Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

(léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Sam 22 Juil - 12:55

c'était la beauté de la nuit.
de celles éclairées par les petites lumières du ciel, resplendissantes, comme des étincelles. tu te délectes du calme, du plus grand silence, comme il y en a rarement à lyon. allongée dans l'herbe, les cheveux éparpillés, l'air frais qui vient te chatouiller. au beau milieu d'un parc, les arbres s'agitent, comme des ombres, qui tombent et qui se redressent.
et lorsque tu vois une petite étoile tomber, sans parachute, sans appel au secours, tu en oublies de respirer.
ton téléphone vibre. j'arrive. c'est léo. après plusieurs années, vous vous êtes retrouvés. croisés par hasard, échangés vos numéros, parlés cette nuit là, décidés à vous revoir. il est 3h. il n'y a pas d'heure pour revoir de vieux amis. amis. en imaginant que c'est ce que vous êtes, aujourd'hui. qu'est-on après des dizaines de mois sans nouvelles ?
sans savoir qu'il allait bientôt arriver, t'aurais pas erré ici aussi longtemps, triste vie que d'être une fille, cible potentielle de pervers dérangés. mais t'as amené une amie avec toi, fidèle au poste, toujours là dans les bons comme les mauvais moments. la vodka. la solution de secours. prête à vous aider à briser une glace installée, à fissurer un malaise gênant ou un silence trop pesant.
des bruits de pas.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Dim 23 Juil - 0:30

vautré dans ton lit à regarder netflix en mode solo, les heures défilent et la nuit tombe. toi tu remarques rien, t'es trop absorbé, obnubilé par ton écran. ton téléphone vibre sous ta main. c'est lou, encore. un petit bout de passé montpelliérain dans ton présent. elle est au parc. tu souris sans savoir pourquoi, à l'imaginer entre l'herbe et les étoiles. et tu perçois aussi une once d'inquiétude sur ton palpitant. j'arrive. tu fermes ton ordinateur et sors de ton lit avec difficulté. il est tard, très tard. tu déverrouille ton téléphone. 3h. ça pique un peu.
tes pieds foulent l'herbe du parc, tes yeux sont fixés au ciel et ne veulent plus s'en détacher. tu regrettes la ville, tu regrettes les lumières. tu voudrais t'éloigner, loin, très loin, en haut d'un sommet, pour les toucher du bout des doigts. toutes. car ici à lyon, plusieurs sont effacés. trop faibles pour rivaliser avec les lampadaires de la cité. tu vois la silhouette allongée. tu sais que c'est elle, à la manière d'étaler ses cheveux derrière sa tête, de retenir son genoux un peu plié. tu t'approches, te penches au dessus d'elle. t'aurais voulu pouvoir l'embrasser comme avant. quand vous aviez cette légèreté, la jeunesse insouciante qui courrait dans vos veines. "on pouvait pas prendre à café en fin d'après midi, comme les gens normaux ?" tu viens t'assoir à côté d'elle. ta main frole maladroitement la sienne. c'est fou comme le temps change tout. un mur s'est construit entre vous, pourtant si proches avant. enfants de ces amours éphémères qui durent toujours. ta tête bascule vers les étoiles alors que tes bras s'appuient derrière ton dos. "t'as pas un nouveau petit copain pour faire ce genre de truc avec toi à une heure pareil ?" tu ris un peu, curiosité à demi mot.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Dim 23 Juil - 1:10

des bruits de pas.
une tête apparait, penchée, au dessus de toi. pas de doute, c'est lui. ce visage, ces mimiques, que tu reconnaitrais partout, même dans le noir le plus total. les lampadaires soulignent ses traits, le font paraître plus grand, plus âgé, plus mature, peut-être. et ces inflexions dans la voix, c'est bien lui. parce que c'est ce que tu aimerais qu'on soit ? des gens normaux ? il déraille, léo. ensemble, lui et toi, vous n'avez jamais été normaux. pas plus que ces gamins qui couraient partout plein de rêves en tête et à l'imagination en pleine expansion. c'est ce que t'aimais chez lui, ce petit grain, ce petit truc qui déconne dans son crâne, et c'est ce que tu recherches en lui aujourd'hui. la petite étincelle. que t'aimerais raviver, ramener.
il s'installe à tes côtés, et les vieilles habitudes, ces satanés souvenirs, se ramènent, essaient de se frayer un chemin à travers tes doigts, tes yeux, tes lèvres. vous étiez proches, autrefois. non, il est sûrement occupé à baiser quelqu'un. et toi ? tu sors sur le ton de la rigolade. impossible de déceler dans ta voix que c'est la vérité, tu pourrais aussi bien parler d'un gars qui n'existe que dans ton inconscient.
t'attrapes un verre, que tu remplis, doucement mais sûrement, bien chargé, et que tu lui tends. tu te prépares la même dose afin de célébrer vos retrouvailles. à nous quoique vous fêtiez, qui que vous soyez désormais, quoiqu'il advienne ce soir; les étoiles brillent tout là-haut dans le ciel, autant que tes yeux et aussi fort que ton coeur ne bat en revoyant léo. et t'espères que ces années passées loin, ne soient pas perdues, puissent être retrouvées, réparées et récupérées.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Dim 23 Juil - 18:20

la chaleur de la journée ne s'est pas évaporé dans le ciel nuit. il fait étrangement bon sous les étoiles, le vent s'est absenté. non, il est sûrement occupé à baiser quelqu'un. et toi ? tu te raccroches à son rire, mais tu n'arrives pas à voir si elle dit ça avec l'air amer. peut être qu'elle a quelqu'un en fait. on fait vite de s'oublier après quelques années passées. tu ne pouvais pas lui en vouloir, et pourtant tu sens un brin de jalousie dans ton estomac. sensation purement égoïste que tu essayes de soigner. tu te surprends à détailler un peu trop son visage, que tu n'as pourtant pas oublié.
elle attrape un verre qu'elle remplit. l'espace d'une demi seconde tu penses à de l'eau, innocent. mais l'odeur de la vodka te rattrape. tu te demandes s'il y a une seule journée où tu n'as pas bu depuis que t'es arrivé à lyon. elle te tend ton verre, prête à boire le sien. "à nous" vous trinquez maladroitement, et tu bois, surement une trop grosse gorgée, parce que tu grimaces en avalant. elle avait chargé le bordel. le genre de dose que tu mets à 2h du matin, quand tu sais plus faire la différence entre l'alcool et le diluant. tu tousserais presque si t'avais pas trop de fierté. "hého, tu comptes me saoulé pour me violer ensuite ou quoi ?" tu ris en regardant dans ton verre. ça se trouve elle veut t'empoisonner. pour ne pas l'avoir suivi quand elle est repartie, de ne pas avoir été grand prince jusqu'au bout.  ou peut être qu'elle veux se saouler elle pour oublier. parce que y'a un peu d'électricité dans l'air. t'as l'impression que lou est plus à vive qu'avant, moins douce et innocente. presque les nerfs à vif. peut être vos retrouvailles qui la mettent mal à l'aise. ou tout autre chose. "pas que ça me dérange hein, mais prévient quand tu charges comme ça !" léo, tu peux pas t’empêcher, vraiment.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Dim 23 Juil - 20:34

son regard sur toi, ses yeux qui ne te quittent pas. la sensation te chatouille, t'arrache un doux rire nerveux, t'essaies de te soustraire à l'observation mais la nuit qui vient avec sa noirceur absolue est ton seul soutien. et les lampadaires ses traîtres.
tu le vois s'étouffer à moitié, tenter de le cacher, petit joueur tu souffles, pas trop fort, parce que t'aimerais pas réveiller les fantômes du soir. toi, tu sens à peine l'alcool glisser à travers ta gorge. t'accueilles le liquide avec réconfort et laisse ta tête dériver en même temps que ses molécules qui se fraient un chemin dans ton sang. si t'es consentant j'peux pas te violer dis-tu en riant. tu sais pas trop ce que t'éprouves pour léo. ou du moins, tu ne sais plus. particulièrement ce soir-là. tu pensais que la distance aurait rendu les choses plus claires, que votre relation serait presque devenue.. quoi ? fraternelle ? si seulement. mais tu la sens, toujours, cette chaleur autour de vous, ce petit feu entre vous. qui tend les doigts, vous attrape par le bras chacun, vous attire. indéniablement. mais t'as du mal à différencier si c'est juste des souvenirs, de la nostalgie, ou bien une attirance qui n'a pas réussi à s'estomper malgré l'absence de relance. tu n'as pas répondu. et toi ? toujours aussi têtue, toujours aussi butée, décidée, déterminée ; autant d'adjectifs qui n'ont pas changé pour te qualifier. parce que la question t'intéresse, vraiment.

Spoiler:
je t'épargne la friendzone
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Lun 24 Juil - 23:24

tu te refermes comme un coquille léo. parce que tu ne gardes en souvenir que les choses douces et suaves. les nuits d'amour sous une lumière tamisé, la paroles murmurés au creux de l'oreille. jamais les railleries, jamais la fierté des genres. mémoire sélective. et il ne te reste que du coton dans la mémoire pour illustrer toutes ces caresses d'avant. t'enroules tes bras autour de tes genoux, rompt le charme de cette presque proximité en mettant de la distance entre vous. tu regardes ton verre comme un mauvais vin, digérant le 'petit joueur' aussi mal que son mélange dégueux. depuis quand lou c'est devenu une alcoolique. à la base, c'était une magnifique blonde, intelligente, drôle, et au corps divin. pas un pilier de comptoirs. "si t'es consentant j'peux pas te violer" elle rit, et tu te contentes de sourire, amer et fatigué par la nuit bien avancée. t'hausses un sourcil, parce que tu sais pas vraiment si tu serais consentant avec le bernard poivrot qu'elle est devenu. tu trempes tes lèvres dans le désinfectant. "tu n'as pas répondu. et toi ?" tu poses ton verre et étales ton dos dans l'herbe, les mains croisées derrière la tête en guise d'oreiller. "hm. pas vraiment. tu sais, je tombe un peu amoureux de toutes les filles jolis quoi. " ça fait des années que t'es comme ça léo, à courir derrière les corps évanescents en croyant à chaque fois trouver la femme de ta vie. et pourtant non, tu finis par trainer une étiquette de connard, d'abruti aussi, et t'es seul pour pas mal d'année à venir. parce qu'au final, sous ta façade de beau parleur, t'as surement jamais connu l'amour. y'a que ton estomac et ton bas ventre qui papillonnent alors que ton coeur se lasse, à chaque fois. "tu te rappelles du nom des constellations ?" vous aviez passer du temps un jour, à les regarder, vous promettant d'apprendre le nom de chacune d'entre elle. t'avais rien retenu toi léo, trop captivé par les yeux bleus et doux de lou.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Lun 24 Juil - 23:50

léo, il est moins marrant que dans tes souvenirs. tu pensais qu'il répliquerait, qu'il te charrierait en retour, t'offrirait une merveilleuse pls en quelques mots bien placés. mais non, tu sais pas ce qu'il lui arrive, il prend un air tantôt rêveur tantôt nostalgique. il accroche pas à tes railleries, les laisse se perdre dans le silence pesant de la nuit. il plombe l'ambiance, ce con. alors hop, tu re-bois un coup. t'espères que ça l'incitera à en faire de même, à suivre ta bonne descente afin de déloger le balai dans le cul qu'il s'est coincé. et puis il t'explique que son coeur est composé de guimauve, qu'il suffit qu'une nana soit jolie pour qu'il tombe en pâmoison et, d'une part ça t'étonne, d'autre part, tu trouves ça pas très flatteur pour ces filles, qui ont juste besoin d'être jolie pour le séduire. inutile d'être intelligente, d'avoir de la conversation et de l'humour, ou plein d'autres qualités qui les rendraient uniques, non, léo, il ne s'attarde que sur le physique ? il s'allonge dans l'herbe à tes côtés et tu reposes ta tête pas très loin de la sienne pour regarder ce même ciel qui vous surplombe et vous donne l'impression d'être minuscules. montre moi la constellation de... l'androméde c'était comme un jeu entre vous auparavant, vous passiez des heures à observer les étoiles, à les pointer du doigt, à les regarder briller, et à les nommer. aujourd'hui, vous êtes plus grands, plus âgés. vous avez plus d'expérience et donc plus de cran. tu décides alors de changer les règles, de pimenter un peu vos gamineries d'antan. si tu ne la trouves pas, je te donne un gage, ça te va ? et tu rigoles un peu, espérant que ton rire soit communicatif et qu'il ait le pouvoir de dérider léo lorsque son tour viendra.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Mar 25 Juil - 0:19

t'ouvres tes grands yeux émeraude quand elle te demande la constellation de l'andromède. tu cherches parmi les lumières, la haut. tu souris, joueur, l'enfant qui sommeil en toi se réveille. l'homme rabougri s'assoupit un instant. "si tu ne la trouves pas, je te donne un gage, ça te va ?" et là, tu ris, de bon coeur, parce que tu sais que t'es dans la merde. "je vais finir à poil dans un arbre quoi." c'est le scénario le plus probable, parce que là, andromède, tu la vois plus, tu sais même plus à quoi elle devrait ressembler. elle aurait pas pu commencer avec un truc sympa, sérieux. tu fermes tes yeux pour te rappeler. andromède..ça fait echo à andromaque. y'a que le kamasutra qui te vient à l'esprit. t'es vraiment désespérant. même les étoiles célestes ramènent au coït avec toi léo. adieu la poésie. alors bêtement, tu cherches un truc qui ressemble à un mec allongé, avec une meuf assise sur lui. et là tu les vois, ces petites étoiles qui scintillent, en forme d'andromède ou d'andromaque, tu sais plus trop exactement ce que tu cherches. tu tend un doigt vers les cieux. "là, tout à gauche. tu vois, juste au dessus de la cime du sapin. je suis trop bon." ton visage se penche vers elle. ça te rappelles un peu trop avant. vos premières nuits à trainer sous les étoiles. plus tard, elle avait sa tête posé sur ton torse, sa main emmêlée dans la tienne. une constellation pour elle..."persée." que tu souffles à demi mot en n'arrivant pas à te détacher de ses yeux. proximité dangereuse qui revient, respirations qui s'emmêlent. tu sens un papillon naitre dans ton estomac.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Mar 25 Juil - 21:54

le rire de léo te parvient, c'est une petite victoire que tu savoures, et c'est un moyen de te ramener quelques années en arrière lorsqu'il chantait dans tes oreilles chaque nuit, ça te rend nostalgique et te ferait presque abandonner quelques morceaux de ta vie actuelle pour refaire quelques pas dans le passé. avec lui. tu l'imagines tel que décrit, à poil dans un arbre, et l'idée ne te déplait pas, ça fait même manquer un battement à ton coeur. il pointe alors du doigt quelques étoiles qui brillent là-haut, alignées étrangement et tu hoches la tête pleine de fierté comme s'il avait trouvé; mais la vérité tu n'as strictement aucune idée d'où se trouve cette constellation. pour ne pas gâcher son sourire retrouvé, tu préfères lui octroyer le point et garder ton défi pour plus tard. il te pose alors une colle, et tu pointes du doigt des étoiles au hasard espérant qu'il te rendra la pareille : celle-ci ? au dessus du lampadaire ? et lorsque tu te tournes vers son visage éclairé seulement d'un côté, pour chercher son approbation ou ta sentence, tu surprends sa proximité et l'apprécie plus que nécessaire, le laissant se rapprocher sans broncher en réalisant que sa chaleur t'avait vraiment manquée. tu laisses ta main reposer sur le côté, espérant que par mégarde ses doigts iront la retrouver. tu te laisses prendre aux pièges par vos souvenirs, par ce que vous étiez, auriez pu être et aimeraient encore être, peut-être. seulement vous avez grandi et les choses sont différentes désormais, mais t'aimerais croire quelques instants qu'il est encore possible de reconstruire votre bulle à tous les deux gardée par un mot de passe sacré.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Mer 26 Juil - 17:24

tu sens un frisson dans ton dos. tu te dis naïvement que c'est l'humidité de l'herbe qui fait hérisser tes poils. si ce n'était que ça. la rencontre fortuite de deux amants qui se sont oubliés. eux pourtant que tout rapprochait, avant, aux mains emmêlés et aux souffles chauds. tu tournes la tête presque trop vite vers le ciel pour sortir de ce nostalgique tableau, détaillant ce qu'elle pointe du doigt. tu hausses un sourcil. "non pas vraiment." un rire doux s'évapore à l'orée de tes lèvres. le lampadaire s'éteint, tu ne sais pas si l'on doit dire qu'il est très tard ou très tôt. passé quatre heures, la nuit tirera son rideau sur l'aube bleu roi. si t'avais eu encore dix huit ans, t'aurais lancer un 'embrasse moi' défiant et désinvolte. mais t'es plus aussi insouciant, et tu te révèle plus calme les soirs de fatigue. tu réfléchis, ça tourne en rond dans ta tête sans que tu n'arrives à effleurer une idée intéressante, ne serais-ce que du bout des doigts. t'es presque enclin à t'endormir, alors tu te redresses et attrapes ta vodka dont l'odeur te fait déjà défaut. tu te retournes vers elle. tu ne l'épargneras pas ce soir. et peut être que l'alcool déliera sa langue. tu lui tends ton verre à moitié plein. "cul sec princesse." tu la fixes, sourire espiègle au coin des lèvres. ça devrait pas lui faire grande chose, elle qui roule des mécaniques comme si la vodka c'était le sang dans ses veines.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Mer 26 Juil - 20:23

pas de cadeau pour toi de sa part, il te condamne au défi de son choix et tu te soumets avec plaisir à tout ce qu'il te proposera. lorsque vous vous retrouvez tous les deux dans le noir le plus total, causé par l'extinction des seules lumières restantes dans le parc, l'ambiance change et t'es bien contente d'avoir léo auprès de toi. il se relève pour boire un coup et te défie d'en faire de même mais d'une traite, tu ne te fais pas prier, cela te réchauffera peut-être. tu galères un peu à finir ton verre, manquant de t'étrangler sur les dernières gorgées ; la dernière des choses que tu souhaites serait de vomir cette nuit. immédiatement tu sens le liquide couler et brûler l'intérieur de ton corps, tu savoures la sensation avant d'anticiper le mal de crâne qui t'attendra sûrement au petit matin. princesse.. tu sais que j'adore quand tu m'appelles comme ça que tu ravives à sa mémoire. autrefois c'était le petit surnom qu'il te donnait et tu l'appréciais un peu trop pensant le mériter à juste titre. dans ta tête, les jours que vous aviez passés ensemble ressemblaient effectivement à un conte de fée, léo le prince dans sa 206 blanche et ils burent beaucoup.. de mojitos. tu tournes vers lui, orion ? que tu souffles plus proche de ses lèvres que jamais et les yeux braqués sur leur convoitise. note à toi-même : ne pas boire avec un garçon dans un parc à 4h du mat.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Jeu 27 Juil - 21:18

un peu cruel, tu ris doucement en la voyant déglutir l'affreux désinfectant en esquissant un début de grimace. elle n'est pas hulk lou, elle a encore un peu le palet sensible tout de même. "princesse.. tu sais que j'adore quand tu m'appelles comme ça." tu baisses les yeux. bien sûr que tu le sais. tu n'as même pas fait exprès à vrai dire, ce surnom s'est échappé de tes lèvres par reflex. alors qu'hier tu aimais ce genre de fille, avenantes et prêtes à tout, aujourd'hui tu réserves tes coups de coeur aux reines du silence et de la contemplation. tu leurs trouve un petit quelque chose de follement attirant, à ces filles qui ne jouent pas aux princesses, justement. adieu la vie de prince adulé, tu te préfères chevalier de ces filles si discrètes. peut être que c'est après lou que ça à changer. après votre rupture obligée par la distance, t'évitais les filles qui lui ressemblaient un peu trop. et tu as découvert ces gamines effacés aux voix si douces qu'elles caressent ton coeur d'amoureux qui autre fois aimait être éveillée par les cris de tes copines adolescente. l’accalmie dans tes amours, en somme. "orion ?" tu relèves tes yeux sur elle. elle est prêt, très prêt. tu sens ta nuque qui frissonne, tu déglutis, ne sachant sur quel oeil fixé ton regard. ce dernier se pose finalement sur ses lèvres. des lèvres douces et sucrées, dont tu n'as pas oublié la saveur. oh non léo, il faut que tu résistes. et sans même prendre la peine de vérifier le ciel aux dessus de vous, tu souffles en souriant doucement : "aucune idée..." c'est un jeu dangereux que vous jouez là, et t'y complet, passionnel et langoureux, encore mordu d'elle sans pouvoir te l'avouer.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Ven 28 Juil - 0:04


léo, il ne fait meme pas l'effort de chercher et ça t'arrache un sourire un peu trop satisfait. tu fais jouer dans ton regard les étincelles qui les font tous succomber, et réfléchis un instant à un défi capable de débloquer la situation. tu bois une petite gorgée pour te donner des idées.
enleve un vêtement que tu souffles, comme un secret inavoué, que tu souhaitais cacher, à moitié assumé. t'as un peu peur au fond de toi, de te prendre une énorme bâche, parce que ce léo qui te fait face, est totalement différent de celui de tes souvenirs. s'il enlève une chaussure, c'est mauvais signe. s'il enlève son t-shirt, c'est sur la bonne voie. s'il se défile, c'est qu'il a perdu ses boules. dans deux cas sur trois, tu serais incroyablement déçue. tant de gâchis. alors tu pries le petit dieu des pirouettes et des insomnies de vous offrir à tous les deux une remontée dans le temps. faut dire que, après ces quelques années passées, vous avez certainement du acquérir de l'expérience chacun de votre côté et, il serait intéressant de pouvoir comparer vos performances avant/après. léo, c'est ta première fois, celui qui t'a appris, il est peut-être temps de faire un petit bilan du style check-up des compétences ? oula, c'est la vodka qui fait effet. et va l'accrocher dans l'arbre là-bas que t'ajoutes en pointant du doigt un espace un peu plus isolé de l'endroit où vous vous trouvez. ainsi suspendu, il y a moins de chance qu'il le récupère. pas bête hein ?
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Sam 29 Juil - 22:03

elle te demande d'enlever un vêtement. à cet instant tu voudrais lui enlever tous les siens. l'envie de l'autre qui devient palpable, qui te fait presque regretter vos années passées. quand vous étiez encore insouciant, à courir la vie sans se douter de ce qui vous attendrait plus tard. cette vie d'adulte qui commence, âpre, amer, responsable, tout un poids qui pèse sur vos épaules d'adulescents trop fragiles. elle pointe un arbre du doigt. tu soupires, un sourire perfide s'étire au coin de tes lèvres. ça en était presque trop facile. mais si tentant aussi. de l'avoir avec toi, ta lou. contre toi, ta lou. tu te lèves et tu marches d'un pas las vers l'arbre là bas, enleves ton tee shirt sur le chemin. tu le jettes en haut des branches, condamné, là où tu pourras jamais le récupérer. et tu te retournes vers lou, les bras en croix, témoignant de ta bonne foie dans ce jeux bien moins catholique. tu reviens, mains dans les poches, et tu te plantes debout devant elle. le regard doux, tu détailles son visage dont tes doigts ont mémorisé le moindre trait, et ce corps parfait qui te fait encore fantasmer parfois. " t'es contente ? " tu ricanes un peu. puis tu viens te rassoir, délibérément plus prêt d'elle, trop près surement. tu la regardes. et tu te perd dans un souvenir. une nuit dans la caisse, les sièges arrières rabattues, les enceintes qui faisaient grésillé la musique again du groupe archive. le souffle court, la chaleur dans le bas ventre, à abandonner vos corps l'un à l'autre. tu voudrais recommencer, là maintenant. sauter sur ses lèvres. tu souris un peu, amer du temps qui passe trop vite, priant pour que ces souvenirs ne s'estompent jamais. tu baisses les yeux léo, tu rompt le contact entre vous de peur de t'y perdre trop vite. "céphée ?!" que tu lances en penchant la tête vers le ciel, tachant de réprimer tes envies. tu voudrais qu'elle ne trouve pas, que son tee shirt se meurt dans l'arbre, que vous vous battiez à armes égales devant vos désirs. bien qu'apercevoir la naissance de ses seins, la cambrure de son dos, la finesse de sa taille, ça ne t'aidera en rien. ça finira de te faire brûler d'envie, prêt à tout pour avoir le droit d'effleurer sa peau encore une fois.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Dim 30 Juil - 15:01

tu laisses échapper de ta joie seulement un demi-sourire, et t'attrapes toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux lorsque, il revient vers toi après avoir accroché son t-shirt dans l'arbre, le torse nu, il est encore plus attirant. si t'es contente ? oh oui. mais tu te contentes d'hausser les épaules, simplement, et d'admirer les profondeurs de la nuit, pas d'intrus, pas de visiteurs surprises dans votre jeu des retrouvailles tardives. il te rejoint et s'assied à tes côtés, tu fais mine de n'avoir pas remarqué votre proximité troublante mais pas étouffante, et tu te mords l'intérieur de la joue pour te donner contenance, ne pas le toucher, ne pas le toucher, toucher mais qu'avec les yeux. quoi ? que tu dis bêtement parce que t'étais à mille lieux de capter que le jeu continue, ah céphée, un nom de constellation. ah.. mmh.. céphée ça ressemble à une maison ou.. à un carré avec un triangle et tu jacasses pour étouffer le brouhaha de tes pensées incommodantes. tu lèves la tête, cherche un peu, te perd un instant dans cet infini, mais les petites lumières se ressemblent toutes. t'en vois mille, des maisons. mille maisons, pour accueillir vos enfants. que tu te serais dite dans le passé. mille maisons, de vacances, à la plage, à la montagne, à la ville, à la campagne, pour léo et toi. mille baisers sous mille étoiles. mille jours d'avenir, mille souvenirs. j'en vois partout.. dis moi pas que toi tu l'as repérée ? ça m'étonne déjà que t'aies retenu le nom.. et tu pointes une maison vers la gauche sans grand espoir que ce soit celle-ci, seul léo en décidera et tu laisses volontiers ton sort entre ses mains. ses mains que t'imagines frôler ta peau, caresser tes courbes, mémoriser tes moindres imperfections, comme la dernière fois, comme toutes les fois, que tu finis par confondre, rêve ou réalité ? tu les dessines dans ta tête et lorsque tu ouvres les yeux, il est là. réel. allez lou, tends la main.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Dim 30 Juil - 18:00

tes mains s'accrochent aux brins d'herbe pour s'empêcher d'aller parcourir son corps. ah.. mmh.. céphée ça ressemble à une maison ou.. à un carré avec un triangle. tu hoches la tête en acquiesçant, détaillant le ciel, toi aussi à la recherche du tracé parmi les lumières du ciel. au bout de quelques secondes tu ne cherches déjà plus. en vérité ton regard se fait plus lointain, vide. tu es reparti à divagué, à penser un peu trop. à ces retrouvailles étranges, au hasard qui vous remet l'un devant l'autre, à toutes ces coïncidences oubliées qui ont finalement un goût de magie. ces coups de pouces du destin qui forcent les choses. vos bonnes étoiles doivent encore bien s'entendre, là haut, parmi les milliers de yeux brillants qui vous regardent. j'en vois partout.. dis moi pas que toi tu l'as repérée ? ça m'étonne déjà que t'aies retenu le nom.. tu ris. tu feras pas le vexé cette fois, parce que tu sais qu'elle te cherche lou. elle est chiante c'est sûr, à balancer des tacles à tout va. tu t'es toujours persuadé que c'était comme les gamins, à te tester pour connaitre tes limites. toi avant, quand elle cherchait un peu, tu l'embrassais pour qu'elle se taise. elle montre des étoiles à gauche, à l'opposé de céphée. t'hausses un sourcil et tu poses un regard inquisiteur sur elle. tu le fais exprès ? dis le toute de suite si tu veux te déshabiller complètement, je t'en prie.t es lèvres s'étirent en un large sourire. tu lui montre d'un coup de tête la direction de la constellation qui brille de toute ses forces, cachée en partie par la cime d'un arbre. c'était peut être fait exprès de choisir céphée à moitié disparu derrière les ombres de la nature qui vous entoure. histoire d'augmenter tes chances. t'es satisfait léo. de continuer à jouer à ce jeux dangereux. tu sais ce qu'il te reste à faire. tu désignes l'arbre où ton tee shirt est accroché ad vitam eternam. où tu voudrais voir tout ses vêtement pendre sur les branches. et ne t'avises pas d'enlever une chaussette. sinon je t'enlève le reste moi même dès que tu reviens. le regard sûr de toi, un sourire à la commissure des lèvres, t'appuies bien tes propos : elle sait parfaitement que t'en est capable.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Dim 30 Juil - 22:50

tout de suite tu vois dans le regard de léo que tu t'es plantée. et pas qu'un peu. tu hésites entre être ravie ou déçue ; trouver les constellations c'était ton jeu préféré auparavant et ça t'attristes d'avoir perdu tout ce savoir précieux. peut-être que, en perdant léo t'as perdu le nom des étoiles, parce que c'était votre truc à tous les deux et le lien s'est rompu.
est-ce que tu veux te déshabiller complètement ? oui. mais pas comme ça, pas aussi facilement.
tes yeux se lèvent pour rejoindre les étoiles, se décrochant limite de leur orbite. tu le tapes sur le bras pour lui inculquer respect, mais sans désir de heurter.
fais voir, si t'es si malin ! et il désigne la partie opposée du ciel d'un mouvement de tête, immédiatement tu repères céphée. tu ronchonnes un peu, parce que t'aimes pas avoir tort et que léo soit meilleur que toi à ce jeu-là. mais ça te surprend agréablement qu'il en ait retenu une.
t'acceptes ta punition le sourire aux lèvres.
tu te lèves et te diriges vers l'arbre qui portera vos habits d'ici la fin de la nuit. t'hésites un long moment à enlever une chaussette, histoire de vérifier les menaces de léo, mais ça irait trop vite à ton goût, tu préfères quand la phase de déshabillage est plus lente, histoire de sentir le désir monter jusqu'à brûler le creux de tes reins.
lentement, tu glisses une main sous ton t-shirt. tu désagraphes ton soutien-gorge et ôte les bretelles sans pour autant enlever ton haut. tu le jettes dans l'arbre, et il vient se poser à côté du t-shirt de léo.
alors ? satisfait ?
t'es fière de toi, passée maîtresse de la provocation. bien sûr, tu te permettrais pas de faire ça avec n'importe qui, t'aurais trop peur des conséquences, de la réputation qu'on pourrait te coller et des mauvaises idées que tu pourrais donner. mais c'est léo, dont il s'agit.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Lun 31 Juil - 0:54

tu la regardes s'approcher de l'arbre. elle glisse sa main sous son tee shirt et détache son soutien gorge qui s'envole entre les branches. tu sens déjà la passion dans ton bas ventre. elle revient vers toi et t'es fébrile léo, prêt à tout pour glisser tes doigts sous ce bout de tissu toi aussi. tu voudrais sauter sur ses lèvres et ne plus les quitter jusqu'à ce que le jour se lève, redécouvrir le goût de son cou, la forme de ses seins. tu tiens plus léo, alors pour tenter d'éclipser toutes ces images brulantes qui te viennent, t'arraches un brin d'herbe que tu entortilles autour de tes doigts. « alors ? satisfait ? » tu t'éclaircis la gorge. tu fuis son regard, de peur de t'embraser trop vite. tu te connais léo. tu sais à quelle point les femmes te rendent fou. et lou t'as pas envie qu'elle te jette comme le fait la fille d'alban. peut être que..l'impossible t'arraches un sourire. « ..presque. » tu poses ton regard sur elle, debout devant toi. elle doit la voir cette flamme dans le regard qu'elle connait si bien. tu ramasses tes jambes en tailleur. emprunt d'une douceur câline tu attrapes sa main, emmêles vos doigts fiévreux, la tirant vers toi pour qu'elle s'asseye sur tes cuisses. et ça te fait du bien de ressentir son corps si proche du tien après ces quelques années à s'oublier dans les bras d'autres filles. un reste d'amour avec un grand A qui te pince un peu le cœur. tu retiens ta fougue, t'empêche de l'embrasser. tu détaches tes doigts des siens, te permet une main sur sa taille. « là c'est mieux. » vos regards qui s'harmonisent. tu soupires, tires un sourire affectueux sur tes lèvres. tu jettes un oeil sur sa poitrine qui se dessine sous son haut. retiens le feu léo.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Lou le Ven 4 Aoû - 0:07

tu sens la pression monter d'un cran bien supérieur à celui que tu expectais entre vous. tu sens le désir de léo dans chacun de tes os, tu sens les vibrations de la terre qui remue tes seins au moindre de tes pas, tu sens la nervosité dans la nuit tombée.
cette nervosité qui te gagne lorsqu'il insère ses yeux dans les tiens, et ce feu qui se déclenche soudainement, un brasier digne de bouleverser et de soulever les volcans, lorsqu'il t'attrapes par la main et te guide jusqu'à lui; t'obligeant à le chevaucher, comme s'il te relayait le pouvoir, cette fois. sa main prend possession de ta taille et c'est tes joues qui s'enflamment.
tes lèvres s'entrouvrent pour laisser filer des mots, mais aucun son ne s'en échappe car léo t'as tout pris. inhibée par votre proximité, adieu ta voix, ta fierté, ta dignité, ton courage, ton honneur, tes valeurs, tes peurs et tes sentiments pour alban.
aïe. alban. tu le déposes doucement dans une petite boîte dorée, que tu verrouilles d'un cadenas qui bat au rythme de ton coeur et tu enveloppes la clef soigneusement pour ne surtout pas risquer de l'égarer. il ne s'est jamais privé pour toi, tu te dis, répètes et convaincs. et puis, c'est léo, ton premier amour, ça ne compte pas. c'est pas nouveau avec lui, c'est comme ouvrir un ancien bouquin, lire ses chapitres préférés, les savourer, puis le refermer. y a pas de mal à ça, pas vrai ?
d'une main tu attrapes sa tête, les doigts sur son cou et le pouce pour lui relever le menton. les yeux dans les yeux. de l'autre, tu te mets à dessiner sur son torse, à tracer des formes bien définies, désireuse d'utiliser toute la place à ta disposition pour ton oeuvre d'art.
qu'est-ce que je dessine ? que tu murmures dans son souffle.
une plage. un coucher de soleil. le bruit des vagues et deux amoureux le sourire aux lèvres. des souvenirs d'été, brûlants, sur sa peau tendue, embrasée par l'aventure de tes doigts. c'est un appel à l'aide pour ne jamais l'oublier. †
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Léo le Lun 14 Aoû - 11:34

tu la retrouves ta lou, douce et sexy. dangereuse proximité qui est si agréable pourtant, embrassé par la chaleur de deux corps qui se retrouvent enfin. tu ne les as jamais oublier toutes ces caresses, tous ces baisers échangés, ces premiers sentiments d'amour au gout de miel qui ne quitteront jamais ta mémoire. tu te mords la lèvre inférieur, et tu refuses de quitter ta belle des yeux, tu te plonges dans son regard, de nouveau amoureux. tu sais que des étincelles pétilles au creux de tes pupilles, tu veux en faire pétiller aux creux de ses reins. tu savoures la légèreté de ses doigts sur ton cou. oh lou. l'ensorceleuse. tu te perds complètement léo, t'as oublier ce parc qui vous entoure, la lumière timide des étoiles sur la ville et toutes les autres filles que tu ne sais pas aimer correctement. il n'y a plus que toi et ta lou, dans une bulle, un cocoon bien refermé, à l'abri des regards indiscrets et des coeurs jaloux. et alors qu'elle dessine du bout de son doigt sur ton torse, tu rêves à tout autre chose. tu es déjà bloqué dans l'enivrant tourbillon du désir qui te fait perdre pied. ailleurs, tes yeux détaillant toujours le moindre trait fin de son visage, tu ne l'écoutes même plus ta princesse. adieu les envolées lyriques, adieu les déclarations larmoyantes, adieu les souvenirs bancales et les doutes accumulés. deux corps parfait, fait l'un pour l'autre. alors ta main se détache de sa taille et vient se poser sur son crayon de fortune. et sans lâcher, jamais, son regard de princesse prise au piège de ses désirs. et, emmêlant vos doigts, tu souffles « nous. » avant de t'élancer sur ses lèvres et de l'embrasser. ta fougue s'emprunte de délicatesse, tu ne veux plus jamais te détacher de sa bouche impétueuse. véhémente lorsqu'elle joue les caïd et raille sur le monde entier. mais tellement aimante et ardente lorsque l'amour lui joue des tours.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: (léo) leave before the lights come on

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires