Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Re: heart of the matter (lou)

Message par Alban le Mar 25 Juil - 23:40

le souffle coupé, il attend, alban, que ce soit trop tard, que le drame se déroule sous ses yeux, il veut devenir spectateur, le pauvre garçon, pas acteur, que ce soit terminé, qu'il puisse se dire, ah, on y peut rien, que ce soit pas sa faute. y'a lou qui s'enlève, forcément, ce serait gênant de continuer la conversation dans cette position, et elle est la première à oser ouvrir la bouche, lui, il reste médusé, vraiment. déjà, il est rassuré, il a la sensation que lou veut affronter ça à deux, comme une équipe, comme un couple, dans son esprit, il avait cette crainte qu'elle le jette dans l'arène, là, qu'elle l'accuse de je-ne-sais-quoi, que ça se retourne contre lui, lui seul, contre le frère et la sœur. mais, non. c'est basile, contre lou et alban. ils font parti de la même team, pour une fois, ça fait du bien, vraiment. et basile répond, le deuxième à briser le silence, putain, sérieusement, il joue cette carte là? c'est vrai qu'il s'attendait pas à une discussion calme, raisonnable, parce que, ça se passe jamais comme ça, mais il s'attendait pas non plus à entendre basile cracher sur lou, comme ça, qu'il crache sur lui, qu'il fasse l'autoritaire, le vieux con, le mec violent, s'il veut, mais, alban peut encaisser les coups, du moins, il croit. alors forcément, ça monte, petit à petit, la colère, la frustration, parce que basile arrive, arrache leur bonheur, violemment, les fait redescendre sur terre, beaucoup trop brutalement, sans avertissement.
il cherche sa chemise, nerveusement, l'dos tourné, y'a basile qui l'ouvre, encore, comme s'il en avait pas assez fait, c'est bon, mec, t'as assez gâché le moment, mais, apparemment non, il en rajoute, encore "mais ferme-là, sérieux", parce que, c'est pas aussi simple que ça, parce que s'il avait pu contrôler la situation, alban, ce serait pas sur lou que son regard se serait éternisé, mais, forcément, basile va pas l'comprendre, ça, bien sûr que non. y'a la fatigue, y'a la frustration, y'a l'envie d'foutre le camp, d'emmener lou avec lui, de remettre à plus tard tout ça. "dramatise pas" les grands mots, avec basile, tout de suite, mais, putain, il y peut rien alban.

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: heart of the matter (lou)

Message par Basile le Mer 26 Juil - 12:21

basile il devrait pas s'en prendre à lou comme ça, lui cracher à la gueule comme un con.
mais il arrive pas à le contrôler, c'est plus fort que lui parce que cette image là elle restera à jamais gravée dans son esprit. et que cette image là il aurait aimé ne jamais avoir à la subir. merde. il aurait aimé l'apprendre autrement, ne pas les prendre en flag là sur le canapé. il regrette déjà d'avoir osé appuyer sur la poignée de la porte. elle a raison lou au fond, on attend la permission avant de rentrée et ça maintenant il l'a bien saisie et on ne l'y reprendra plus. dans d'autres circonstances basile il l'aurait peut-être compris, ce qu'il se passe entre eux, ce truc là qu'ils cachent depuis un certain temps. y a toutes les bribes de conversations qui lui reviennent à l'esprit, celles avec lou à son retour, puis le comportement d'alban, son inquiétude. il comprend mieux maintenant, pourquoi tout ça. mais merde non il peut pas le concevoir. et y a alban qui ouvre sa gueule et la mâchoire de basile se crispe parce que ses mots nourrissent sa rage. sérieusement ? basile, il reste sur le cul l'espace de deux secondes, parce que son pote ose lui dire de la fermer dans ce genre de situation. mais c'est qui le connard dans l'histoire, hein. pardon ? c'est pas vraiment une question, c'est même pas dit sur un ton agréable. c'est plus hargneux que ça. et rien qu'à voir sa gueule, basile il a envie de l'étriper, là à reboutonner sa putain de chemise laissée sur le sol. il serre les dents basile, faut qu'il se calme, mais non ça ne suffit pas. alors il s'avance vers celui qu'il appelait frère, il l'empoigne là au niveau du col et le plaque contre le mur derrière eux. t'étais sur le point de baiser ma soeur et tu veux que je la ferme, que je dramatise pas ? mais vas te faire putain. j'vais pas te laisser la traiter comme de la merde, c'est pas ta petite pute lou. tu la baisseras pas comme toutes les autres. il se retient parce que c'est lui, parce que c'est alban. et heureusement que c'est lui dans un sens parce que sinon le basile bagarreur aurait été de sortie et son poing se serait d'ors et déjà étaler sur sa belle gueule. mais là y a plus de frère qui tienne, y a plus de fraté, de bro, de pote, d'amitié. y a plus rien parce que basile il connait alban, il connait le alban dragueur, il l'a vu à l'oeuvre pas plus tard qu'il y a quelques jours à sa propre soirée. il sait ce qu'il est, ce qu'il peut être et il veut pas de ça pour lou.


Spoiler:
désolée lou de t'avoir coupé l'herbe sous le pied mais c'était trop tentant fallait que je lui pète les dents What a Face

Re: heart of the matter (lou)

Message par Lou le Mer 26 Juil - 20:11

comment avouer à basile ta relation avec alban ? ton imagination avait travaillé à plein régime environ une centaine de fois sur des scénarios et explications.
rien ne ressemblait à maintenant.
basile t'étonnes en se montrant soudainement autoritaire et ça t'agace de le voir débarquer dans ta vie à ce moment précis lorsqu'il n'était qu'un fantôme pendant un an. il tente de jouer les grands frères protecteurs, à juste titre, mais il est plus facile de l'en blâmer que de le remercier.
il te lance ton t-shirt et tu le tiens devant ta poitrine pour couvrir la fierté qu'il te reste, mais ne le remets pas car tu hésites à foutre basile à la porte pour continuer tes activités avec alban. comme si votre moment n'était pas encore perdu.. naïve.
t'as jamais vu ton frère dans un état de colère semblable, il tremble et sa voix est dure, c'est celle de la trahison mais, malgré cela, alban réplique sans se démonter et t'aimerais lui crier de ne pas envenimer les choses, de te laisser gérer basile. trop tard. sans prévenir, ton frère explose et attrape celui qu'il considérait comme son meilleur pote par le col pour tenter de refaire la déco de votre mur. tu pousses un cri de surprise et de stupéfaction. lâche-le basile, putain ! t'en reviens pas, de voir ces deux là, copains comme cochons, se regarder maintenant comme s'ils étaient devenus ennemis et vouloir se battre pour toi. vous êtes vraiment trop cons tous les deux, toi alban ne parle pas comme ça à mon frère et toi basile détends toi je baise qui j'veux j'ai pas besoin de ta permission ok ? pour conclure tu repasses ton t-shirt parce qu'il est clair maintenant que, votre début de partie de jambes en l'air est bien terminée. tu t'avances pour les séparer, une main sur le torse de chacun, et leur jette des regards outrés. tu sais que pour mettre un terme à cette scène l'un des deux doit partir mais tu es trop confuse pour faire un choix : basile ? alban ? les deux ?

Spoiler:
tqt ne t'en prive pas What a Face
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: heart of the matter (lou)

Message par Alban le Mer 26 Juil - 22:31

vous voyez, quand vous arrivez enfin au sommet de la montagne, là, que vous n'êtes plus que sueurs, courbatures, saletés, mais que vous êtes fier, parce que, ça en vaut le coup, de toute façon ça doit valoir le coup pour en avoir autant souffert, pas le choix. vous voyez, à ce moment précis, quand y'a la fatigue et le soulagement qui se mélange à l'intérieur, Basile, c'est cette personne qui vous attend au sommet de la montagne, qui vous regarde avec un sourire narquois, et vous donne un grand coup dans la gueule pour vous faire dégringoler. parce que, si tout foire, maintenant, si lou veut plus d'lui, c'est sa faute, ça peut n'être que sa faute, putain. il galère un peu à remettre les boutons de sa chemise, y'a ses doigts qui tremblent, qui gigotent, et sans franchement comprendre ce qu'il se passe il se retrouve contre un mur. y'a lou qui hausse la voix, mais ça lui semble assez loin, tout ça, parce que, là, regard fixé dans celui de basile, en guise de provocation, t'as cru que j'allais m'laisser faire?  il rit, jaune, carrément, quand il l'ouvre encore, basile, sérieusement, c'est c'qu'il croit? mais, merde, y'a lou, maintenant, qui décide de se mettre entre eux. "alors quoi, c'est ça ton plan einstein, on se fout sur la gueule devant lou, sérieusement? j'suis sûre qu'elle kifferait voir son frère et son mec s'battre t'as raison mon grand" il dit, il rigole, il provoque, délibérément, il le voit bien, dans les yeux de basile, son meilleur pote, putain, son frère, celui qu'il connait depuis tout gamin, il l'voit qu'il le considère comme un enfoiré, indigne de sa sœur, et c'est peut-être le plus douloureux là-dedans. alors, autant lui donner l'enfoiré, si c'est ce qu'il veut. "tu crois pas que tu devrais partir maintenant?" allez, c'est gentil, casse toi.

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: heart of the matter (lou)

Message par Basile le Mer 26 Juil - 23:15

son mec qu'il dit. basile c'est pas les petits bras de lou qui le font lâcher prise, non. basile il repousse alban contre le mur parce qu'il tombe des nus. son mec. ça veut dire quoi ça putain ? puis y a son ton condescendant qui l'agace (plus con que descendant d'ailleurs). basile, il a ce regard noir qui trahi toute la rage qu'il renferme. il voit pas ça que comme une trahison. il se fait des films basile, il voit tout rouge parce que, finalement, il est au courant de rien. et c'est pas de sa faute ça, s'il sait rien de leur relation. ils n'avaient qu'à le lui dire, ce qu'il se passait là entre eux. il leur suffisait juste d'être honnêtes avec et les choses se seraient sans doute passée autrement. mais là c'est une amitié plus qu'une amitié qui se brise. et basile ça le tue encore plus qu'elle se positionne pas, qu'elle puisse limite prendre la défense d'alban. écoute si t'as envie de te faire baiser y a pas de soucis. qu'il lance en levant les mains en l'air comme un taulard qu'on vient d'arrêter. jte souhaite de prendre autant ton pied que l'autre pouffiasse de ce weekend. il est cru dans ses mots et ça le dégoûte de pouvoir imaginer ce genre de chose de sa soeur, mais c'est la colère qui parle à sa place. et tu viendras pas te plaindre quand il t'aura lâcher comme une merde. il est vexé basile de se faire dégager comme ça par alban. mais normal après tout, il les a interrompu dans un moment gênant. basile s'éloigne doucement, les regarde à peine. il est toujours livide même si cette montée d'adrénaline a rougi ses joues. c'est ça, j'vais vous laisser terminer vos affaires. il accompagne ses mots d'un geste presque théâtral, en montrant la pièce avec dédain. allez vous faire foutre qu'il a envie d'ajouter, mais ça serait de trop et il a pas envie de lui faire ce plaisir là à alban, déjà qu'il va pour se casser.

Re: heart of the matter (lou)

Message par Lou le Jeu 27 Juil - 14:52

tu cherches un moyen de faire descendre le thermomètre de la testostérone mais tu n'en trouves pas, si ce n'est foutre tes cinquante kilos entre eux ce qui n'a pas beaucoup d'effet sur leur montée en pression.
tu bugues quand t'entends alban s'appeler lui-même ton mec et t'aimerais lui sauter dessus pour le récompenser de ce pas en avant. mais basile s'en charge avec des intentions totalement opposées, en l'enfonçant un peu plus contre le mur, passant outre ton petit corps et te bousculant au passage. tu lui assènes un coup dans le dos pour lui rappeler que t'existes.
stop ! mais on dirait que t'es devenue transparente.
alban indique clairement la porte à ton frère, et t'apprécies qu'il prenne les devants et ne se décompose pas devant son regard assassin, mais ça ne pointe que plus fort ta lâcheté de ne pas le faire toi-même.
puis finalement basile jette les armes et commence à s'éloigner, mais balance au passage quelques bombes qui t'explosent le coeur. quoi ? l'autre pouffiasse ? ce week-end ? tu répètes comme si tu ne comprenais pas, comme s'il restait un espoir qu'il te dise "non, t'as mal entendu" mais c'est pas des mots que tu risques de confondre avec autre chose. tu rejoins basile, tournant le dos à alban, et l'attrapes par le bras avant qu'il ne foute le camp en ayant tout bousillé sur son passage. explique ? t'insinues quoi là ? puis tu jettes à alban un regard à la fois déçu et colérique, car aucune explication n'est nécessaire, tu sais exactement ce que ton frère veut dire par là, confirmant au passage les craintes que t'avais enfin, et seulement, réussie à refouler quelques minutes avant. un pas en avant. quinze en arrière. à ton tour de te sentir trahie.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: heart of the matter (lou)

Message par Alban le Jeu 27 Juil - 16:09

le dos d'alban qui bonjour une deuxième fois au mur, y'a son poing qui se referme, là, mais il serre les dents, il lutte, vraiment, très très fort, pour garder ses poings en place. et l'fait que y'ait lou entre eux aide beaucoup aussi, mais apparemment, basile s'en bat les couilles de ça. à défaut d'ouvrir les armes avec les poings, y'a ses yeux qui lancent des éclairs, comme si ça pouvait l'faire cramer sur place, là. si seulement. et il abdique, basile, c'est bien, mais sans lâcher quelques mots, pour être sûr de tout dévaster en partant, forcément. "mais mec, t'as vu comment tu lui parles?" un peu choqué, un peu provoquant aussi, parce que s'il peut enfoncer basile comme lui l'enfonce, il en profite, forcément. putain, qui aurait cru que des deux, alban serait celui qui se contrôlerait le plus? et puis, il lâche la bombe, là, peut-être l'arme qu'il cachait sous son manteau d'puis le début, il est peut-être fier de lui ce con, y'a alban qui reste là, bloqué, la bouche entre ouverte, merde. merde, merde, il se rappelle de cette soirée, la soirée-catastrophe. "mais ferme-là? qu'est-ce que t'en sais toi, de ce qu'il s'est passé, hein?" d'après ses souvenirs, peu fiables, mais présents quand même, il s'est rien passé, trop de sinistres à déclarer dans son appartement, trop de problèmes à gérer. mais y'a le regard de lou. l'enfoiré a peut-être bien réussi son coup. il secoue la tête. "putain." il sait pas quoi dire d'autres, il s'sent pris au piège, là, même s'il a rien fait, il aurait fait, sans doute, s'il y avait eu de meilleures circonstances. il fouille dans ses poches. une clope. vite. il l'allume, et ça enlève pas l'surplus d'émotions négatives qui se sont emparés de lui, mais ça rajoute un peu de réconfort, légèrement. il sait pas franchement où s'mettre, il passe sa main dans ses cheveux, il attend, d'savoir si lou veut de lui, ou l'fout à la porte.

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: heart of the matter (lou)

Message par Basile le Jeu 27 Juil - 17:03

basile il aime pas paler de cette manière. et il aime encore moins traiter une fille de pouffiasse (entre autre). mais c'est plus fort que lui. il a les deux amoureux sur le dos, face à lui, ensemble, et ça le blesse. parce qu'il peut pas imaginer sa soeur et son meilleur pote ensemble, c'est pas un couple concevable à ses yeux, mêmes s'ils sont grands maintenant, et qu'ils font ce qu'ils veulent. dans son esprit à basile, les deux ne sont pas compatibles. parce qu'il voit encore lou comme la petite princesse qu'elle était et non pas comme cette femme qu'elle est devenue. et qu'il voit alban comme son frère, mais parfois un peu con. et basile, il veut pas qu'elle souffre lou. même s'il ne peut pas être certain qu'alban ait de mauvaises intentions. alors il décide de se barrer, non sans lâcher une bombe sur son passage. ouais il veut foutre la merde, parce que là c'est la merde dans sa tête à lui. mais y a lou qui le rattrape et il aurait bien envie qu'elle le laisse partir tranquillement. mais non. normal elle veut en savoir plus. mais lui il a pas envie d'en dire plus, c'est pas ses affaires après tout, même s'il a balancé ça en sachant très bien que ça n'allait pas passer inaperçu. et bien sûr alban la ramène à son tour. sauf que basile il ne lui prête plus attention. il n'est plus là, non à ses yeux c'est comme s'il était mort. basile, il se focalise seulement sur lui qui le tient par le bras, le regarde de ses petits yeux et lui demande des explications. vois ça avec ton mec, c'est pas à moi de te donner des explications. et il insiste bien sur les mots ton mec, parce qu'ils sont importants, parce qu'ils sont censés représenter ce qu'ils sont maintenant. sauf que ça signifierait qu'ils sont un couple et dans un couple c'est l'honnêteté et la confiance qui prime et là, apparemment y en a pas. c'est pas comme si c'était évident. je sais même pas pourquoi ça ne m'étonne pas que tu ne sois pas au courant. doit pas y avoir d'exclusivité entre vous, c'est tout. il sait pas vraiment ce qu'il s'est passé entre alban et paola, basile. il les a juste vu s'enfermer dans sa chambre et certainement pas pour jouer au scrabble. maintenant si tu veux bien, j'ai des images à aller oublier. ouais, il veut partir maintenant. c'est bon. il veut plus le voir, les voir en fait. il peut pas parce qu'il les revoit là, l'un sur l'autre, et ça le dégoûte.

Re: heart of the matter (lou)

Message par Lou le Jeu 27 Juil - 23:48

t'as le coeur brisé, en morceaux, et t'es là à essayer de les ramasser mais t'as pas assez de bras ni d'équilibre pour tous les tenir en même temps, alors forcément t'en perds quelques uns dans la foulée, que tu retrouveras plus jamais.
il y a un petit alban pris la main dans le sac qui essaie du mieux qu'il peut de se défendre, mais c'est pas assez, pas assez convaincant et surtout, il n'y a pas les mots "il ne s'est rien passé" qui sortent de sa bouche, c'est encore une fois que des intuitions, comme si basile ne connaissait pas toute la vérité mais qu'il en savait bien assez. tu secoues la tête refusant toute explication ne ressemblant pas à la vérité. tu le condamnes sans même essayer de le croire, parce que, la vérité est là, tu t'es encore faite avoir.
alban, si tu veux fumer va dehors. en fait non, que tu fumes ou pas, je.. casse toi. tes derniers mots sont tranchants et même si ce n'est pas ainsi que tu voulais qu'ils sortent, il est trop tard pour reculer. tu essaies de retrouver ta carapace d'antan, d'ériger de nouvelles barrières plus solides que les anciennes. mais tu sens que, si vos regards venaient à se croiser, tes résolutions ne mettraient pas longtemps à s'effondrer. tu crèves d'envie malgré toi qu'il se batte, qu'il hurle son innocence et te délivre de ta souffrance. mais il est coupable alors il faut qu'il s'en aille.
ce n'est pas mon mec que tu lâches froidement à basile. maintenant plus que jamais les mots "family first" prennent du sens à tes yeux. pour toujours et à jamais, ton frère, le seul en qui tu peux vouer une confiance aveugle. il n'y a rien du tout entre nous ajoutes-tu pour insister, yeux dans les yeux de basile. tu pries pour qu'il ne remue pas le couteau dans la plaie, du genre "ah maintenant tu me crois ? je te l'avais bien dit, t'es trop conne ma pauvre", tu le tuerais à mains nues s'il osait afficher son regard triomphant. mais lorsque ton frère fait mine de s'en aller, tu ne le retiens pas parce que tu as besoin de faire le deuil de tes espoirs perdus à nouveaux, chose que tu ne peux faire que seule.

Spoiler:
j'ai le cœur brisé en posant ce rp et je sais que je vais en briser plus d'un .. mais je voyais pas d'autres issues intéressantes
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: heart of the matter (lou)

Message par Alban le Ven 28 Juil - 13:54

et lou coupe aussi sec le seul moyen qu'il aurait de se calmer, merde. il souffle, il range tout l'bordel dans sa clope, et il se fige, en entendant les derniers mots de lou. il espère que c'est son esprit qui lui joue un tour, mais, y'a plus l'excuse de l'alcool, d'une quelconque drogue, rien, y'a que les mots de lou, là, qui arrivent à l'oreille d'alban, et malheureusement, aucune lésion à déclarer, l'message arrive bien au cortex cérébral. "mais non putain" elle a pas franchement l'air de lui demander son avis, mais, comment? pourquoi? il s'est passé quoi, en l'espace de quelques secondes? elle se laisse vraiment démonter par les paroles de basile? et, il est perdu, y'a lou qui parle à basile, comme s'il était plus là, déjà, ça y est, elle a rayé son nom, là, il a plus sa place dans son cœur, apparemment. et elle balance des trucs, des trucs qu'alban aurait aimé qu'elle lui dise à lui, là, droit dans les yeux, pour voir si elle en avait ne serait-ce que le courage. et il existe plus. fantôme, oublié, ça y est. "MAIS PUTAIN NON JE T'AI DIT. " elle glisse entre ses doigts, il la voit partir, petit à petit, et ça lui fait peur, vraiment. il hausse la voix, comme si ça pouvait la faire revenir, là, en un rien de temps. il s'en rend pas forcément compte, de toute façon, y'a son cœur qui tambourine trop fort à l'intérieur, le boucan, là-dedans. y'a un truc qui se brise, encore, petit à petit, la douleur qui s'agrandie aussi, la boule au ventre, ou à la gorge, ou peut-être bien aux deux. il perd un peu le contrôle, il redevient ce gosse capricieux, qui veut pas d'un non, qui refuse le non, il y crache dessus volontiers, c'est pas ce qu'il veut. ça peut pas se passer comme ça. "mais lou me fais pas ça" honnêtement, il taperait du pied s'il le pouvait. et ses mots, qu'il a dit, quelques minutes avant, elle les jette à la poubelle, aussi rapidement, vraiment? "je vais pas partir comme ça" ça colle pas, ça va pas, c'est pas ce qu'il avait en tête, comment c'est possible?
putain, à partir de quel moment il est devenu sa marionnette, à lou? les yeux rougis, il regarde lou, un moment, l'coeur qui pèse une tonne, mais, ça suffit pas pour le mettre à terre, pas encore, mine de rien, il a encore l'énergie pour s'défendre. "tu peux pas m'en vouloir pour ça lou, c'est pas réglo, c'était avant." avant qu'il lui lâche les mots qu'elle voulait tant entendre. avant qu'il lui fasse des promesses. "tu veux savoir ce qu'il s'est passé? que dalle putain, on s'est embrassé. et c'est tout." il essaie comme il peut, il a du mal. "et il se serait peut-être passé plus, si mon canapé prenait pas feu, ou si ma salle de bain n'était pas inondée je sais plus, mais... putain, tu comprends pas que c'est terminé tout ça, si je suis avec toi? "

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: heart of the matter (lou)

Message par Basile le Ven 28 Juil - 16:45

il se sent con là, basile, au milieu des deux amants. parce que lou commence à vouloir mettre alban dehors, insiste sur le fait qu'ils ne sont rien l'un pour l'autre. mais alban lui semble vouloir dire le contraire. il est là à se défendre comme il peu fasse à la lionne qu'est devenue lou. et basile c'est sans doute ça qui le fait le sentir si con. c'est que c'est lui qui a démarrer cette querelle entre les deux, c'est de sa faute si elle le repousse, c'est lui qui a mis sur le tapis les événements passés à la soirée d'alban. sauf qu'en soit basile il a dit ça comme ça, sous le coup de la colère. il a pas songer aux répercutions qu'auraient ses paroles. et en voyant alban les yeux imbibés de sang, à ne pas lâcher l'affaire avec lou, à se débattre et à ne pas vouloir partir, il se dit qu'il n'aurait peut être pas dû. non il ne regrette pas vraiment, parce que la colère l'empêche de ressentir ce genre de sentiment. il se pose juste la question de la nécessité qu'avaient ses mots. parce que oui ses paroles étaient juste là pour être blessantes et lou elle est tombée en plein dans le gouffre, elle l'a suivi au fin fond du tunnel. y a alban qui prend toute l'attention là, avec ses grandes phrases, ses explications. il dit sans doute vrai, basile il en sait rien après tout. il sait juste qu'il s'est passé quelque chose,
un baiser comme il dit. rien de plus, et alors ? mais là, il sait pas trop quoi faire de sa carcasse. il n'a plus rien à faire ici, au milieu des deux fauves. alors oui, il se décide à partir, maintenant qu'il a foutu sa merde. j'vous laisse régler vos comptes, ça m'concerne pas tout ça. il laisse pas planer le doute, ni même l'occasion à lou de le rattraper. pourquoi le ferait elle, il a plus rien à dire à ce sujet. il vaut qu'il aille vomir ses tripes, purger son esprit de toutes ces images malsaines qui y défilent en boucle depuis qu'il est entré dans cette pièce.

Re: heart of the matter (lou)

Message par Lou le Ven 28 Juil - 20:22

basile quitte l'appartement sans attendre, vous laissant tous les deux avec alban subir un silence pesant que tu as toi-même installé. il ose se barrer comme ça après avoir tout massacré sur son passage, il quitte un champ de bataille ravagé par les mots, dans une guerre qu'il a déclenchée lui-même, et c'est sans doute la lâcheté qui le fait partir, abandonner les dégâts qu'il a causés. mais tu sais que tu n'en as pas fini avec lui, que lui comme toi aurez besoin de mettre les non-dits sur le tapis.
tu n'as pas le choix que de te tourner vers alban. tu lis dans son regard l'incompréhension et la panique un bref instant, et ton coeur se serre, serre, serre, ça te brise de le briser.
alban..
il ne semble même pas remarquer que ton frère s'est fait la malle, comme s'il n'y avait plus que toi qui comptait. il n'y a plus rien pour l'arrêter, il brave les obstacles que tu poses sans arrêt sur son chemin, les contourne ou les explose mais, finit par attraper ton coeur du bout des doigts.
longue course pour un organe si friable.
qui s'achève.
alors parce que "c'etait avant" tu peux tout faire ? t'as le droit de baiser une meuf devant moi et de me briser le coeur à chaque fois ? c'était avant donc on doit oublier tout ça ?  maintenant j'dois faire comme si j'etais la seule qui compte alors que depuis toujours tu me zappes en un claquement de doigt ? enfin, dès qu'une fille te fait un sourire ça y est t'as la bête qui se réveille, alors tu vas réussir à la dresser pour moi ?
au commencement de vos parties de cache cache, t'avais alban dans la peau, tu respirais alban et tu bouffais alban. ça t'empêchait de rencontrer d'autres gars et surtout de les inviter dans ton lit. grosse désillusion lorsque t'as capté que c'était pas un probleme pour lui, que son pieu c'était un open-bed pour toutes les nanas en chaleur de la région. et ça t'a rendu dingue.
j'pensais que j'comptais suffisamment pour toi pour plus que t'aies envie de baiser d'autres nanas" sauf qu'au moment où tu le dis tu te rends compte que c'est stupide. parce que lorsque tu as fini par te rendre compte que tu courais après de l'air, t'as commencé à partager celui de quelques autres mecs (avec un brin d'alcool dans les veines pour te donner courage et t'ôter toute réflexion en l'absence de sentiments) alors, t'as plus ton mot à dire en fait. en ayant arrêté à ton tour de te priver pour lui, t'as perdu le droit de lui faire la morale. n'empêche que, ton passé reste plus clean que le sien. et t'as du mal à tirer un trait sur une réputation qu'il entretient depuis des années, qui n'est pas glorieuse, basile peut le confirmer.
terminé ? mais comment j'peux te faire confiance moi ? comment j'peux être sûre que tu vas pas m'la faire à l'envers dès que j'aurais le dos tourné ? comment j'peux vivre sereinement avec toi, si dès qu'on sort dans la rue tu m'dis "elle je l'ai baisée, elle aussi et elle là-bas j'ai failli" ? comment tu fais pour dissocier sexe et sentiments ?
c'est ton coeur qui l'a emporté sur ta raison et qui parle maintenant, qui expose toutes ses frayeurs sur la table en attente de solutions.
tu attends ce changement de gravité dans l'air, un nouveau centre du monde, car tu veux devenir le sien et tatouer à l'encre indélébile les cinq lettres qui composent son prénom sur ton palpitant.
t'attends le déclic.
t'attends que quelqu'un pousse l'interrupteur de la peur, et dieu sait combien de temps il va tenir ce con, dieu sait qu'il est dur à faire basculer et qu'il risque sûrement de se dérégler le jour d'après mais, tu te mets enfin à sa place et te rappelle tes erreurs. ton avant.

Spoiler:
désolée si y a des fautes de frappe ou quoi, j'suis sur tél c'est la galère
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: heart of the matter (lou)

Message par Alban le Ven 28 Juil - 22:13

y'a basile qui choisit enfin son moment pour quitter la scène. en même temps, y'a plus rien à dire, plus rien à faire, il a du mal à y croire, alban, il a beau se battre, de toutes ses forces, même si, on dirait pas, comme ça, mais il se battra, le gamin, jusqu'au dernier souffle, s'il le faut. mais, parce qu'il y a un mais, son dernier souffle approche, il le sent. c'est qu'il se voit pas être l'harceler de lou, non, elle veut de lui, ou non.  sauf que basile laisse ce silence, qui pèse, énormément, et alban attend, il se demande si lou va lui répondre, un jour, ou si elle va juste lui demander de partir, encore une fois. il aimerait bien fumer, maintenant, mais la dame a dit non. putain. toujours le même silence, et les secondes défiles, et elle ouvre la bouche, mais, pour quoi? lui, il n'a que d'yeux pour elle, en ce moment, comme toujours, aussi. y'a son cœur qui se resserre, c'est triste, putain, il s'attend au pire, il s'attend toujours au pire avec elle. l'espoir, c'est beau d'en parler, mais, c'est loin d'eux, vraiment loin. et elle parle, enfin, mais, elle est dure, lou, intransigeante, comme toujours. et y'a ses erreurs possibles, qu'elle lui lance comme ça, à la figure, même si, pour lui, aucun faux pas, aucune erreur. il est clean, dans sa tête. "mais, arrête" il lui demande, il la supplie, même, il a l'impression d'être pire qu'un salaud, dans ses mots, d'être réduit à l'état animal, incapable d'avoir un quelconque contrôle sur soi. c'est douloureux à entendre, parce qu'il se considère pas comme ça. vraiment pas. y'a ses dents qui se resserrent au niveau de sa lèvre intérieur, pour empêcher les mots de sortir. garde ta rancune mon gars.  il s'asseoit à nouveau sur le canapé, elle a pas fini, y'a d'autres choses qui traînent dans sa tête, à lou, alors, il attend, que tout soit mis sur la table, qu'ils puissent vraiment travailler ensemble, en coopération, comme un couple, un vrai, il a pas peur, putain, il a plus peur. au pire, ça foire, mais, comment ça pourrait s'empirer, maintenant? c'est qu'il a déjà l'impression d'être passé par le pire, avec lou. dans sa tête, ça n'peut qu'aller mieux maintenant. "mais tu comptes" réponse automatique, face à ses paroles, parce qu'elle pense vraiment qu'entre ses sentiments pour elle et le nombre de filles avec qui il finit la nuit, une corrélation existe? putain, non, c'est toujours l'même alban, l'même gosse qui a trop peur d'la solitude, alors, s'il peut pas être avec lou, autant être avec une autre, pour la chaleur, pour la tendresse, pour l'excitation, pour toutes ces choses que provoquent les filles.
et voilà, elle met le doigt sur ce qui fait mal, sur ce qui est vrai. elle a aucune confiance en lui. rien, pas même un bon pressentiment, non, c'est ce gros connard, alban, dans ses yeux. le problème, c'est pas de séduire lou. le problème, c'est de passer toutes les barrières qu'elle impose, arbitrairement, de réussir à gagner sa confiance. c'est le plus dur, vraiment. il s'demande ce qu'elle a vécu, sur le moment, si elle a connu beaucoup de salauds qui justifient sa crainte. ou si c'est juste lui. mais y'a léo qui lui revient en tête. non, y'a pas de salauds avant, c'est lui, l'problème. c'est dur à avaler, c'est dur à comprendre, et à encaisser, parce qu'il s'veut pas être un salaud. et il pense pas l'être. il prend une respiration, une grande, comme si ça pouvait faire le tri à l'intérieur de sa tête, tiens. "tout simplement parce que je te le promets?" voilà. il avait fait la promesse implicite, mais, peut-être que ça suffisait pas, peut-être qu'elle l'avait mal compris, qui sait, mais voilà l'explicite, servie sur un plateau. "mais c'est vrai que si t'es persuadée que j'suis qu'un salaud, ça va être dur." il lance, il rit, même, à contre cœur, parce que, c'est ce qu'elle pense, et c'est c'qu'il fissure son coeur. mais, mettons, il l'a mérité. mettons. "je peux rien changer sur ce qu'il s'est déjà passé. j'peux m'excuser, au moins, mais, pourquoi faire? je veux dire, j'ai trouvé des filles attirantes avant toi, et, merde, y'a des chances que j'en trouve aussi attirantes après toi, mais ça veut pas dire que je vais coucher avec elles, tu vois? c'est ça, la différence, y'a l'attirance pour ces filles, et y'a les sentiments qui se rajoutent, pour toi." il espère vraiment qu'elle comprenne, cette fois, son point de vue. c'est vrai qu'ils fonctionnent pas de la même manière, mais, au pire, on s'en fiche? il a bien envie de rajouter que y'a léo, dans l'équation, qu'il sait qu'elle a couché avec lui, avant, y'a un petit moment, qu'il sera toujours jaloux, jamais serein quand ils seront dans la même pièce. mais ce serait rajouter de l'eau sur le feu. "faut que tu me crois, quand je te dis que je te respecte, et que je te respecterai? que j'suis pas un connard, que je vais pas te mentir, putain, pose moi n'importe quelle question, j'crois pas t'avoir menti jusque là."

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: heart of the matter (lou)

Message par Lou le Ven 28 Juil - 23:34

alban, il supporte pas les vérités qui sortent de ta bouche et de ton coeur. tes vérités. celles qui te rongeaient et qui te libèrent aussitôt énoncées, celles que t'avais encore jamais affrontées avec lui. il te demande d'arrêter d'en parler, comme si ça allait magiquement faire disparaître vos embrouilles sans issues, et tu te dis : on va aller loin comme ça. pour avancer t'as besoin de faire face et qu'on te rassure, c'est pas la solution de foncer tête basse la bouche close et de vivre dans l'attente des conséquences. alors tu continues sur ta lancée. et alban semble comprendre puisqu'il se pose pépouze sur le canap comme s'il savait que t'as besoin de déverser ton speech pour te sentir mieux.
il n'y a qu'un gars qui te connaît par cœur qui saurait ça.
et c'est ce gars.
et il trouve exactement les bonnes cordes à tirer, comment les articuler et lesquelles couper. il reste calme, il relance pas la machine, il rentre pas dans le jeu de la provoc mais place quelques mots qui comptent quand t'as besoin de les entendre.
des promesses.
prononcées, à voix haute, gravées, en mémoire.
et la suite, au début elle te plaît pas, tu commences à froncer les sourcils de mécontentement, comment ça il va trouver des nanas plus attirantes que toi ? va vraiment falloir que tu fasses le gendarme à chaque fois ? mais quand t'entends le reste, ça sonne comme des évidences dans la bouche d'alban. comme si le mot fidélité était devenu son second prénom dans la nuit et c'est ça. la promesse qu'il te fait.
la promesse de sentiments.
c'est censé changer tout ?
oui ça change tout.
on blesse pas les gens qu'on aime, pas vrai ? on trompe pas ceux qu'on veut pas voir souffrir. mais si t'as tort, eh bien, paix à ton âme car tu risques bien d'en mourir.
tu m'aimes encore ?
tu veux vérifier, là, qu'il n'a pas changé d'avis. parce que quelques minutes se sont écoulées, voire seulement quelques secondes et, peut-être que ça suffit ? et t'aimerais rajouter, un petit "comment c'est possible ?" mais dans tes yeux il n'y a qu'à le lire.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: heart of the matter (lou)

Message par Alban le Dim 30 Juil - 18:35

le cœur apaisé, ça y est. la tempête est passée. pour longtemps, pour toute la vie, il espère. il est pas peu fier, alban, d'avoir la faculté de désamorcer la bombe lou, quand elle démarre sans prévenir personne, il y arrive, à éviter le drame, c'est vrai qu'il sait pas vraiment comment, mais, ça marche, c'est l'important. il se demande si elle y arriverait, elle, à le désamorcer, si la situation était inversée. il espère, ça voudrait probablement dire quelque chose.
elle pose une question, il se demande comment elle peut en douter, parce que ça lui semble évident, à lui, il a passé des mois à ignorer les signes, les papillons dans son ventre, l'angoisse, le stress quand il perdait le contrôle sur la situation, sur eux, mais, il s'est rendu à l'évidence, et il faudrait qu'elle aussi, y'a des sentiments, les émotions qui viennent, pour un rien, et qui disparaissent aussi vite à cause d'elle, ou pour elle, ça dépend. on peut pas feinter ce genre de choses. il se lève, alban, et il s'approche d'elle. qu'elle le lise, dans ses yeux, la réponse, c'est pas compliqué, c'est écrit, presque. parce qu'alban, il est expressif, comme gars. parce qu'il peut pas s'empêcher de regarder lou, quand elle est dans la même pièce que lui. parce qu'il a les yeux amoureux, le pauvre garçon. il lève la main, ses doigts viennent frôler sa peau, sa joue, et sa nuque, aussi. ses lèvres se posent sur les siennes. l'évidence. ça répond à sa question. ça doit y répondre. les mots, il en a dit bien assez, de toute façon, et les mots, avec lou, c'est précieux. et puis, son visage s'éloigne. pour voir, est-ce qu'elle le veut? est-ce qu'elle viendrait le chercher? mais, il est incapable de rester loin d'elle, alors, même si ses lèvres lui disent merde, la provoque, y'a ses doigts qui courent le long de son dos. "tu veux toujours que je m'en aille?" il demande, sans la quitter du regard, quand même. ses doigts remontent, frôlent sa peau, sous ton t-shirt. elle aurait pas du le remettre.


Spoiler:
jsuis désoléééée c'est vrmt tout caca j'ai mis trop de temps à répondre ):

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: heart of the matter (lou)

Message par Lou le Dim 30 Juil - 20:22

les mots sont obsolètes. ils sont là pour la forme, mais c'est sans importance lorsqu'on peut compter sur le fond. lorsqu'on sait lire dans un coeur comme dans des yeux, à quoi bon demander à ses lèvres de remuer pour former des lettres qui planent déjà dans les airs ?
tu cherches le contact, tu veux ses doigts partout sur ton corps, qui parcourent le plus de chemin sur ta peau. ton visage brûle. et tu fonds. tu fonds quand ses lèvres se re(-)posent sur les tiennes. tu manques d'air quand elles s'éloignent. tu ressuscites lorsqu'elles se rapprochent. c'est une torture indécente, à laquelle tu te soumets sans retenue. pauvre inconsciente. tu rapproches ton corps du sien lorsque tu sens ses doigts partir à la conquête du monde, tu voudrais qu'il découvre de nouvelles terres, chantent sur de nouveaux horizons.
tu l'empêches de gâcher votre aventure avec ses sept petits mots en t'haussant immédiatement sur la pointe des pieds pour lui voler son souffle. un baiser pour chaque lettre. tes doigts partent replacer chaque mèche de son crâne, mémoriser les contours de sa nuque, ses épaules, son dos, son torse et ce qui compose alban. ne rien oublier, ne pas faire de jaloux, rattraper le temps perdu, avant que basile n'arrive.
viens.. dis-tu en l'attrapant par la main pour l'emmener dans ta chambre.
toute raison envolée. toute chasteté perdue. t'es bien décidée cette fois à aller jusqu'au bout, ne laisse rien ni personne vous arrêter.

Spoiler:
t'inquièèèète bb I love you allez j'laisse alban prendre les choses en main c'est lui qui dirige c'est le gars
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: heart of the matter (lou)

Message par Alban le Mer 2 Aoû - 17:23


*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: heart of the matter (lou)

Message par Lou le Jeu 3 Aoû - 23:42

avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: heart of the matter (lou)

Message par Alban le Dim 6 Aoû - 18:24


*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: heart of the matter (lou)

Message par Lou le Mar 8 Aoû - 15:20

avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: heart of the matter (lou)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires