hey, guess what (micky) Empty hey, guess what (micky)

Message par Invité le Dim 30 Juil - 2:22

reviens juste un instant, reviens comme avant.
oublie les départs faux et ne retiens plus tes coups.


Le départ avait été difficile, elle n'avait pas vraiment réussi à faire les choses dans les règles, socialement parlant. Elle s'était barrée comme ça, comme si rien n'était, comme si elle allait revenir à la fin du week end. un week-end d'une durée d'un an. Elle était revenue comme une fleur, parce que c'était prévu. Le retour avait été violent, elle ne s'était pas vraiment préparée à ça. D'ailleurs, elle n'avait prévenu personne. vraiment noémie ? Du coup, ça fait un mois qu'elle est rentrée de Santiago et avait dû rester une semaine entière enfermée dans sa chambre. Elle te dira que c'est à cause du jet lag. Elle est partie deux semaines à Londres, voir ses grands-parents. c'était déjà mieux, mais pas dingue en plus ses cousins n'étaient pas là. enfin sa cousine surtout. Elle était revenue à Lyon, voilà et maintenant elle avait déménagé. Elle était contente, ça ne se voyait pas vraiment sur sa gueule, mais elle était contente.

Casque sur les oreilles, elle revenait de chez sa mère. traduction : un sac entier de nourriture, au cas où elle oublierait de se nourrir. ‘non mais gigi, tu ne vas pas vivre ici, c'est affreux' deal with it, mom. La mère de noémie était une personne toujours très positive. lucky her. Elle venait de s'installer, ça faisait deux jours. Ses colocs avaient l'air plus simple qu'elle, bon début. Rapidement, elle avait collé une vieille étiquette sur sa boîte aux lettres, histoire de. Le hall d'entrée n'était pas forcément dingue, elle s'en fichait, l'appartement était cool. De manière stoïque, elle plongea sa main dans sa pochette en cuir pour en sortir ses clefs auxquelles étaient accrochées trois portes clés. des babioles, des souvenirs. Il y avait un mot écrit sur papier à petits carreaux. ‘Mademoiselle, il serait bien que vous fassiez changer la plaque, cela sera plus propre. Merci' Noémie manquait de s'étouffer. Elle chopait son téléphone portable, et composa le numéro du proprio. ‘comment ça, faut que j'aille faire une plaque ?' ok, la proprio était déjà chiante. ‘mais, je ne comprends pas très bien, votre histoire là, je paie des charges et je dois moi-même payer une plaque pour la boîte aux lettres.' Noémie disait ce qu'elle pensait, il y avait rarement de filtres, car elle ne savait pas quelles sont les choses à ne pas dire. ‘soyons clairs, je ne vais pas payer une plaque, mon étiquette est très bien (…) et ben, c'est beau des licornes, vous avez un problème avec les licornes ?' Oui, noémie avait pris une étiquette avec des licornes. sans commentaire.

Invité
Invité


hey, guess what (micky) Empty Re: hey, guess what (micky)

Message par Micky le Lun 31 Juil - 1:43

T'as passé la journée à courir Lyon à la recherche d'un nouveau spot pour votre prochaine soirée SKEUDS. L'idée, trouver un lieu pouvant accueillir deux cents personnes, une expo photo d'un côté et de l'autre, une scène ouverte pour rappeurs et slameurs amateurs. Tu t'es pris des stops, des rires, des portes au visage mais tu persistes, tu sais que tu finiras bien par trouver parce que quand t'as une idée en tête Micky, c'est presque impossible de t'en dissuader. L'asso commence à peine à prendre de l'ampleur, à se faire connaître parmi les fêtards lyonnais et il serait dommage de tout rater maintenant alors que tu songes sérieusement à quitter l'université et faire tout ça à temps plein. Épuisée, tu traînes les pieds pour rentrer chez toi en pensant déjà au plateau de sushis que tu vas commander pour te péter le bide devant le dernier épisode de Preacher, ta série du moment. T'arrives en bas de ton immeuble de la Guillotière où on peut entendre de la musique et des éclats de voix sortant des différents apparts majoritairement étudiants. Tu sors tes clés, ouvres la porte d'entrée et alors que t'avances vers les escaliers, t'aperçois la silhouette d'une nana aux longs cheveux bruns, soudain, tu t'arrêtes net, ton visage se décompose comme si t'avais vu un fantôme. - Bloody cocksucking motherfucker! You've got to be shitting me, les mots s'échappent de ta bouche sans que tu puisses les contrôler. T'as toujours eu tendance à jurer en anglais, la langue de ton paternel, quand on te prenait au dépourvu, qu'on te faisait sursauter ou encore les rares fois où vous vous disputiez No et toi. Et c'est justement ta cousine, ce fantôme du passé que t'aperçois là dans le hall de ton immeuble. Noémie qu'était censée être à des milliers de kilomètres de là, perchée sur sa Cordillère des Andes. Noémie qu'était partie du jour au lendemain sans te préparer psychologiquement à une année entière sans elle, en te l'annonçant le jour même, par téléphone, un pied sur le tarmac, l'autre dans l'avion. Noémie qu'avait oublié de t'emmener dans sa valise tout simplement. Et c'est bien elle, tu rêves pas. - Qu'est-ce que tu fous là ?, que tu demandes d'une voix qui s'étrangle dans ta gorge. C'est pas vraiment de la colère que tu ressens, pas vraiment de la tristesse non plus. Tu comprends pas le tourbillon d'émotions qui te prend aux tripes, de la surprise peut-être. Ouais, c'est ça, tu crois juste qu'on te fait une farce. Où est la caméra cachée bordel ?

Spoiler:
pardon pour toutes ces insultes bb  hey, guess what (micky) 3646427174  Arrow
je feelz déjà de notre RP  hey, guess what (micky) 1906527164

hey, guess what (micky) Empty Re: hey, guess what (micky)

Message par Invité le Lun 31 Juil - 21:12

noémie avait son casque sur les oreilles. ouai, c’était le genre de fille à faire des appels mains-libres et donc à parler seule, parfois trop fort, dans la rue. en grande conversation, avec sa connasse de proprio. oui, c'était une connasse. elle n’avait pas forcément fait attention aux entrées et sorties et n’avait donc pas vu cette petite meuf qui était entrée dans le hall de l’immeuble, si seulement. derrière le blabla de sa correspondante, elle entendait des cris, ce qui provoqua chez elle une soudainement envie de lever la tête juste pour voir. son regard se fixa et sans vraiment s’en rendre compte, elle raccrocha au nez de sa proprio. sans s’en rendre compte, promis. ‘holy shit’ souffla-t-elle. putain de merde, micky était là devant elle. merde, putain de merde, fais chier. le rythme cardiaque de noémie s’accélérait. en même temps, c’est normal meuf, tu croyais quoi. le problème avec noémie, c’est que bien qu’elle soit franche, avec micky c’était un peu différent. oh, elle était très franche avec elle, sauf quand cela impliquait de trop grandes choses comme son séjour à l’étranger. pour le coup, noémie avait été un peu lâche. traduction : une putain de lâche qui n’a pas été capable de dire à sa propre cousine qu’elle partait, well done nono. ‘qu’est-ce que tu fous là ?’ salut micky, comment vas-tu ? oh moi ça va merci. noémie avait une relation très particulière avec sa cousine, ce n’était pas juste sa cousine germaine. non, micky c’était un peu sa sœur, non c’était beaucoup sa sœur. micky avait toujours été un peu le pilier de noémie. elle ne savait pas comme là jouer. parce que clairement, c’était sa faute du moins pour beaucoup. elle secouait la tête, mal à l’aise. ‘well..’ elle avait sa salive ‘…i’m back’ quelle réponse, bravo noémie. un léger sourire malaisant s’affichait sur son visage. mais putain, noémie n’était pas prête, elle comptait prendre son temps, revenir tranquillement. c’était la première fois que cela se passait comme ça, en mode grosse embrouille. en réalité, elles ne s’étaient jamais disputées très longtemps et la seule solution que noémie avait trouvé fut l’ignorance. d’ailleurs sa mère s’était rendue compte de ce changement. ‘qu’est-ce qu’il se passe avec micky ?’ absolument rien avait-elle lâché. mytho. ‘mais toi… tu vis ici genre ?’

Spoiler:
elle le mérite un peu Rolling Eyes

Invité
Invité


hey, guess what (micky) Empty Re: hey, guess what (micky)

Message par Micky le Mer 16 Aoû - 1:13

Ouragan-tempête dans ta poitrine, y a comme un bourdonnement qui t'engourdit l'oreille et de la brume devant tes yeux. Tu vois flou, tu sais pas si c'est les effets du joint que t'as fumé y a une heure qui te remontent en pleine tête mais tu te sens mal d'un coup. Tu la regardes sans vraiment la voir, comme si tes yeux refusaient d'imprimer ce visage familier devenu vague souvenir, devenu fantôme après un an de sessions skype éparses puis de silence complet. "well... i’m back" Sa voix te tire soudain de ta torpeur. Plus de doute que ça soit pas un mauvais doppelgänger, c'est bien Noémie que t'as en face de toi, plus soeur que cousine, la chair de ta chair. ah ouais ? no shit ! que t'avais envie de lui balancer en peine tronche de ton ton le plus sarcastique mais son visage décomposé, trahissant l'embarras d'avoir été prise la main dans le sac te fend le coeur. T'es plus blessée qu'en colère, et t'attends juste qu'une bonne explication sorte de sa bouche, que tout s'éclaire, que vous puissiez rire de de la situation de bon coeur et aller boire une bière ou deux en vous racontant vos exploits des derniers mois. "mais toi… tu vis ici genre ?" Tu mets dix bonnes secondes à enregistrer la phrase, à en décortiquer chaque syllabe pour en tirer toutes les informations, comme si ton cerveau tournait au ralenti, comme si tu voulais pas faire l'erreur de rater quelque chose. Mais t'as beau retourner le problème dans tous les sens et te demander si tu comprends pas les choses de travers, la conclusion est la même : Noémie se fout de ta gueule. Tu étouffes un juron dans le creux de ta gorge et te contrôles pour ne pas sortir une nouvelle méchanceté, puis d'une voix qui se veut relativement calme mais qui s'étrangle sous l'émotion, tu lâches : - attends No, je re-situe, on vit toutes les deux à Lyon, à la base, non ? et t'allais sûrement tomber sur moi un jour ou l'autre n'est-ce pas ? Tu débites comme si c'était un exercice de maths, parce que c'est elle la cérébrale de vous deux, et toi l'arty de la famille. - tu comptais me prévenir que t'étais rentrée ou t'as juste décidé de m'éviter jusqu'à ce qu'une paire de bollocks te pousse comme par magie ? Tu hausses les épaules et hoches la tête de gauche à droite, l'air interdit. - je suis ta cousine, bordel de merde ! Le sang du sang, vous deux contre le monde, non ?

hey, guess what (micky) Empty Re: hey, guess what (micky)

Message par Invité le Mer 23 Aoû - 21:40

noémie regarde sa cousine avec ses grands yeux bleus. elle a l’expression d’un enfant qui est en train de se faire engueuler même si elle n’employait pas un ton agressif ou colérique. elle se mordille sa lèvre inférieure. ouai, elle savait qu’elle allait tomber sur elle mais genre à un repas de famille t’sais pas comme ça dans une entrée d’immeuble. ‘j’étais chez granny ces deux dernières semaines…’ c’est vrai qu’en ce qui concernait micky, pour le coup noémie était une vraie merde, genre l’ignorance avant tout. will see. ‘je suis ta cousine, bordel de merde !’ ouai, c’était sa cousine, celle dont elle était le plus proche et c’était justement pour ça qu’elle avait fuit sans rien dire. toute la famille était au courant de cette affaire et quand je dis tout le monde, c’était tout le monde. sa mère n'arrêtait pas de lui en parler, elle en parlait à son frère – père de micky -,  probablement toutes les semaines. cela avait été devenu une affaire d’état, celle où tout le monde donne son avis, s’inquiétant que la situation dégénère. super, noémie adorait ça quand on se mêlait de sa vie. ‘… j’pensais que ton père te l’aurait dit…’ noémie avait tellement peur d’être séparée de sa cousine, qu’elle avait réagit d’une manière incompréhensible. elles étaient proches de leur granny. noémie en avait parlé avec plein de sous entendus comme si elle ne voulait pas assumée que c’était elle qui était dans une situation merdique. ce qui avait toujours été chouette avec granny, c’est qu’elle rentrait dans votre jeu. elle est si intelligente granny, puis elle est bien trop beautiful pour une granny. et puis là en la voyant tout de suite, elle aurait envie de la prendre dans ses bras, de lui faire un hug si gros qu’elle l’étoufferait (un peu) et puis noémie lui raconterait ce qu’elle avait vécu puis elles riraient. ouai, ça serait chouette mais noémie, elle reste figée sur place la main encore sur les clés de sa boîte aux lettres. ‘… j’ai des trucs pour toi’ noémie avait beau ignorer sa cousine – surtout ces six derniers mois – elle avait beaucoup pensé à elle. genre, tout le temps. puis elle avait trouvé plein de trucs pour elle et elle avait ramené tout ça ici, au cas où.

Invité
Invité


hey, guess what (micky) Empty Re: hey, guess what (micky)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires