de la purple berbère,

Message par Invité le Ven 21 Juil - 20:38


madoly
Ma seule peur, c'est consommer plus que Tim Burton
une caisse. de la moquette au sol. lui, des centaines. pleins de gens viennent. regardent, veulent, demandent et espèrent.
ilyas les regarde tous. de 7 à 77 ans il contemple la france qui passe chaque jours entre ses doigts. il possède quelques minutes, des heures, de leurs vies. ils passent devant lui, ils ressortent alors qu'il va ranger après eux. il retrouve leurs vies.
ilyas collectionne ces moments de vie. il se les grave. il les examine une fois chez lui. il a un cahier avec c'qu'il arrive à se souvenir.
il pense, une jeune fille arrive. plusieurs. quelques garçons. les yeux fatigués parlent pour ilyas. eux se parlent. lui se parle, aussi.
il donne, il regarde, il sourit lorsqu'on le surprend.
une belle brune qui aura un si jolie pseudo.
une lionne avec une crinière de bois tropical. le pacifique. pacifique.
il a le mal de mer, ilyas, sur son bateau dans les terres inconnues.
bon film.
il lui sourit, à elle, personne d'autre.

Invité
Invité


Re: de la purple berbère,

Message par Invité le Mer 26 Juil - 0:54

   
danse nuptial.

on t'a traîné. on t'a presque forcé. à allez au cinéma. pourquoi ? tu as mieux à faire. ouais t'as rien contre voir un film. mais tranquille, chez toi. avec les gens que t'as envie de voir. pas toute cette populace dans une salle obscure à supporter les bruits, les chuchotements et les commentaires agaçants. voilà. tu fais la gueule. tu parles pas. t'aimes même pas le film que les autres ont choisit. mais quand dieu ferme une porte, il ouvre une fenêtre paraît-il. et ta fenêtre à toi elle est au guichet. il est jeune. il est beau et il est familier. tu l'as déjà vu. tu l'as déjà désiré. mais tu ne te souvien pas vraiment de son nom, tobias ? non. ilyas. c'est marqué sur son badge. il connaît kaïs. c'est à une de ses soirées que tu l'as déjà vu. ça y est ça te revient. et enfin tu souris. tu oublies les autres quand il te souhaite : "bon film." et il sourit en retour. alors tu t'approches. tu poses tes coudes sur le comptoir et tu essayes de capter son regard. tu le dévisages presque. "salut, ilyas c'est ça ? tu te souviens de moi ? je suis une pote de kaïs." toi tu te souviens. tu te souviens l'avoir trouver discret. timide. et étrangement attirant. il est beau. sa gueule d'ange et sa carrure fine t'ont marqué. on a envie de le cajoler. de le prendre dans ses bras, le couvrir de baisers. et assouvir ses envies c'est primordial chez toi, pas vrai mado ? alors tu comptes faire quoi ? laisse-le donc, ce pauvre enfant. il n'a pas ce qu'il faut. il est fragile. tu vas le briser. tu peux déjà le sentir, qu'il n'est pas comme les autres. que tu vas apprécier le séduire. le souiller.

Invité
Invité


Re: de la purple berbère,

Message par Invité le Mer 26 Juil - 21:50

il a pas vraiment le choix, y'a qu'elle a voir. juste elle. de l'espace il la verrait, pas juste une petite fourmis depuis l'avion.
et elle zoom sur elle, elle s'avance vers lui. il est là, bête devant elle. il respire, se concentre.  c'est pas compliqué, c'est juste un autre être vivant.
un, deux, trois.
elle parle, il continue d'afficher un visage confiant.
mais il la remet pas.
kaïs, ouais. enfin, oui il est ilyas, oui il connait kaïs mais non il se souvient pas.
mais j'me demande comment j'ai pu te louper.
il sourit, s'avance aussi sur le comptoir.
la vie est fait de chance et il n'y a presque plus personne qui achète de billet à cette heure, à part des cons qui veulent louper le film. alors ils sont presque seuls. et puis au pire ils peuvent passer ailleurs.

Invité
Invité


Re: de la purple berbère,

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires