Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

guerre froide

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 12:26


ELIE
hors de portée, mort de rire, sans remords (booba)

prénom élie belkaim, le blaze du bled pour la peau blanche.  lieu de naissance lyon, born and raised. âge 23 yo. job ou études étudiant en urbanisme et aménagement des territoires, disquaire pour arrondir les fins de mois. situation ridin' solo.  choix d'immeuble le deuz. avatar babe. pseudo cosmjn.


La coloc, choix ou obligation ? Quelles sont les raisons pour lesquelles tu souhaites emménager avec 3 inconnus ? par choix, évidemment. bien qu'indépendant, élie n'est pas un solitaire. il aime bien se poser sur le canapé après le taff, s'allumer une clope, et discuter de la journée qui vient de passer. c'est plus sympa que de mater sa tv en solo, avec sa pizza commandée chez deliveroo. et puis les colocs, ça permet d'élargir son cercle de potes, y a toujours des nouvelles têtes qui traînent à l'appart; tu finis par croiser ces personnes plusieurs fois en soirée, et elles deviennent des propres potes à toi, ce qui est plutôt cool.
Tu rentres après une journée de boulot épuisante en n'ayant pas eu le temps de manger le midi, et tu découvres que le frigo est vide parce que Tom a oublié d'aller faire les courses, tu fais quoi ? ça fait chier, c'est clair. surtout qu'élie adore cuisiner, et qu'il le fait volontiers pour les autres. tom a oublié de faire les courses? si ça arrive qu'une fois, c'est pas grave, élie rattrape le coup et va faire les courses lui-même. mais si c'est récurrent, là, ça va poser problème.  
Quelle est la répartition des tâches idéale pour toi au sein d'une colocation ? (Tâches ménagères, courses, règles de vie...) élie, c'est pas un relou. du moment que tout le monde s'y met, il fait sa part du travail lui aussi. ni plus, ni moins. par contre, s'il voit que quelqu'un lui met à l'envers et branle quedalle dans la coloc, il risque de se vnr un peu, faut pas le prendre pour un con. alors en général, un simple tacle de sa part suffit remettre les choses en ordre.
La nuit, tu es plutôt du genre... Dodo à 20h ? Grosse soirée jusqu'à 3h du mat' ? D'humeur séductrice, une conquête dans ton lit ? après 20h, il est assez difficile de trouver élie chez lui à l'appart. c'est le genre de mec à toujours engrener les gens pour aller boire une bière dans un bar ou se poser sur les quais pour fumer. il aime être dehors, là où ça bouge. et vous savez comment ça se passe après plusieurs bières.. gros pic d'adrénaline, on se sent hyper chaud, alors on continue la soirée jusqu'au matin. ça le dérange pas, élie, de pas dormir beaucoup, même en semaine, surtout les jours où il peut sécher les cours, càd quasiment tous les jours. le weekend, ça part souvent en after chez des potes qui ont des platines. les seules fois où il est à l'appart, c'est pour bidouiller des trucs dans sa chambre, dormir quand il faut, et ramener des meufs quand il faut aussi. baiser ou pas, il s'en fout un peu, élie, c'est pas un chasseur. de ce côté-là, il se laisse porter au hasard des bonnes rencontres.
décris le caractère de ton personnage en quelques mots adolescent, il a été assez ingérable, viré plusieurs fois du lycée pour avoir insulté ses profs et mis la gueule d'un gros con de sa classe dans les chiottes, le noyant presque. l'expérience l'a fait mûrir, il est progressivement devenu plus calme et réfléchi, ou plutôt disons qu'il ne casse plus les dents du premier gars qui lui fait un side eye. pas prise de tête, c'est un mec plutôt open et spontané. il te fait te sentir bien, son sourire t'invite à l'oisiveté, celle qui te dit que le monde peut attendre, que tu dois absolument faire un bout de chemin à ses côtés. parfois cependant, son impassibilité peut être déroutante, comme si rien ni personne ne pouvait l'affecter. et en effet, il suffit de croiser le fond de son regard ou son sourire de photo déchirée pour savoir qu'en réalité tu peux aller te faire foutre. 

donne 5 anecdotes sur sa façon de vivre au quotidien (un) la première chose qu'élie fait en se levant le matin, c'est mettre de la musique. son audio technica offerte par le vieux jo' trône au milieu du salon, sur son étagère expedit remplie de vinyles classés par genre. house, deep house, micro house, minimale, ambient, UK bass, hardcore, jungle, hip hop, c'est ce qu'il a en majorité. il choisit quelque chose de doux, quelque chose comme closer de project pablo. la mélodie emplit l'appartement en même temps que le marc de café qu'élie prépare aussi pour ses colocs si ceux-ci ne sont pas encore levés. il s'assoit ensuite sur le canapé près de la fenêtre et s'allume une clope, une tasse brûlante posée devant lui. il fume en même temps qu'il check son téléphone portable pour lire ses messages et se tenir au courant des news de la journée. c'est son petit rituel du matin, posé. (deux) sur les bancs de la fac, il prend toutes ses notes à la main. il est important pour lui de sentir le papier sous ses doigts, de fixer les mots dans son esprit, s'appliquer sur les schémas. il a beau s'asseoir au dernier rang, il ne manque rien de ce qu'évoquent les professeurs. les rares fois où il va en cours, avec ses cheveux rasés et ses track suits, on se demande parfois ce qu'il fout là. mais élie est le genre de mec à demander des lectures supplémentaires, à assister à des conférences et à questionner le conférencier par la suite. les études urbaines, il a pas choisi ça par hasard. originaire de vénissieux, il a connu les tours, les potes qui tiennent le mur, les étés chauds où les jeunes et les forces de l'ordre s'affrontent violemment, les sourires par-dessus les voitures qui brûlent, les courses de rue, les cités à l'abandon, la faillite des services publics et de l'empowerement, l'obsession de l'ethnicité, les effets de quartier, bref l'échec de la politique de la ville inapte à l'insertion des habitants de banlieue. et c'est pour rétablir la justice sociale qui a toujours manqué à ses frères qu'il s'est lancé dans des études de développement urbain, social et économique. (trois) en fin d'après-midi, il enchaîne toujours sur son taff de disquaire jusqu'à dix-neuf heures, dans le quartier de la guillotière. le coin est populaire, un cinéma indépendant vient d'ouvrir, et juste en face, il y a la presqu'île. le cadre est parfait. "detroit misfunction", c'est le nom de la boutique. ça, il s'y rend tous les jours, rate pas une journée de boulot. il kiffe. recevoir les vinyles dans leur pochette. les ranger dans les bacs. faire en sorte que l'assortiment soit cohérent. sélectionner les meilleurs sorties. passer du temps avec le vieux jo' dans l'arrière-boutique, à siroter des bières artisanales. conseiller les clients, "le dernier perlon, c'est vraiment de la balle, mec", ou "non, on n'a pas de julien clerc, ici". mettre le casque sur les oreilles des jolies filles qui veulent écouter "un peu de house", "j'ai ce qu'il te faut" il répond, avant de caler le skeud sous le diamant de la platine, et de voir leur sourire s'étirer sur leurs lèvres rouges, "c'est exactement ça que je cherchais", finissent-elles toujours par dire, séduites. (quatre) parfois, il en invite une à boire un verre le soir même. ils s'assoient en terrasse, échangent des banalités, commencent à se trouver des points communs, rient ensemble. la nuit s'étire, il finit par payer et ramener la fille chez lui. exploration frénétique de mains brûlantes coincées sous la ceinture de jean, soupirs, langues, boucles et boutons défaits. il veut lui mordre les seins, plonger sa tête entre ses cuisses, mais il préfère marquer un temps là où il le fait toujours, mélancolique sur le seuil, plein de savoir-faire. ça les rend folles, ça marche toujours. en général ils se revoient plusieurs fois, et puis un jour élie arrête tout simplement de répondre. dépendre de quelqu'un n'a rien de rationnel/raisonnable, et il ne croit pas être prêt pour ça pour le moment. (cinq) en fin de semaine, il quitte le centre de lyon et retourne à vénissieux, voir la famille. il raconte ses études, son travail, ses amis, ses petites amies, s'enquiert des bonnes et des mauvaises nouvelles, prend note des choses à faire, des factures à régler. il a l'impression de jouer au funambule, à l'équilibriste de la vie, jamais totalement à l'aise sur son fil, jamais au centre, toujours trop penché à droite, ou à gauche, poussé d'un coté ou de l'autre par les responsabilités. alors il va dans la chambre de son frère rami, son petit frère rami qui est malade, coincé dans un monde sans paroles, troublé seulement par une sorte de bruit aquatique, en fond. là, avec rami silencieux, en compagnie de rami silencieux avec qui il peut passer des heures à lire, dessiner, montrer les choses par la fenêtre, là seulement il se sent délivré de ce petit picotement qui éclate et qui raisonne enfin.


Invité
Invité


Re: guerre froide

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 12:27

j'ai été suppr pcq j'avais pas eu le temps de finir ma fiche, donc je me réinscris pcq j'ai vrmt envie d'être ici

Invité
Invité


Re: guerre froide

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 12:30

Alors bienvenue à toi bg , et bon courage I love you

Invité
Invité


Re: guerre froide

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 12:38

du coup rebienvenue, j'espère que tu va rester parce que t'es beau, t'as l'air gentil, t'as l'air marrant aussi

bon courage

Invité
Invité


Re: guerre froide

Message par Lou le Jeu 13 Juil - 13:32

re-bienvenue
bonne chance pour ta fiche, j'espère que cette fois c'est la bonne
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: guerre froide

Message par Alban le Jeu 13 Juil - 15:11

re-bienvenue mon gars

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: guerre froide

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 15:36

rebienvenue par ici

Invité
Invité


Re: guerre froide

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 17:35

re-bienvenue !
t'es bo, vas-y on bz

Invité
Invité


Re: guerre froide

Message par Léonie le Jeu 13 Juil - 22:26

bon retour petit chat I love you
je suis fan du caractère, trop hâte d'en lire davantage j'suis piquée au vif là

Re: guerre froide

Message par Invité le Jeu 13 Juil - 23:40

@Léonie a écrit:je suis fan du caractère, trop hâte d'en lire davantage j'suis piquée au vif là
la même j'veux en lire plus.
rebienvenue. I love you

Invité
Invité


Re: guerre froide

Message par Baraa le Ven 14 Juil - 11:05

re-bienvenue monsieur,
je me disais bien que je t'avais déjà vu

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: guerre froide

Message par Invité le Ven 14 Juil - 16:10

merci à tous
j'ai fini cette fois!!

Invité
Invité


Re: guerre froide

Message par Lou le Ven 14 Juil - 16:21

c'est tout parfait
par contre, "babe" j'imagine que c'est pas le nom du gars sur ton avatar ? Laughing j'en ai besoin pour t'inscrire dans le bottin I love you
sinon bienvenue chez toi immeuble 2 appartement 74 avec @Jasmine et @Camille
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: guerre froide

Message par Invité le Ven 14 Juil - 16:23

pas besoin de m'inscrire dans le bottin, le mec a quasiment pas de photos.
merci pour la validation

Invité
Invité


Re: guerre froide

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé