Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

:heart:

Message par Invité le Mer 26 Juil - 21:46


ilysma
match à domicile
le verre dans les airs, les yeux dans le vide et l'attention à mille lieux. il vole dans l'appartement, il ne calcule rien. y'a rien à craindre, pas besoin de faire attention. il vogue, doucement, sur une belle rivière. la nature l'entoure et le soleil vient de se lever. c'est un doux matin dans le sud de la france au temps de l'été. la rosée lui fait se sentir léger.
et puis le toc, toc, toc de la porte lui font tomber de cette bulle. les fesses par terre et la tête au même endroit, sur terre.
il attend, personne. il se dirige vers la porte, entre-ouvre. une tête.
il ouvre en grand. les yeux dans le même état.
mais il la laisse entrer, quand même.
sonné mais pas assommé.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Jeu 27 Juil - 0:48

Gamine vacillante, elle se tient sur la pointe des pieds, ses converses font la moue. Elle est funambule des rues, s'est lancée sans trop savoir si elle allait y arriver.
Intenable nébuleuse,
Triste aventurière yeux fermés, Ismaïl a des rancunes tatouées sur le bord des doigts et elle est pas bien sûre de ce qu'elle fait mais c'est comme pour beaucoup de gens et pour beaucoup de choses.
Aphrodite passe par là, ni juste ni gentille, juste l'odeur familière du faux tabac qui remonte aux narines de la fille quand elle reconnait son brun. Elle le tient debout avec ses deux yeux sages.
"Si tu veux on le fait."
Viens satisfaire tes pires fantasmes, l'envelopper sous les chantages. Pourvu qu'elle oublie Serge.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Sam 29 Juil - 20:52

un second coup de massue vient lui chatouiller l'arrière du crâne.
ça alors, s'il s'attendait la voir derrière la porte. il espère la voir chaque soir, mais pas comme ça, pas ici. pas en vrai. et s'il veut lui faire des choses, bien sur. mais pas ici, pas comme ça.
il la regarde, les yeux comme des billes. deux cailloux bleus océan.
il fronce les sourcils. il réfléchit à c'qu'il va dire. c'qu'il doit dire. il se demande si c'est pas un piège, si la belle ne joue pas au chasseur. il n'est pas du gibier, mais il veut bien se prêter au jeu.
il s'avance vers elle, passe la main derrière ses cheveux, dans sa nuque. ils dansent sous son oreilles, sous son menton, et ils remontent à la naissance de ses cheveux. son visage est proche du sien, il peut sentir son odeur, son souffle, il pourrait la goûter.
mais pas maintenant, il reste en suspend.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Dim 30 Juil - 14:14

L'univers s'interrompt pour une fille pas facile avec ses regards tornades et l'air qui vient souffler dans ses cheveux, ça fait un peu comme dans un film? Qui a la fin va se faire le plus mal ? On dirait que les rues se sont vidées pour eux mais c'est qu'une impression. Ismaïl a levé les yeux sur une autre planète, pas celle de d'habitude, et les garçons n'ont pas dans cet autre monde qui est le sien toutes les nuances d'Ilyas.
"Qu'est ce que tu fais ?" Elle est née bavarde, de ces chaotiques destinées dont les mots s'emballent les uns après les autres; ceux qui ont leur âge font pareil, leurs bouches mêlées, les phrases enchaînées sans un véritable de sens, ou du moins un sens qui palpite à la manière d'un coeur surdosé (et dans la surdose elle lui a donné des sourires en plus, elle est restée figée dans cette espèce d'attente qu'ils se donnent depuis le début). Ses doigts parcourent le même chemin, descendent dans sa nuque et embrassent ses contours, elle s'interrompt aussi, ne veut pas reproduire un schéma trop souvent exploité.
"Tu pars plus, hein ?"

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Mer 2 Aoû - 22:05

le silence, il parle si bien.
on peut tout lui faire dire, il murmure c'qu'on veut pas hurler. c'qu'on arrive pas à faire sortir. ily, il parle avec le silence. il le maîtrise, l'a dompté. il n'aime pas parler, parce que ça veut jamais rien dire. il n'y arrive juste pas. il a rien d'spécial à dire. et quand il a rien à dire, il semble que les gens parlent. ça le rend dingue, alors il se tait. il parle avec le silence et là il communique.
le temps reprend, elle est juste là, elle a parlé.
ses doigts étaient ses yeux et il n'avait pas l'impression d'être à son échelle, simple peau contre peau. c'était beau et là il la (re)voit. il sourit.
il lui embrasse le cou, les yeux mis clos.
il veut pas parler, il se dit que le chemin qu'il trace lui prouve qu'il ne partira pas. mais il le dit pas, il s'attend à c'que tu repartes demain, mais laisse lui ce moment, avec toi. isma.
il dit tout cela, dans un doux silence, il t'entraine vers sa chambre.
rien d'spécial.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Mer 2 Aoû - 22:29

l'étranger est revenu, il était pas spécialement le bienvenu, il a tout fracassé en passant la porte; ses attentes, ses regards et tout ce que y avait de droit dans la conversation. maintenant elle l'a laissé se glisser dans l'encadrement, la saisir elle qu'est qu'une fille parmi toutes les filles.
alors elle va s'prendre pour l'une d'elles, parce qu'elle sait plus quoi faire pour le satisfaire, elle va sûrement l'blesser avec ses tentatives désespérées de gamine de donner un sens aux choses les plus inutiles. l'étranger il avait des impatiences à la place des mains et sa bouche était déjà en train d'affronter toutes les galaxies qu'avaient pas combattu dans cette bataille pas banale. là où elle s'est trompée c'est quand elle a cru qu'il voulait pas d'ça, parce qu'elle s'est avancée avec tout ce qu'elle pouvait de courage
(plus grand chose)
prié pour oublier qu'elle allait droit dans l'mur, prié pour qu'il s'attarde au final, elle voulait pas l'perdre même si ça voulait dire ça. c'était pas grave, c'est l'genre de trucs qu'ils veulent tous (qu'elles veulent toutes)
Ily il a le feu dans les mains, elle attend les brûlures, elle attend qu'ça l'atteigne un minimum, parce qu'elle a plus qu'ça à espérer pour pas se foutre en l'air.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Mar 8 Aoû - 20:10

le pas de la porte est passé. elle se claque après leur passage. les mains de ily s'affaire, la barricade de bois pour l'extérieur, les vents violents pour faire de la place sur le lit. le garçon vit seul dans sa grotte, dans sa chambre. le reste de l'appart est une ruelle passante, un arrangement à ne pas déranger. alors ici il ne se dérange pas, pour rien.
il sourit à la lueur des rues. il s'espère à la hauteur. il était plein d'assurance, avec ses doigts et son touché glacé. il espérait frisson et arrêt cardiaque. maintenant c'est le sien qui joue une belle tachycardie au rythme incertain.
il trouve du courage, il retourne vers elle, cette belle. il lui sourit une dernière fois avant de s'aventurer sur sa peau. il se pense doué.
il la retourne, la pose sur le lit et il lui sert de radiateur en cette douce nuit d'été.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Mar 8 Aoû - 20:59

y a cette fleur,
elle a pas de prénom mais elle sent super bon; un peu comme dans les films, celle entre les mains des filles, elle qui se pose sur les jupes plissées, se dévoile sous des manteaux cotonnés. Y a cette fleur, inoubliable qui s’glisse comme du satin entre les cuisses polies, et les simplicités se transforment en beautés. à la fin d’sa courte vie, oubliée sur le bitume, elle a toujours pas de prénom. et pourquoi elle en aurait, elle sert pas assez longtemps, malgré tous ses bienfaits, ses délicatesses mystérieuses dans les soirées sans lune, elle est pas chère, elle est une porte d’entrée, une clé vers un jardin secret.
pour Ismaïl c’est un joli petit haut, acheté en soldes dans un magasin l’été dernier, il s’accroche aux doigts d’Ilyas, et puis il se tord aussi parce qu’il est doux et souple, il va sûrement glisser plus haut pour Ilyas et tracer la forme de ses seins parce qu’il le fait si bien depuis le début (c’était le but). elle, elle a sa fleur bien en mains, Ismaïl, elle la gardera jusqu’au dernier moment c’est sûr, parce que comment elle ferait si Ilyas la regardait pas comme ça ?
y a cette fleur, elle est là pour un temps, après elle s’en va, aujourd’hui c’est son joli petit haut, demain ce sera sa bouche qu’a l’air couverte - avec du velours - demain elle sera plus là. il aura fini, oui elle a la trouille qu’il en ait fini avec elle, Ismaïl.
j’croyais que j’étais spéciale.
quelle belle fleur Ily. la gâche pas, Ily.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Lun 14 Aoû - 20:15

