Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: :heart:

Message par Invité le Dim 10 Sep - 11:37

elle l'embrasse. il la regarde. il reste bête, sans vie. il se regarde d'en haut, de très haut. il sait pas trop où il est, où il se trouve, c'qu'il en est.
il sait c'qu'il veut. elle.
mais il se demande c'qu'elle veut, elle.
si c'est lui. ou lui. et c'est deux fois trop de choix. il voudrait que tout vienne plus facilement, plus naturellement, loin de ce nuage d'orage. loin des vents solaires. il veut le calme du cosmos. il veut se noyer et plus jamais respirer. il veut la serrer si fort. si chaudement. il veut qu'elle fonde pour lui. il est déjà qu'une plaque de métal refroidit. il a bouillonné et c'est fini. il veut dormir dans les bras d'isma. dans son ciel à ismaïl.
il revient et il répond, avec beaucoup de conviction.
toi.
mais il reste timide comme s'il ne l'assumait pas.

Invité
Invité


Re: :heart:

Message par Invité le Dim 10 Sep - 21:47

Y a un garçon debout devant elle à moitié enveloppé dans la fumée comme papillon dans sa chrysalide aux tendances hallucinogènes - il veut peut être se retrouver ailleurs que dans la pièce exiguë de leurs coeurs et IsmaÏl ne peut pas lui en vouloir, les bouts de ses phrases se décomposent au même rythme que son totem-cigare, vol vers une autre vie plus sordide, plus animale. Comme ses yeux s'allument dans le lustre compliqué de la journée, Ismaïl remet en place le tissu sur ses épaules et dans le creux de sa nuque, ses cheveux emmêlés sentent plus fort Ilyas que ce qu'il fume à toute allure.
Elle reste silencieuse, "toi" flottant dans l'air tragiquement, elle est souriante, désinvolte, au fond elle s'est bien qu'il n'est pas à elle, qu'elle n'est pas à lui, ça n'existe pas ces sottises, c'est pour les gamins aveugles, intoxiqués, ce qu'elle est presque pour Ilyas - elle se noierait presque pour ces trois lettres folles - ses yeux se condamnent aux siens. je suis là et je pars pas.
je compte pas partir,
vraiment.

Invité
Invité


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires