Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Invité le Jeu 20 Juil - 23:24

Tu es plutôt bien, là, sur ce canapé, ta clope, ton verre et toi, tu es plutôt bien, pour le moment tu te rappelles encore de ton numéro de chambre, alors oui, tu es plutôt bien. Pour le moment. Ta coloc', Mia blague avec une blonde que tu ne connais pas. En même temps, tu ne connais pas grand monde toi. Pour le moment. Puis un gars arrive, un grand ami à l'organisateur si je comprends tout, organisateur, qui à l'heure qui me paraît pourtant peu avancée, est déjà déchiré. Tu ris, un peu dans ton coin. Pour le moment. Puis un visage familier arrive, oui le Dorian du Subway, tu l'avais croisé vite-fait en arrivant, il parlait à plusieurs personnes. "Dorian ! Si je suis là, c'est que ça va, et toi ?" Tu te lève et tu vas chercher un nouveau verre, le tien était déjà vide. Paix à son âme. Quand Dorian vient avec toi, tu sens un regard sur toi, la fille avec qui il parlait quand tu es arrivée. Tu ne t'en occupes pas. Tu zieutes un peu toute la pièce, tu n'as toujours que trois visages familiers ici, Alban que tu viens de rencontrer que tu vois avec la fille qui juste avant était avec Mia, ta coloc', et Dorian, juste avec toi. Tu ne connais que trois visages. Pour le moment.

Invité
Invité


Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Paola le Jeu 20 Juil - 23:45

Bon tu te resserres un verre de cet alcool ma fois pas dégelasse pendant que le mec qui n'est ma fois pas dégelasse non plus te parle. V'là qu'il te demande si tu as prévu de rattraper ton squat, tu joues l'innocente « Comment je pourrai me rattraper, il ne manque rien dans cet appart' de rêve comme tu aimes l'appeler. » Tu chopes un sourire malicieux et finis ton verre. A quoi bon t'arrêter en si bon chemin, le gars va pas te juger étant donné qu'il est déjà bien entamé. Tu te resserts donc un nouveau verre. « Alors comment te dire Alban, c'est Dorian mon coloc qui inconsciemment m'a fait descendre dans ce bel enfers. » Bah ouais, tu dis pas ça pour les gens qu'il y a ici, mais il y a de l'alcool, de la musique et des gens. C'est bien mieux que ta chambre sans amusement. Là le fameux Alban te sors un 'ravi de te connaître' alors tu remplis le verre qu'il vient de poser et tu le reremplis et tu lui donnes son verre « A notre connaissance dans ce cas. » Et là tu avances ton verre vers le siens pour tchiner. Tu t'es pas vraiment rendu compte de tes paroles ont de moins en moins de sens. Tu rigole et tu fini ton verre cul sec'.

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Alban le Ven 21 Juil - 0:05

Il rit, Alban, et, là, il a du mal à détacher son regard de ses lèvres, à cette fille, de son sourire, joli sourire, d'ailleurs. "j'sais pas, j'sais pas." forcément, il a des tonnes d'idées qui lui passent par la tête, des idées qui sont pas des plus correctes, là, pour une première rencontre. Et il la voit, se resservir un verre, il s'dit qu'il est tombé sur une fille qui lui convient, vous voyez, l'même délire, même point commun (l'alcool évidemment), ça part assez bien. "ah ouais Dorian" il répète, là. "je t'ai déjà vue dans l'immeuble jcrois" il lance, comme ça, et elle lui remplit son verre, c'est parfait. "ouais, à notre connaissance Paola" et, cul sec. "Paola, ça va pas? t'as oublié la règle d'or, là?" il secoue la tête, il prend son verre, le sien, remplie à nouveau les deux. "faut regarder dans les yeux, tu sais, sinon, y'a aucun intérêt" il lui dit, en lui rendant son verre, et, forcément, sans la quitter du regard.

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Invité le Ven 21 Juil - 12:39

Louna, c’est la nana que Dorian avait emmener manger une fois, elle est cool, gentille, et Dorian lui avait trouvé beaucoup de qualité, on s’en souvient. « ça va, t’es accompagnée ce soir ma jolie ? » qu’il dit en se resservant un verre de vodka (et de trois). Il a l’habitude de l’alcool, ça le connaît, il faudra attendre encore un ou deux verres pour que Dorian soit un peu pompette. Il est en pleine recherche de sa conquête de la nuit. « Et puis, t’as des copines à qui me présenter peut-être ? ». Oh le coquin, il va peut-être pas s’arrêter qu’à une. Il lance des petits regards en direction de Baraa, elle discute avec son grand pote Basile. Elle lui en a déjà pas mal parlé à Dorian, de Basile, il voit qui c’est, il le cerne un peu, mais sans plus. C’est qu’un pote après tout.

Invité
Invité


Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Invité le Ven 21 Juil - 13:11

Tu ris, tu ne sais pas trop pourquoi, mais tu le devines en regardant ton verre, tu commences à avoir chaud, ton verre se vide, tu te demandes s'il n'y a pas un trou, mais non, tu te désaltères juste trop. Dorian, il est bien bavard ce soir, tu souris. "Je suis venue seule, je ne devais pas venir, mais bon je sentais pas la soirée avec mon ex, donc j'ai entendu la musique et je me suis incrustée ici !" Ca y est, tu commences à raconter ta vie, c'est donc le point de non retour, tu commences à être bourrée, et pourtant, tu l'as dis toi même, il est tôt. Tu vois que Mia est seule, tu vas donc la voir, avec Dorian. "Eh bah tiens, Dorian je te présente ma coloc' Mia, Mia c'est Dorian !" Tu rigoles et retourne te servir un verre, tu en prends un déjà fait, tu ne sais pas ce que c'est mais ça, c'est pas un soucis.
HRP:
bon les kiki, moi je m'en vais cette aprèm... du coup je ne pense pas réussir à revenir, au cas où je vous le dirai, mais sinon je laisse un peu Louna comme une sorte de PNJ donc si vous avez besoin, n'hésitez pas, mais attention évitez les viols au cas où je pense que je serai dispo en mp ou même si vous voulez demander à Mia ou Paola qui me feront passer la question ^^ Des gros bisous et à bientôt

Invité
Invité


Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Invité le Ven 21 Juil - 13:40

Faut dire les choses comme elles étaient, t’étais plutôt contente d’avoir trouvé Léo. Il avait l’air d’un mec assez cool, assez sympa. Tu aurais pu tomber sur pire, donc tu étais contente de ton sort. Et tant pis pour Fanny, c’était elle qui manquerait peut être la soirée de l’année. Tu rigolais doucement en l’entendant, pas pour te moquer, juste parce que lui aussi avait l’air ravi que tu te proposes pour être son +1. Il finit le verre de vin cul sec, ce qui n’est vraiment pas ton genre. Tu le suis, déposant ton verre à l’abandon dans la cuisine, tant pis. Tu pouvais pas dire non s’il proposait de te présenter aux autres. Le plus de gens rencontrés, le mieux tu te sentirais. « Mort ? C’est un nom ça ? » Il avait l’air tout jeune le petit. Bon, tu n’étais pas bien vieille non plus, mais bon, il faisait encore plus jeune que toi. Alban, tu remettais, et tu parvenais enfin à mettre un visage sur le nom de Jasmine, que t’imaginais jusque là comme étant la princesse d’Aladdin. Vodka en main, elle devait être une fille bien. Tu souriais, en suivant toujours Léo. Mais vous vous arrêtez en étant témoin du drame. « La pauvre… » Bon, heureusement, sa boisson n’avait pas l’air d’être un liquide coloré, et elle ne portait pas de blanc, mais bon, c’était jamais sympa de se faire renverser de l’alcool dessus. « D’accord. » dis-tu quand il annonce qu’il vit dans cet immeuble. Ce qui pouvait être une bonne chose, sans trop t’avancer, tu pouvais dire que t’aurais peut être pas besoin de rentrer chez toi. Sans arrière pensée, même juste en squattant le canapé. Tu prends la bière qu’il te tend. « Merci. » C’est pas trop trop ton truc la bière, mais un verre offert ça ne se refuse pas de toute manière. « Au moins, je connais un peu plus de monde grâce à toi, c’est toujours ça ! » Tu souris, rougissant peut être un peu, l’alcool sans doute. « J’espère bien… Enfin, Marie, ça va, c’est pas très compliqué à retenir hein ! Mais moi, je retiendrai le tien... » ajoutes-tu en buvant une nouvelle gorgée. Tu rigoles en voyant cette fille (Baraa) venir voler la bière de Léo. Tu lui tends la tienne, assez volontier, surtout qu’il proposait un retour à la cuisine, ce qui promettait des retrouvailles avec ton verre de rosé. Remplir la table de shooters ? T’étais pas trop sûre de bien le suivre, et les shooters et toi, ça faisait pas toujours très bon ménage, surtout que t’avais pas mangé grand-chose. « Ok. » Mais t’avais pas envie de passer pour la rabat joie et de dire non. Alors tu retournais dans la cuisine, où tu retrouvais ton verre de vin dont tu buvais une longue gorgée avant de te resservir. Avec l’aide de Léo, tu débarrassais un peu tout le bazar qu’il y avait sur la table. Puis tu essayais de la porter. « J’ai vraiment des bras en guimauve… » Tu n’avais aucune force, Léo allait vraiment t’être utile pour le coup. Tu attrapes les verres à shooters qui sont sur le comptoir de la cuisine. « Et tu comptes faire quoi, avec tout ça ? » dis-tu en étalant les verres un peu partout. « Je te préviens, le vin je gère, la bière ça passe, mais les shooters, c’est très moyennement mon truc… » T’espérais juste que ça allait pas être un truc du genre un jeu où tu allais perdre parce qu’il était beaucoup trop fort, sinon, t’étais sûre de finir la tête dans la cuvette. Mais au moins, s’il lançait un jeu, ça allait peut être inviter d’autres personnes à vous rejoindre, et ça, ça pouvait être fun aussi.

Invité
Invité


Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Baraa le Ven 21 Juil - 22:07

basile et toi, c'est une grande histoire d'amour. un truc compliqué. t'aimes bien l'embêter et il te le rend bien. mais pas trop quand même parce que ça, c'est le rôle d'israa. toi, tu préfères le défendre envers et contre tout. c'est nul parce que des fois, il a même pas raison basile mais bon, c'est ton pote, t'arrives pas à agir différemment avec lui. et puis, il se rattrape bien le petit con. tu roules des yeux tandis qu'il te prend le bras pour que tu lui fasses un gros câlin. basile, il est déjà pété. t'as du retard par rapport à lui. " ouais bon, ça va, je te pardonne petit orang outan mais, fais gaffe à ce que tu dis la prochaine fois ! " tu le mets en garde en pointant un doigt en sa direction avant de choper la bière de léo. t'iras le remerciais plus tard à la place, tu reviens vers tes amis. tu parles du déroulement de la soirée avec jasmine avant de te tourner de nouveau vers basile. " baba, on t'a prévenu que cette soirée était sur le thème : je pécho une parfaite inconnue en un temps record ? " parce que alban, il a l'air au taquet d'ailleurs, il sort des phrases un peu bidon mais, ça a l'air de faire plaisir à la demoiselle. et puis, y en a un autre qui semble déjà dans la compétition, y a dorian a qui tu adresses un léger regard en souriant comme pour lui rappeler que t'es là. comme pour lui dire que tu t'en fous pas mal d'avec qui il va terminer la soirée et ce, même si c'est pas le cas. pour la peine, tu termines la bière en deux-deux avant de regarder autour de toi. " qu'est-ce que je peux boire de plus ? "

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Basile le Ven 21 Juil - 22:50

baraa c'est comme un soeur pour basile. c'est amour, elle est toujours de son côté, même si y a toujours israa qui vient prendre la première place assez souvent. normal pour des jumelles. donc quand elle le pardonne, basile il est plus que content. il la serre fort dans ses bras pour marquer l'coup. il chope un verre qui traîne par là et le remplit avec un peu n'importe quoi. il s'en fout, à cette heure-ci y a plus de différence de saveur. puis il va pas faire le difficile, manquerait plus que ça. elle rejoins jasmine et balance que la soirée est faite pour pécho. pourquoi pas, basile il va pas dire non. après le déluge qu'il s'est ramassé avec nina, il a bien besoin d'un lot de consolation le petit. merde, si j'avais su ... j'serais venu avec ma plus belle paire de tong pour charmer les pintades. mais ça c'est raté. son verre à la main, il ne supporte pas qu'il soit plein alors il le vide, d'une traite. l'alcool c'est de l'eau qu'on dit. il regarde autour de lui et remarque que des petits groupes se sont formés. c'est souvent le cas en soirée, mais y a toujours un con pour lancer un jeu et réunir les âmes. et ce soir ce con c'est basile. HEHO TOUT L'MONDE il gueule bien fort pour qu'on l'entende par dessus le brouhaha générale. ça vous dit d'picoler autour d'un action vérité remastérisé ? il a l'attention de tout le monde (ou presque) et commence à expliquer les règles. comme quoi chaque personne désignée pour une action ou une vérité devra boire avant de répondre, etc. ils sont maintenant tous réunis au centre du salon. basile prend place sur le bord du canapé, premier arrivé, premier servi. qui commence ? qu'il demande, la mine perverse, prêt à mettre l'ambiance (ou la merde) à la soirée.

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Léo le Sam 22 Juil - 0:16

tu finis ta bière que tu poses dans l'évier même si c'est pas sa place. t'attrapes la table comme un déménageur de l’extrême, et tu la ramènes dans le salon. marie pose plein de verres à shooter dessus, surement volés dans les bars, connaissant alban. ça te fait rire en y pensant, tu l'imagines les poches pleines en train de déguerpir en gloussant. "je te préviens, le vin je gère, la bière ça passe, mais les shooters, c’est très moyennement mon truc… " tu rigoles en remplissant les verres avec les bouteilles qui te viennent sous la main. vodka black, gin, tequila -oh tien, un tek paf ne serait pas de refus-, whisky.. oh tien mais que voila, un quart de citron et une salière. divin miracle. "c'est le truc de personne en général." juste le meilleur moyen de se saouler le plus vite possible, pour oublier nos vices et nos démons, rentrer dans le rang et réussir à sociabiliser. sans filtre ni préjugés. c'est fou comme on est incapables de le faire, sobre. l'alcool désinhibe et se fait essentiel pour réchauffer les coeurs instables. " qu'est-ce que je peux boire de plus ? " tu te retournes et c'est baraa derrière toi qui cherche des yeux quelque chose à se mettre sous la dent. tu la fusilles du regard car elle t'a volé ta bière, mais le sourire sur tes lèvres trahi ton manque flagrant de rancune. t'attrapes un shooter de tequila et lui donnes, tu prends la salière puis sa main, déposes les cristaux dans le creux de son pouce. tu fais pareil sur le tien, attrapes ton shoot, et trinque avec elle pour donner le départ. tu lèches le sel et enfile la tequila. puis tu attrapes le quart de citron et met la moitié dans ta bouche. tu regardes baraa, tout sourire, le défi dans le regard. le fruit serré entre tes dents, tu parviens à articuler. "si tu veux du citron, va falloir t'approcher." sous entendu mordre elle aussi, s'obligeant à rapprocher dangereusement son visage jusqu'à frôler tes lèvres. ha léo, t'en rates par une quand t'es éméché. tu joues sur deux tableaux, deux filles en même temps, tu jongles sur le fil du flirt avec l'habilité de funambule. charmant bâtard des temps modernes. "qui commence ?" t'as écouté les règles de basile d'une oreille, mais toi léo t'es toujours là, toujours présent. tu lèves la main comme un gamin à l'école, abandonnes le citron à baraa (nb : à toi baraa de voir si elle a mordu ou pas ) et grimpes sur la table basse. tu pointes un doigt accusateur sur ta victime, de ton autre main tu lui tend un shooter plein à ras bord. "action ou vérité ?" elle te répond vérité. tu réfléchis même pas, ça sort tout seul, presque trop vite. "si tu devais coucher avec une personne ici ça serait qui ?" t'as le regard plein de malice, rougi et brillant. parce que ça sera une bonne occasion de faire chier ce couple de fortune toute la soirée.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Invité le Sam 22 Juil - 13:01

Louna commençait à raconter ses histoires de cul à Dorian, il écoutait pas vraiment, faut dire qu’il a assez à faire avec les siennes. Elle lui présente Mia, bien charmante, bien charmante comme demoiselle. « Et toi Mia, t’es accompagnée ? Sinon je peux te servir de cavalier ». Il termine son verre cul sec et s’en ressert un autre.  Whisky coca cette fois (et de quatre). Il voit Baraa le regarder de loin, un petit sourire tout ça. Il lui rend, pas vraiment convaincue de l’issue de la soirée. Puis d’un coup Dorian aperçoit la jolie fille du parc. (Léonie) il lui fait signe de le rejoindre, il a jamais trop de fille dans son harem le beau gosse. Une voix dans la foule lance un action ou verité. Après quatre verres d’alcool bien chargés, Dorian commence à ne plus être vraiment conscient de ce qu’il peut dire ou non, alors on risque de bien s’amuser. Un brun sur qui Dorian n’arrive plus à mettre de prénom lance la première question. « Je pourrais coucher avec ma..avec toutes les nanas présentes ici, d’ailleurs j’habite au 43 si certaines d’entre vous sont intéressées ! » on à encore échappé à la catastrophe, bordel arrête de boire. Il désigne quelqu’un au hasard. « Bon action, embrasse la personne qui t’attire le plus ici ! » Et là, Dorian se rend compte que si c’est Baraa qu’on embrasse il va voir rouge.

Invité
Invité


Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Invité le Sam 22 Juil - 14:39

Il est fort ce Alban. Réussir à ramener Charlie à une soirée, il est très fort. D'accord, il a usé de stratagèmes barbares à base d'animaux blessés à soigner, mais il a réussi.
Ce pourquoi elle se pose des questions, assise sur son lit. Habillée d'un simple jean troué et d'un t-shirt violet, elle n'est pas encore coiffée. Les cheveux encore en bataille, elle se demande bien pourquoi elle a accepté. Dans un soupir, elle s'active pour démêler sa chevelure. Clés en main, un sac avec un pack de bière et des chips dans l'autre, elle sort de l'appartement et descend les escaliers deux à deux.

Immeuble deux. C'est bien là. Il reste encore à monté au premier étage et trouver l'appartement numéro seize. Elle pousse la porte en baissant la tête. Pourquoi est-ce qu'elle a ramené de l'alcool déjà ? Parce qu'elle sait qu'il en faut, c'est une soirée, elle a bataillé pour ne pas y aller mais au final, elle est bien obligée.
Elle pousse la porte de l'appart' et sourit. L'odeur d'alcool rentre déjà dans ses narines. Elle n'est ni la première, ni la dernière, à priori. De loin, elle salue ses amis et repère déjà Paola et Mia. Tout le monde est un peu occupé, elle file donc dans la cuisine, poser ses achats spéciaux pour la soirée. Sans faire exprès, elle renverse le verre de quelqu'un (celui de Micky). " Désolé, j'ai peut-être un ou deux bourrelet en trop - ou toi d'ailleurs. Ce qui fait que ça a fait collision. " Elle rit presque au nez de la jolie demoiselle. Non, elle n'a pas vraiment de poids "en trop". " Charlie. " Elle rigole. Pendant un moment, elle crèche dans la cuisine, parce qu'elle peut boire un peu d'alcool - elle modère quand même, faut pas déconner à la base elle est venue pour sauver ce petit lapin, pas pour le trucider en tentant de le soigner. Au loin, elle voit Alban et Dorian en plein plan drague, alors elle les laisse faire.

Action ou vérité. Si c'est pas une blague ce jeu. Elle va bien être obligée de participer, alors elle se rapproche du groupe "centre". Tout commence avec une vérité, sortie par Dorian. Puis là, ça tombe sur Charlie. Elle reste bouche bée deux secondes, avant d'adopter un sourire malicieux. Elle s'approche de Dorian et l'embrasse. " Vu ton appel ouvert aux filles, tu dois être en manque d'amour. Autant t'aider ! " Elle sourit et désigne quelqu'un au hasard. Une vérité. " Alors, une vérité... Rajoutons un peu de piment. Qui aimes-tu le moins ici ? " Un grand sourire de type carnassier (ou presque, en moins flippant sûrement) s'affiche sur son visage, tandis qu'elle s'efface un peu.

Invité
Invité


Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Paola le Sam 22 Juil - 19:37

Ça te fais bien rire qu'Alban prétend n'avoir aucune idée derrière la tête, t'es bien au courant de ce qu'il veut ce bonhomme. Il est juste en train de te bouffer des yeux, mais ça te dérange vraiment en plus il a de beaux yeux alors tu te plains pas.
Là c'est le moment où tu annonces que tu es venu illégalement à sa soirée ''C'est possible'' Tu souris et remplis les verres pour trinquer. Puis d'un coup Alban te rappelle que tu as oubliée la règle primordiale. ''Comment ai-je pu oublier ? '' Tu rigoles et attrape le verre qu'il vient de te remplir ''C'est de ta faute tu me déconcentres.'' Tu fais la fille énervée puis tu le regardes droit dans ses beaux yeux et tu finis ton verre. A peine le temps de finir ce cul-sec qu'un gars hurle dans l'appart, il veut commencé un action vérité. C'est le genre de truc en soirée qui peut finir de manière totalement gênante, mais c'est le but d'une soirée après tout. Tu écoutes bien attentivement ce que les gens ont à dire, tu rigoles quand Dorian passe une annonce. Si personne ne toque à la porte il va se sentir mal le pauvre... Bref, il pointe Charlie comme étant sa victime. Charlie ou la meuf avec qui tu as un peu de mal après les coups que vous vous êtes échangés. Tu souris quand même puisque tu as l'impression que vous êtes amies maintenant.

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Baraa le Sam 22 Juil - 20:56

tu comprends très vite que cette soirée, ça va être du grand n'importe quoi. basile fait une remarque par rapport à ses tongs et comme il a été sympa, tu décides de la rassurer tout en accompagnant tes paroles d'un large sourire. " t'inquiètes baba, même avec ces horribles tongs, je te pécho moi ! " tu lui adresses un clin d'oeil. évidemment, c'est pour déconner parce que même si lou aimerait bien que tu sortes avec son frère, ça peut pas marcher comme ça, tu le respectes trop, vous êtes trop amis. tu souris à dorian mais clairement, la remarque qu'il lance un peu trop fort, ça te donne juste envie de picoler davantage. tu décides de l'ignorer complètement. du coup, tu demandes ce que tu peux boire et le jeune homme (léo) à qui t'a volé la bière, il te file un shooter, te met du sel dans la main et forcément, tu sens obligée de trinquer avec lui. " ça serait plutôt à moi de t'offrir un verre mais, merci. " tu lèches le sel, bois ton verre cul sec et ne te fais pas prier lorsqu'il te demande de t'approcher si tu veux du citron. sans aucune hésitation, tu t'approches et mords à pleine dent dans le citron. tes lèvres se retrouvent à quelques millimètres à peine des siennes et tu t'en fous complètement. après tout, vous êtes là pour vous amusez. profitez de la situation. en tout cas léo, il a l'air de bien en profiter et toi aussi par la même occasion. et puis baba lance un action ou vérité. t'as pas le temps de comprendre quoique ce soit qu'une jeune femme à la chevelure arc-en-ciel (charlie) embrasse ton frère. tu fronces légèrement les sourcils malgré toi. bah ça va, il se fait pas chier ! clairement, ça te saoule et c'est pour cette raison que tu reprends un shooter posé sur la table. c'est fort, ça pique la gorge mais tu t'en fous complètement. " je préfère passer mon tour ce coup là parce que sinon, je vais dire des trucs que je regrette ! " que tu lances un peu dans le vide en secouant légèrement la tête. finalement, lorsque tu la relèves, tu te rends compte qu'y a une jeune femme à tes côtés depuis toute à l'heure (marie), celle avec qui léo parlait jusqu'à ce que tu les coupes. " je m'appelle baraa. " que tu te présentes en souriant amicalement.

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Micky le Sam 22 Juil - 21:20

C'est clairement l'univers qui doit la punir d'avoir choisi de sortir plutôt que de se comporter en adulte raisonnable pour une fois et de rester à la maison finir son foutu essai sur La rhétorique et la dramaturgie cornéliennes, y a pas d'autre mot. A peine eu le temps de goûter à sa boisson que la voilà trempée des cheveux jusqu'aux orteils, et autant dire que le gin tonic, ben ça colle. "bah alors micky, tu fais déjà tee shirt mouillé ?" Elle grince des dents en entendant la voix moqueuse de son coloc Léo qu'en rate jamais une pour se foutre de sa gueule. - Va te faire ! qu'elle lui balance, en lui montrant son majeur (réaction qu'il ne connaît que trop par coeur à en juger son air satisfait). Mais c'est totalement de bonne guerre et elle finit par rire en lui tirant la langue tandis qu'il s'éloigne vers la cuisine aux bras d'une jolie brune. Elle reporte alors son attention sur la personne qui vient de lui rentrer dedans. "Désolé, j'ai peut-être un ou deux bourrelet en trop - ou toi d'ailleurs. Ce qui fait que ça a fait collision." s'exclame une blonde, la fautive, en lui riant au nez. Drôle de manière de se présenter ou même de s'excuser. Micky ça lui plaît pas trop, alors elle part un peu au quart de tour. - Non, c'est pas les bourrelets qui doivent te manquer effectivement !, répond-elle alors que la dénommée Charlie s'éloigne, hilare. Bizarre cette nana... Micky sent alors le liquide froid dégouliner le long de sa poitrine et ne peut s'empêcher de grimacer. - Bon, foutue pour foutue... Sur ces belles paroles, elle se débarrasse de son t-shirt trempé, dévoilant un soutien-gorge noir (pour changer) qui tranche avec sa peau blanche. Pas du genre à se soucier des regards et encore moins de ce qu'on peut penser d'elle, la blonde traverse ainsi le salon noir de monde jusque la salle de bain. Arrivée dans la pièce, elle étend son t-shirt comme elle peut et entreprend de nettoyer sa peau collante avec ce qu'elle a sous la main. C'est alors que son téléphone émet une petite sonnerie, elle le sort de sa poche et le déverrouille en apercevant un texto "j'arrive dans un gros quart d'heure minote <3", bon au moins Léonie arrive dans pas longtemps, c'est déjà ça. Elle lui répond : "j'suis dans la salle de bain si jamais tu me cherches, petit accident de parcours, à toute", puis s'assied sur la cuvette. Tant pis, Micky va l'attendre là, le temps que son t-shirt sèche. Autant en profiter pour rouler un joint. Elle sort son paquet de clope et son pochon de weed, et ses doigts maigres s’attellent à la tâche. Elle effrite, mélange le tabac, fait danser le papier délicat entre ses phalanges puis roule le tout en un magnifique cône parfaitement régulier. Elle allume le bout du joint avec son briquet et la première bouffée envahit sa bouche. Tant pis encore pour ceux qui voudront vider leur vessie alors qu'une partie endiablée d'action ou vérité se lance dans le salon...

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Alban le Sam 22 Juil - 22:57

Il est dans cet état, Alban, un peu dans les vapes, un peu euphorique, un peu heureux. Il regarde Paola, et, il s'dit, qu'est-ce qu'elle est jolie, vraiment, vraiment. Qu'est-ce qu'il a de la chance, aussi, pour le coup, juste ça, là, de discuter, tranquillement, comme ça. Et puis, elle se trompe, elle indigne toutes les traditions, là, quand elle oublie d'le regarder, droit dans les deux, vraiment, elle perd l'intensité du moment, forcément qu'il est déçu l'pauvre gamin, mais, elle recommence, alors, ça va, elle est pardonnée. "tu fais très mal la fille énervée." il répond, là, en la regardant, droit dans les deux, sans ciller, promis, et c'est pas compliqué, parce qu'elle a d'beaux yeux, juré. Et puis, l'cul sec, sans grimace, là, parce qu'à force des cul secs, dans la soirée, le côté amère et fort de l'alcool disparaît, là, c'est juste un liquide, un liquide qui l'rendra malade, mais pas maintenant.  Et puis, il entend Basile, là, qui propose un truc, un petit jeu, forcément l'Alban saoul est forcément partant, Alban saoul accepte tout, ou presque. Entre temps, il r'remarque Léo, là, Léo et Baraa, il s'demande qui il vise, là, Léo, et puis, finalement, il s'en fout, au pire, Baraa est grande, ouais, assez grande pour céder au loup si elle veut. Et ça joue, ça continue, Alban jette un oeil à Paola, comme ça, curieux, et sur son portable, aussi, piquée par une autre curiosité, et il voit Charlie, là d'un coup, il est content, parce qu'il a réussi à la faire venir à une soirée, c'est cool, il s'dit. Et elle roule une pelle à Dorian, et Alban rigole, fort, vraiment, il sait pas trop pourquoi, l’inattendu, l'alcool, tout ça. Et, on l'désigne, là, merde. "euh." il était distrait, là, par son portable. "toi." il répond, il montre une fille, là, du doigt, il la connait pas, il pense pas (Léonie). D'ailleurs, il répond "j'te connais pas, j'pense pas, c'est pour ça hein", genre, te vexe pas, faut pas, au pire, il ira s'faire pardonner volontiers l'petit, bénévole. Et, il fouille dans ses poches, il regarde sa table, merde, où elles sont ses clopes? "merde arrêtez tout,
qui a des clopes?"
il lance, là, il avait bien acheté un paquet, pour l'occasion, mais, impossible d'le retrouver, et puis, enfin, il capte qu'il est à la traîne, là, Alban qu'il manque un truc, il a bien désigné quelqu'un pour la suite du jeu, mais il veut une clope, vous voyez l'problème ? "euh ouais vérité donc, qui tu voudrais voir à poil, genre, curiosité?" c'est d'la merde, il le sait, mais, y'a un problème "sérieux filez moi une clope là" ouais, il avait beau essayer d'arrêter d'fumer, y'a des occasions comme ça où on s'en fout un peu, voyez.

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Invité le Sam 22 Juil - 23:30

ce soir, roman porte que du noir. c'est pas qu'il est décidé de se la jouer ténébreux, ou qu'il ait eu envie d'avoir un peu de classe pour une fois, c'est surtout qu'il a pas fait la lessive depuis des semaines et que ses t-shirts préférés sentent toute la merde, du coup. y'a une part de lui qui se sent pas trop confo dans tout ce noir ; il a l'impression d'être un emo des années 2000,  il se dit que ses cheveux commencent à être long, qu'ils tombent devant ses yeux. il se dit qu'il aurait pu voler un truc à ange ; un accessoire fluo, même une paire de lunette de soleil, pourquoi pas, pour casser un peu l'image qu'il se prend à la gueule, ce soir.
en vrai, il se fiche un peu d'ses vêtements. c'est peut-être la demie douzaine de bières qu'il s'est avalé dans la dernière heure qui lui plombe un peu le cerveau ; il cherche pas à savoir. tout ce qu'il sait, c'est qu'il est arrivé dans une fête pour une raison quelconque - une fille ? un mec ? l'appel de la musique ? fallait pas fumer, roman, t'as toujours su que ça te faisait perdre la mémoire à court terme, mon gars - et qu'il a posé son cul proche d'une bande qu'il connait pas trop, et qu'il les écoute sans dire un mot, une bière à la main, vide, et une autre pleine dans la seconde. faudrait peut-être qu'il aille porter la première, mais il a la flemme. il se contente de la tenir, donc.
ouais, c'est un bon plan.
p'être qu'il spaceout quelques secondes, aussi, parce qu'il capte pas trop où la conversation est rendue, et qui fait quoi, ni pourquoi, ni comment. mais il entend un mec (alban) faire l'appel de la clope, et roman, il respecte les clopes. et il respecte les gens qui aiment les clopes. il respecte aussi ceux qui aiment pas les clopes ni l'odeur et qui grincent des dents quand on fume près d'eux, mais c'est une autre histoire.
vaut mieux pas qu'il laisse son esprit s'égarer dans cette direction là.
- tiens mec, qu'il dit, en s'approchant, avant de lui foutre sa bière vide dans la main. il attend pas sa réponse, et fouille dans sa poche, mais putain, c'est serré des skinny jeans, il galère un peu, alors il lui fout aussi son autre bière dans les mains - ou dans les mains d'une autre personne, il sait pas trop, en vrai, il observe pas, il se contente de la tendre et de la foutre dans la première main qui la veut bien - et il finit par les trouver, ses clopes.
- ah, voilà.
mais il la tend pas, la clope. roman cherche plutôt son briquet, et il la fout entre ses lèvres, avant de l'allumer. il tire un coup, lève les yeux, et croise son regard.
ah oui, c'est vrai.
la seconde suivante, il la tend enfin, et reprend la bière vide, au moins.
il doit toujours aller la porter, faut dire ; il va quand même pas la laisser dans un coin  de l'appartement en mode salaud - ou alors si, mais plus tard, quand il aura perdu un peu plus de sa morale et de son savoir vivre - .

Invité
Invité


Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Léo le Sam 22 Juil - 23:54

tu regardes dorian d'un air mauvais, parce qu'il a esquivé ta question. lâche, menteur, traitre. jamais tu pourras lui faire confiance de toute ta vie, c'est sûr. tu croises tes bras en manque d'occupation. pas de verre, pas de clope, c'est la misère la plus totale. tu louches sur tes claquettes chaussettes que personne à remarqué, tant mieux, tant pis, tu sais pas si t'as le style ou la loose. t'as la défonce qui commence à redescendre et ça te plait pas trop, tu te dis que tu vas devoir boire deux fois plus et demain c'est tes tripes qui vont faire la gueule. tu regardes baraa d'un oeil lubrique, parce qu'elle t'a foutrement excité à mordre ce citron à la con. et en même temps, t'essayes de faire attention à ton +1, parce que t'as des principes. quoi que, passé une certaine heure, tu sais plus trop où ils sont passé. tu cherches un verre des yeux, alors que baraa se présente à marie. oh non, quand les filles se parlent ça crée toujours des ennuis. alors que le jeu continue, tu lances à la volée "j'vais chercher à boire, je reviens." et en partant, du coin de l'oeil, tu vois micky qui traverse la foule en soutif. tu beugs, genre, totalement. le bouche ouverte, même. tu la suis du regard jusqu'à ce qu'elle s'engouffre dans la salle de bain. t'affiches un sourire satisfait et tu t'y diriges toi aussi. t'entrouves la porte et t'y passes ta tête. tu la regardes elle, mais surtout ses seins. "je voulais juste voir de plus prêt." tu souris, tout content et tu fermes la porte. une idée te traverse l'esprit. t'attrapes ton téléphone dans la poche arrière et ouvre l'appareil photo. tu rouvres la porte, passes encore ta tête d'abruti, et brandit l'arme du crime. clic clac c'est dans la poche. tu lances "c'est au cas où je veuille les revoir plus tard" et tu refermes vite la porte avant de te prendre un balais à chiotte dans la gueule. tu t'en va presque en courant, de peur de te faire agresser à coup de febreze. dans la cuisine, t'attrapes une leffe de 75cl, et tu reviens dans le salon comme une fleur. tu t'approches d'alban, qu'a réussi à chopper une clope ce batard, alors que toi aussi tu meurs d'envie d'enfumer tes poumons. tu bois quatre grosse gorgée, soit la moitié de ton verre de gin tonic -bonne surprise tien- et tu montres la photo à alban, tout fier. "regarde ce que t'as raté dans la salle de bain". t'as la banane jusqu'aux oreilles, t'es un beau connard dans toute sa splendeur, mais avec un gramme dans chaque poche, tu t'en rends pas compte bien évidemment. tu regardes ce mec à côté d'alban (roman), et tu lui tends ton verre, grand prince, parce qu'il te fait de la peine avec sa bière vide.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Invité le Dim 23 Juil - 1:36

T’étais contente de t’être trouvée un +1 pour la soirée, il était plutôt mignon en plus. Pas vraiment ton genre, de base, mais il avait au moins le mérite de te faire rire, et aussi de te prendre sous son aile pour te présenter un peu les gens qu’il y avait autour de vous. Bon, tu ne les connaissais toujours pas, mais au moins, tu avais quelques prénoms, c’était déjà pas mal. Tu le suivais dans ce qu’il te proposait. Les shooters, c’était pas ton truc, mais pas grave. Sauf que alors que t’es en train de l’aider à mettre en place les shooters, il se retourne vers une autre meuf, et te zappe complètement. C’était une blague ? Tu le regardais faire, sans vraiment le fixer, juste étonnée. Lui qui avait l’air de te draguer, t’avais peut être mal interprété les signes. Mais quand même, il avait l’air assez avenant. Tant pis, tu ne lui prêtais plus attention, tu te décalais même un peu, pour écouter ce qu’il se passait à l’action vérité qui s’organisait dans le salon. Tu souriais, tu aimais beaucoup ce jeu. Tu savais pas trop si tu étais censée te joindre à eux, tu ne connaissais personne, tu n’avais pas envie d’arriver comme un cheveu sur la soupe, alors que personne n’en aurait rien à foutre de toi. Mais t’écoutais quand même, avec attention. Plus d’attention que tu n’en prêtais à Léo. Le problème, c’était que du coin de l’oeil, tu voyais cette fille approcher ses lèvres des siennes, dangereusement. Ok. Tant pis. Tu ne fixais pas. Mais tu notais quand même. Tu détestais ça, les mecs qui jouaient sur plusieurs tableaux en même temps. Non, en vérité, ce qui te soulait le plus, c’était qu’il était la seule personne que tu connaissais ici. Bref. Tu reportais ton attention sur l’activité avant d’entendre cette fille se présentait à toi (Baraa). « Marie. » disais-tu sans vraiment t’en rendre compte, parce que finalement, ton regard suivait Léo, qui lui suivait cette meuf en soutif (Micky) jusqu’aux toilettes. « Mais quel connard ce mec… » Trois meufs en moins de deux minutes. Ca t’échappait complètement, tu te rendais à peine compte des mots qui sortaient de ta bouche. « Euh… pardon. » dis-tu en te rendant compte qu’il y avait toujours Baraa à côté de toi. « Marie, je m’appelle Marie. » Tu lui avais déjà dit, ça. Tu finissais ton verre de vin, et t’attrapais immédiatement ta bouteille pour te servir à nouveau. « Tu en veux ? » demandes-tu à ta nouvelle compagne de soirée, qui était aussi abandonnée que toi par ce pauvre type, mais qui n’avait pas l’air d’en avoir grand-chose à faire. T’essayais de suivre l’action vérité, toujours intéressée par les potins, et tu te rendais compte qu’on (Alban) te posait la question à toi. « Moi ? » demandes-tu, étonnée. Mais il avait pas l’air de vraiment faire attention. « Mmm… je dirai toi, mais c’est purement physique, pour le coup. » dis-tu en désignant ce garçon (Basile) que tu ne connaissais pas, qui ne t’intéressait pas, mais qui était sans doute le plus mignon de la soirée selon toi. Puis, c’était à toi de jouer. « A ton tour. » dis-tu en désignant quelqu’un que tu ne connaissais pas, comme n’importe qui dans la soirée. « Action ? Alors… Enlève un vêtement à la personne de ton choix. » Aller, il était temps de commencer à jouer un petit peu.

Invité
Invité


Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Léonie le Dim 23 Juil - 3:01

elle sait clairement pas ce qu'elle fout là, léo. enfin si, techniquement, elle le sait : elle rejoint micky. micky qui a su se lover en un temps record dans son palpitant trop grand. micky, qui agite ses insécurités mieux que personne, elle la fille qu'elle aimerait être, qu'elle admire tant mais qu'elle ne sera jamais. elle est trop écorchée pour être une micky, trop à fleur de peau. pas assez désinvolte et insouciante. moins jolie aussi. en fait, elle n'a juste pas le truc. la bonne attitude, celle des filles captivantes pour qui on décrocherait la lune et qu'on n'aime jamais par dépit, mais par choix. mais micky, elle n'est pas là et elle se sent noyée dans les nuits fauves, auprès de ces inconnus trop soûls pour elle. léonie est pas à l'aise, ni ici, ni dans ses fringues trop suggestives, ni dans cet appart bondé. même l'alcool sur sa langue a un goût différent, âpre, alors qu'elle vide d'une traite ce verre qui ne lui appartient pas pour se donner un brin de contenance. juste un brin. assez pour esquisser un sourire à dorian, le collectionneur de pièces, mais pas pour le rejoindre, lui déjà très bien entouré. ses doigts fébriles s'enroulent autour d'un autre gobelet chipé au hasard, marqué de rouge à lèvres, dans lequel elle trempe quand même les siennes. léonie, elle aimerait se débarrasser d'elle-même comme d'un corps étranger et elle se dit qu'en buvant, le rare interlude de plénitude, d'euphorie tranquille, arrivera plus vite. avant, elle n'avait pas besoin de ça, mais depuis que ses ailes sont lestées de goudron, depuis les dettes et les emmerdes, c'est plus difficile. de fermer les yeux et d'oublier. de laisser ses courbes s'envoler au gré des basses pour danser librement, elle qui a toujours aimé ça.
un jeu d'action ou vérité se lance et toujours aucune trace de micky. machinalement, léonie s'éloigne de l'épicentre, se fond dans la masse, loin des silhouettes ivres et goguenardes qui enchaînent les questions. jusqu'à ce qu'on la pointe du doigt, que les regards convergent dans sa direction et qu'elle plante ses opales qui se veulent féroces, intimidantes pour pas qu'on l'approche mais qui ne le sont pas vraiment, sur le responsable (alban). il la balance en pâture en réponse à la question la plus mesquine de la soirée et la môme hausse un sourcil circonspect. bravo, jolie pirouette pour éviter de répondre. elle note, simplement, dénuée de la moindre agressivité mais pas d'une pointe de sarcasme. elle sait pas faire, léo, les reproches. les siens sont toujours trop timorés, trop tendres, alors elle n'essaye même plus. elle lui en veut pas, au bouclé même s'il est grillé à quinze kilomètres : c'est facile de balancer une inconnu pour éviter le conflit avec un réel nemesis. elle évite son regard, rivé sur son téléphone qui vient de lui rappeler que micky est à la salle de bains. la tension nerveuse qui l'électrise et bande ses muscles se dénoue un peu et léonie, elle vogue entre les corps anonymes qu'elle ne prend même pas la peine de dévisager, focalisée sur le couloir qui lui paraît bien loin. mais on la désigne pour une action et elle se fige. retirer un vêtement à quelqu'un ? un type hilare lui tend sa bière pour qu'elle trinque et à la place, léonie la cueille pour la porter à ses lèvres. c'est dégueulasse. amer. elle déteste ça, mais c'est mieux que rien. ses prunelles autrefois placides papillonnent, anxieuses, sans savoir où achever leur course. alors léo, elle choisit la facilité et s'échoue sur la silhouette bouclée qui l'a apostrophée. celui qu'elle ne connaît pas. ses petits pas de ballerine, légers comme la bise, effleurent à peine le sol jusqu'à lui et elle salue d'abord le tatoueur familier (roman) d'une jolie esquisse, avant de se concentrer sur sa victime.  retire ton pantalon. s'il te plaît. qu'elle souffle dans ce qu'elle voudrait être un ordre impérieux, à mille lieux de son timbre qui caresse et n'ose jamais se montrer trop frontal. on dirait qu'elle l'implore, au lieu de lui imposerquoi que ce soit. elle sait qu'on lui a demandé d'enlever elle-même un vêtement alors elle rompt la distance entre eux pour saisir la boucle de sa ceinture de ses doigts délicats, sans jamais croiser son regard. elle la défait, suivi du bouton, sans aller plus loin et baisser sa braguette dans ce qui serait un moment gênant. déjà là, elle sent ses joues s'échauffer et c'est la première fois qu'elle ne regrette pas le maquillage qu'elle porte jamais, dans la vraie vie, et qui permet de dissimuler son embarras. léonie détaille sa victime, priant pour un calbute bien laid afin de rompre la tension, alors que la commissure de ses lèvres est chatouillée par un sourire évanescent mais spontané. premier signe de sa plongée dans le terrier du lapin blanc, embrumé d'alcool. tellement embrumé, qu'elle a la vague impression d'imaginer son prince charmant (devenu crapaud ?) devant ses rétines troubles. juste à côté de la silhouette à bouclettes, en train d'agiter un téléphone sous ton nez. léo, elle l'a assez dévisagé la dernière fois pour l'imaginer même les yeux fermés. c'est lui. c'est forcément lui et ce n'est clairement pas la deuxième rencontre qu'elle a longuement espéré en silence, la môme. pas dans cette tenue, pas dans cette absence totale d'intimité.
elle s'éclipse rapidement, pétrie d'espoirs et d'interrogations, et puis se souvient que c'est son tour. léonie, elle n'a pas encore assez bu pour proposer des conneries indécentes à des inconnus, d'autant plus quand micky l'attend. alors, elle s'ancre seulement dans le premier regard qui croise le sien pour proposer un peu de douceur, de tendresse dans cet univers de déconne. hm, action. offre un compliment sincère à quelqu'un que tu ne connais pas encore. et là, léo elle se permet un regard défiant sur l'instigatrice de la question tordue (charlie) qu'elle vient de prendre à contre-pied. tu vois, qu'elle semble lui dire, on peut être sympa, c'est pas si difficile, tu devrais essayer. et elle s'éclipse dans le couloir où elle respire mieux, ouvre une porte à la dérobée (une chambre), une seconde ... et tombe sur micky, en soutien-gorge, devant un t-shirt souillé. contre-soirée en solitaire, hein ? c'est pas trop ton genre, généralement. raille léo dans un sourire, avant de se pencher pour déposer un baiser sur le front chaud de micky, loin de l'odeur entêtante du joint de sa belle. tu veux pas emprunter un t-shirt en attendant ? je suis tombée sur une chambre en te rejoignant, je suis sûre que personne se rendra compte de rien, ils ont l'air bien imbibés. et elle esquisse un sourire malin en coin, léo, avant de s'exécuter. elle abandonne déjà micky pour un raid à l'intérieur de la chambre découverte. une chambre de mec, manifestement. avec des tenues de mec. ça ne fait rien. elle fouille quelques secondes, doigts de fée et gestes aguerris, pour récolter un t-shirt noir et retrouver micky. tiens. il a l'air propre... du moins, il sent encore la lessive alors ... léonie croise le regard magnétique de micky, celui qui renverse les corps et les coeurs, et s'installe sur le rebord de la baignoire, dans l'attente de la suite des événements. c'est micky qui a de la suite dans les idées. elle, elle a besoin de plus d'alcool pour l'y suivre.

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Baraa le Dim 23 Juil - 10:18

y a le gars (léo) qui vous laisse en plan alors, tu te présentes à la jeune femme (marie). elle te répond mais, un peu ailleurs. et puis finalement, elle suit des yeux le type et lâche un connard qui te fait légèrement grimacer. finalement, tu te risques à lui demander : " c'est pas ton mec au moins ? " parce que sinon, c'est clair que tu te sentirais mal. c'est une option que tu n'avais pas envisagé en mordant dans le citron. si ce n'était pas le cas et bien marie, elle devait se faire une raison. la plupart des hommes ici présents sont des enfoirés de première et en disant cela, tu ne vises absolument personne... du moins, tu essaies. finalement, elle s'excuse et se présente de nouveau. avec plus d'enthousiasme et d'envie. ça te fait sourire. " enchantée de faire ta connaissance marie ! " et puis tu te dis que ça sera surement ta meilleure alliée ce soir. tu te dis que c'est la seule qui semble avoir un temps soit peu les idées claires. ça fait du bien de trouver une personne qui semble être sur la même longueur d'ondes. ouais parce que le connard de toute à l'heure, toi aussi tu l'aurais pensé. tu l'aurais pensé pour ce type, pour dorian et pour alban qui a l'air de passer une excellent soirée sans pour autant de soucier de lou. elle te propose du vin et même si c'est pas ta tasse en thé, tu ne peux faire autrement que d'accepter en tendant ton verre. " j'te remercie. " cette fois-ci tu prends un petit peu plus ton temps pour le boire mais, pas trop quand même. le jeu poursuit et tu n'as toujours pas joué. marie répond et désigne une personne qui lui est inconnue pour retirer un vêtement de n'importe qui dans la salle. t'es vraiment impatiente de savoir ce qu'il va se passer par la suite. la soirée promet d'être riche en émotions et en bouleversement. tu bois une nouvelle gorgée. c'est important de s'hydrater lorsqu'il fait chaud.

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: ( RPLABANDEETQUIVEUtWESH) GO THE NIGHT

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

- Sujets similaires