jardinier d'un soir. ily s'improvise voleurs de jardins. il pille, il dévalise. il ne laisse rien, il saccage. un sauvageon dans le village. c'est comme un être possédé, il ne se retient plus, il se libère, même. un autre visage, un autre masque. il ne laisse rien passer, il est un pirate dans une mer. il découvre une nouvelle terre, mais l'explorateur n'en est pas à son coup d'essai. il jouera aux indiens et aux cow-boys. il pille, laisse rien.
il se réveille, réouvre les yeux. la trance est terminée. ilyas se réveille. il voit isma, il sourit. il se souvient. il part dans sa nouvelle salle de bain, il espère croiser personne. quelle entrée en matière.
il s'arrête dans l’embrasure de la porte, les fesses à l'air. il sourit.
il sourit, beaucoup, ily.
serait-il content ?
tu vas rejoindre mark maintenant ?

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Lun 14 Aoû - 22:43

Ismaïl elle va le garder son sourire, pas pour elle, pas parce qu'elle est heureuse. Non pour lui. Pour Ilyas. Et ça va sûrement s’effondrer bientôt mais elle fera pas attention. Parce que maintenant ça s’est passé. Alors ça va aller, maintenant ce qui est fait est fait, y a plus de retour en arrière possible. Son beau visage de fille va pas se fendre en deux comme son coeur, non ça c’est pas possible. C’est pas la fin d’un monde c’est le début d’un autre - elle a du mal à la comprendre et à en cerner les limites - y a quelques jours elle le croyait pas réel elle se disait qu’Ily ce serait celui d’internet; celui qu’embrasse avec des pixels, qui libère avec des arcades en ligne, qui joue et qui s’en va ensuite.
Aujourd’hui elle le voudrait pour elle, dans sa main, qu’il y reste, qu’il bouge pas. Un gamin aux grands yeux; elle le voit qui se met à briller et les étoiles s’allument en fond. 
Ismaïl, elle se tord entre les draps, elle se redresse, elle l’attrape, elle l’embrasse; elle lui dit « non, je reste. »

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 15:43

ily est quelque part. à un endroit.
isma le rattrape, l'attrape et le ramène. elle l'accroche avec ses douces lèvres. il en profite.
pourtant il n'aime pas. il est plus dans le suce moi, concentre toi et part après avoir avalé, sans rien laisser tomber. il est du genre à laisser tomber, à oublier.
il fume pour oublier.
il sort une clope, juste après lui avoir déposé un bisous sur les lèvres, pour lui rendre, pour pas qu'elle se sente délaissée. il sait que ça fait pas plaisir, alors il tente de changer, il tente.
un joint ?
elle reste, autant s'enfermer dans la drogue douce pour la fin de la nuit. pour oublier ces folies. cette divagation, cette sortie de terrain.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 21:52

Fleur cueillie trop tôt, eux deux sont faits pour s'rouler sur le bitume et regarder en l’air en se demandant pourquoi ils ont tout envoyé valsé. Elle s’écrase sur le matelas, elle lui dit « non », un non qui fend l’air
et bientôt elle lui dira plus rien, elle se refermera sur l’idée folle qu’elle a eu d’eux - cette nuit les immeubles étaient bancals et quand il te tenait par la main c’était comme retrouver ton enfance, oublier vos démences.
« dis-moi ce qu’il y a. j’pars pas, alors tu peux parler tranquille personne nous entend. » et puis même si il étale son coeur par terre pour le regarder rendre ses derniers battements, elle lui promettra de pas se casser comme une voleuse, ravager le champ des possibles, elle lui promettra de lui ouvrir sa porte à deux heures du matin quand il est trop éclaté pour se souvenir de quoi que ce soit,
les routes seront les mêmes de toi à moi,
et ça sera une journée de plus où tu mettras une croix
rouge comme le monde qu’implose pour tes caprices,
ily,
« mais peut être que t'as pas confiance. »

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Dim 20 Aoû - 16:23

il a couru hors de la piste. il a évité l'avalanche. il se pensait sorti d'affaire.
isma parle.
le vide se découvre sous ses yeux. la falaise est là, sauter est la seule option.
il la regarde, elle et plus le vide.
y'a rien.
il se lève, il a rien à dire. il sait pas dire. comment dire ... tout c'qu'il pense.
il lui faudrait serrer très fort ses poings. il lui faudrait des ongles de filles pour se les planter dans la paume. et peut-être que là il saurait comment. il trouverait c'qu'il a.
parler.
il se lève, s'affaire dans sa commode. il trifouille.
t'as un truc à me dire, toi ?
il se retourne, la fixe.
peut-être qu'elle regrette.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Dim 20 Aoû - 16:44

les étoiles dans ses yeux de fille se sont tues; laissé place à une myriade de couleurs étouffantes et affolées, dans son appartement les soupirs ont sué des murs et les caresses ont glissé sur le papier-peint, elle, ses coudes nerveux glissent sur les draps, elle se redresse, sur ses seins la marque de leurs amours éreintés, les nuances aliénantes de leur liaison;
qui brise les coeurs et endort la raison.
moi ?
elle sourit, Ismaïl, pas convaincue par son silence, elle lui laisse sa distance, peut être que ça le protégera;
larmes qui dégringolent de ses joues, soudain, elle fait de grands yeux; yeux surpris, yeux tristes, yeux fatigués.
volcan rallumé, elle, décimée, les joues bouillantes d'appréhension, le démon est rentré à la maison.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Jeu 24 Aoû - 14:41

ses yeux la regardent. il a du mal à se dire qu'elle est là, enfin, finalement. juste sous ses yeux. il la voit, par flash, dans les bras de mark. il la voit se faire toucher, embrasser, effleurer, ça lui sert le coeur, ça lui fait serrer les poings, la mâchoire.
oui toi.
il a le regard noir, mais il s'avance quand même. il s'efforce à respirer, à se concentrer sur autre chose que son pote et elle. autre chose que le lit d'un autre avec sa belle en décors.
il s'assoit à côté d'elle, à quelques centimètres, pour pouvoir la regarder, la sentir, c'est peut-être l'unique fois, peut-être qu'elle en a déjà marre.
qui d'autre ?
y'a qu'elle. ici et dans son coeur.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Jeu 24 Aoû - 15:28

J'ai un copain, merde !
Mark et Ilyas.
Garçons orages, ils sont tous les deux face à face dans ses rêves, baignant de réalisme, deux amis, deux amants, presque, partageant un peu trop de choses, s’écrasant sous le poids d’espoirs dans leurs tentatives d’être heureux.

Elle était au milieu, prête à tout laisser imploser comme une mauvaise bombe, pas bien préparée, dans leurs poitrines le compte à rebours était lancé dès l’instant où les yeux d’Ismaïl ont croisé ceux d’Ilyas, elle, c’était qu’une étape de plus vers la fin. 
Dans les draps, elle se redresse, la distance en vide assourdissant. Dans les silences y a tout ce qu’on aurait dû se dire, mais la bêtise humaine fait qu’on s’enfonce encore et encore, de plus en plus dedans. Elle prend un peu de ce qui reste d’oxygène pour lui parler comme ce soir-là (quand leurs mains se touchaient encore).
J’suis mal sans toi, ses mains se joignent, elle inspire difficilement. je sais pas.. pourquoi, peut être que je veux juste pas être seule. J’suis même pas seule, il est là. Elle rit à plein poumons, c’est saccadé, interrompu par des terreurs vagabondes. écoute faut que tu me dises ce que t’attends de moi.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Lun 28 Aoû - 9:11

elle hurle la vérité. celle qui blesse, c'est une lame qui vient ouvrir sa peau. c'est moïse qui ouvre la mer en deux. ismaïl qui ouvre son coeur en deux. elle le brise avec ses mots. il veut être fort, il veut être un vrai petit garçon, de ceux qui ne pleurent pas, de ceux qui ont pas de souffrance dans le coeur, de ceux qui s'en foutent, de ceux qui vivent et qui n'ont aucune faiblesse.
mais isma est une faiblesse, son trou, le fond du gouffre. il sait plus où aller, vers quoi se tourner. il sait plus où il habite, qui il est.
maintenant qu'il l'a eu, il sait plus quoi faire.
et elle qui lui rappelle sa plus belle erreur, en boucle, en rond.
et tu voudrais qu'j'sois juste ta maîtresse ?
ca le blesse de le dire, ça lui sert le corps, le coeur, le visage, tout entier.
moi j'veux pas qu'il murmure si bas qu'on l'entend presque pas.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Lun 28 Aoû - 15:21

peut être que c’était une erreur de quitter Paris, ses jambes de filles étaient pas faites pour courir et puis se rétamer sur le trottoir, elle avait à force du goudron sous la peau, le macadam dans le sang, la ville qui lui montait à la tête; mais Lyon avait un prénom maintenant, c’était Ilyas.
erreur fatale parce que à ce niveau du jeu elle était pitoyable, elle ramasse ses vêtements maladroitement, les enfile, tous foutus, froissés, malmenés sur les draps par leurs aventures dégénérées. ses doigts se faufilent derrière ses oreilles pour y loger des mèches désespérément, se redonner de l’air pour que ça aille jusqu’aux poumons, elle l’écoute sans l’écouter.
et tu veux que je fasse quoi ?
que j’rompe ?

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Dim 3 Sep - 11:26

c'est c'qu'il veut, ilyas. il veut l'avoir, elle, que pour lui; lui et seulement lui. le grand ily et la belle isma. un couple irréel qui n'existe pas. ni maintenant, ni jamais. jamais ils ne seront c'qu'il veut qu'ils soient. il a beau serrer fort les yeux et son esprit pour que sa seule vision soit eux. il veut l'être, qu'elle le soit.
elle le dit, mais le veux-tu réellement, isma ? serais-tu prête à n'être qu'à lui ? qu'il n'y est plus personne d'autre.
est-il prêt ? à c'qu'il n'y est qu'elle ? que toi.
il baisse les yeux, regarde le sol comme si il pouvait y lire c'qu'il doit répondre.
il se sent bête, il a l'impression de lui forcer la main.
pas si tu veux pas.
comme s'il lui donnait le choix.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Jeu 7 Sep - 21:25

Le besoin maladif d'appartenance, les yeux qui se fondent respectivement dans ceux de l'être aimé, l'attente insoutenable jusqu'au "oui", oui je suis à toi, non j'irai pas voir ailleurs, on va encore se tenir la main demain, aie pas peur Amour.
Amour sur les jambes des filles il a tendance à remonter de façon désordonnée quitte à tout retourner, faire se recourber les cils et fendre les joues de fossettes électriques où les regards s'attardent, étouffés par les désirs ravalés sur les années. De derrière son écran elle voyait qu'un garçon, en face futur sonne comme un mauvais coup de téléphone, lui réclame de changer ses habitudes connes pour trouver un tant soit peu de réalité.
ily
ses lèvres s'écrasent sur les siennes dans un revers mortel, enterrement prématuré de l'amant désabusé, leurs joues s'empourprent, leurs corps font d'étranges mécaniques.
qu'est-ce-que tu veux
pas qu'est ce que je veux.
c'est ça que je t'ai demandé.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires