come & see me (marie)

Message par Invité le Mer 5 Juil - 22:29







Rendez-vous à 8 heure au campus. Son client régulier, un p’tit riche pistonné a qui promettait avenir radieux, argent, gloire et beauté et toutes les conneries qui allaient avec, venait de commander un peu de poudre à Kaïs. La relation entre Kaïs et la ponctualité était très tumultueuse, compliquée mais quand l’argent entrait en jeux, le métis était un véritable homme d’affaire et pouvait arriver avec de l’avance.

C’est ce qu’il s’était passé. Il était là, bien trop tôt. Les mains dans les poches de sa veste et ses écouteurs enfoncés dans ses oreilles. Il était crevé, kaïs. Il dormait pas beaucoup en ce moment, pas le temps disait-il. Il avait des petits yeux, rouges, défoncés par le sommeil, la beuh et un surplus de pensée toxiques. Sa démarche cassée, indolente et les épaules lourdes comme s’ils avaient une montagne de brique dessus.

Et puis il est arrivé le gars, propre sur lui, les cheveux lisses, les vêtements repassés. Il puait l’fric, alors que kaïs, lui, puait l’argent sale et les emmerdes. Syndrome du banlieusard, qui s’auto-bloque, dans l’obligation de s’mettre dans des coups foireux et de gueuler sur l’état et les médias. 

Juste par marque de courtoisie, Kaïs se contentait d’un simple “salut“, sans vraiment réagir aux débuts de conversation qu’essayait de mener son client. Il était pas très bavard pendant les transactions, peut-être parce qu’il avait honte, peut-être parce que il ne voulait pas tisser de lien avec ses clients, ou peut-être un peu des deux.

9 heure et il n’avait plus rien à faire. Il ne voulait pas retourner chez lui et dormir. Et puis, Marie n’était pas vraiment loin, à pied. Il marcha pendant 10 bonnes minutes dans le quartier avant de repérer l’immeuble de la jeune femme. Elle dormait sûrement, ou elle était peut-être dehors. Mais Kaïs tenta tout de même et appuya sur la sonnette à l’entrée de l’immeuble.

« Marie, bouge-toi d’chez toi et viens m’porter compagnie.» avait-il dit avant même que la personne derrière l’interphone ne parle.

Code by Sleepy

Invité
Invité


Re: come & see me (marie)

Message par Invité le Jeu 6 Juil - 23:49

T’entends une fois, ou plutôt un bruit, les deux en fait. Quelqu’un cogne à ta porte, en te disant qu’il y a quelqu’un pour toi en bas. Tu lèves la tête, interloquée. Tu n’attendais personne. Tu regardais ton téléphone rapidement, pas de message. C’était bizarre. Tu te demandais bien qui s’était en bas. Tu te levais, te regardais dans la classe. La personnification même de l’expression la tête dans le cul. Qui que cette personne soit, elle ferait avec, tu n’étais pas faire attendre les gens, encore moins quand tu ne savais pas qui ils étaient. T’enfilais un jean en quatrième vitesse et un espèce de pull en grosses mailles, usé et complètement détendu. Tu passais dans le salon, rapidement, pour voir Dani, qui était incapable de te dire qui était en bas. Tu attrapais tes clés, ton téléphone, enfilais une paire de tennis et tu descendais. Clairement pas une tenue de lumière mais tant pis.

Tu descendais assez vite, pour arriver en bas et te retrouver nez à nez avec Kaïs. « T’es sérieux ou quoi de venir à cette heure-là ? » Il savait en plus, que tu n’étais vraiment pas du matin. Kaïs, ce devait être une des personnes que tu connaissais le mieux dans tout Lyon. Il ne ressemblait en rien aux gens que tu avais l’habitude de côtoyer à Paris, mais tu l’aimais bien. Tu savais que vous alliez être dans la même promo à la rentrée, et vous étiez en contact depuis la pré’rentrée. C’était un mec cool, un vrai mec bien. Même s’il avait des histoires un peu louche. Tu croises les bras sur ta poitrine, en prenant un air boudeur. « Tu me dois un café. Non mieux. Un ptit déj. » T’étais partie tellement vite que tu n’avais même pas pris le temps de prendre une tasse de café avec toi. T’aurais sans doute descendu un mug pour toi et un pour lui si t’avais su que c’était lui qui était venu te réveiller. « Bon, qu’est-ce qui t’amène, tu ne peux toujours pas te passer de moi, même à neuf heures du mat’ ? » Tu l’aimais bien Kaïs, tu aimais bien l’embêter, et là, vu qu’il venait de te sortir du lit, t’allais vraiment pas te gêner.

Invité
Invité


Re: come & see me (marie)

Message par Invité le Sam 8 Juil - 0:21







Kaïs il détestait attendre. Même quand il avait de la musique dans les oreilles, il détestait. Donc il était là, postiché en bas du bâtiment comme il avait l’habitude de le faire dans sa banlieue à Aubervillier, à tenir les murs. 
Elle en mettait du temps, Marie, putain. Il pinçait ses lèvres, jouait avec le cadran de sa montre et puis voilà.
Elle était là.
Et Kaïs, en voyant ses fringues n’avait pas pu s’empêcher d’exploser de rire.

« Non, Marie, là t’abuses. Tu viens me voir comme ça, moi ? Ton pote, le mec qui te soutient et tu fais pas d’effort comme ça ? » il continuait de rire, c’était bon enfant. Il l’avait réveillée, elle émergeait encore, la pauvre. « T’sais quoi ? On va remonter, t’vas te changer comme ça tu m’laisseras regarder. » il souffla un rire à nouveau, il était d’bonne humeur d’un coup.

Le métis s’était avancé vers elle, avait glissé un bras par dessus ses épaules comme il avait tant l’habitude de faire. Marie c’était sa pote, ils s'étaient parlé à la pré-rentrée et avaient de-suite sympathisé. Elle était cool Marie, elle était drôle et de bonne compagnie. Quand Kaïs voulait tuer le temps, il la voyait, et même quand sa journée était chargée, il voulait la voir.

« T’as tout compris. J’me suis réveillé, j’me suis dit qu’il fallait qu’j’te vois. Toi et ton pull qui fait office de parachute. » il se moquait un peu, et puis c’était toujours comme ça avec marie. C’était comme ça qu’ils fonctionnaient.

Code by Sleepy

Invité
Invité


Re: come & see me (marie)

Message par Invité le Mar 11 Juil - 21:52

T’aimais pas qu’on vienne te réveiller comme ça, de bon matin. Il était encore tôt selon toi, surtout que tu t’étais pas couchée tôt. Tu descendais au plus vite pour te rendre compte finalement que ce n’était que Kaïs. T’aurais pu le faire attendre un peu plus finalement, ne serait-ce que pour l’embêter. Il avait ce petit commentaire déplacé sur ta tenue, et tu venais poser ta main sur son épaule pour le pousser un peu en arrière, même si vue ta force de mouche, ça ne faisait pas grand-chose.  « Tu te fous de moi ? T’avais qu’à venir plus tard, au lieu de venir me réveiller. J’aurais peut être fait un effort. » Il te suggérait se regarder. Tu lui riais clairement au nez. « Même pas en rêve. Y a rien à r’garder de toute façon. » Il te faisait rire. Tu te blotissais contre lui. Tu l’aimais bien Kaïs. Pas dans l’sens où t’avais envie de le mettre dans ton lit, non, plus dans le sens où tu voyais clair derrière ses airs de bad boy, c’était un vrai gentil, il prenait soin de toi. C’était une des personnes que tu étais contente d’avoir rencontré dernièrement. « Gnagnagna. Il est très bien mon pull parachute d’abord ! » Tu disais en écartant les bras. Bon, c’est vrai que ce pull était bien trop grand pour toi. Tu haussais les épaules, peu importe. « Et tu peux vraiment pas te passer de moi en fait. » dis-tu avec un sourire en coin. T’aimais bien l’idée qu’il pense à toi, qu’il vienne te voir, spontanément. « Par contre j’étais sérieuse hein, pour ce qui est de me payer un petit déjeuner tout ça. J’ai même pas eu le temps de prendre un café. » dis-tu en prenant un air faussement sérieux. « Non mais tu te rends compte, j’ai sacrifié un café pour toi. Si c’est pas une preuve d’amour ultime ça, je sais pas ce qu’il te faut. » Il savait, que tu pouvais pas fonctionner la journée si t’avais pas ton café du matin, et pourtant, t’étais là pour lui, alors tu trouvais que même si tu faisais pas trop d’effort vestimentaire, tu faisais quand même un énorme effort de présence.

Invité
Invité


Re: come & see me (marie)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires