haut les coeurs

Message par Invité le Lun 31 Juil - 23:30


Harry
carnage désincarné

prénom c'est pas compliqué, les langues glissent aisément, les lettres s'échappent et résonnent dans une simplicité enfantine. Harry c'est pas beau. Harry c'est pas moche. Harry c'est un entre deux constant, on aime, on aime pas, on sait pas trop, ça colle à certains visages, à certains nom, pour beaucoup, c'est une malédiction. lieu de naissance on lui a conté les océans émeraudes qui s'étendaient à perte de vue, flirtant avec le ciel, badinant avec les eaux. on lui a vendu l'irlande comme le centre de cet univers, là où les gens s'aiment, là où les gens rient, là où les gens vivent. mais lui, Harry, il ne se souvient que de Paris, Paris la grise, chienne galeuse qui l'avait accepté en son coeur, elle lui semblait belle, parfois.  âge il a dû apprivoiser la vie un peu trop tôt le gamin, dompter les responsabilités, s'arracher à ses rêveries, il s'est pas vu grandir, il s'est pas vu devenir homme. trente-cinq années, la retraite qui guette.   job ou études il flirte avec le paradis et côtoie les rois et reines de ce monde, de petites créatures tantôt perfides, tantôt aimantes, souvent fougueuses, au passé tumultueux et au vécu parfois difficile. Harry, il leur offre un p’tit endroit où finir leurs vies, où se prélasser sous des tonnes de mains prêtes à les gratter du matin au soir, harry, c’est l’patron d’un bar à chats, le gardien de ces bêtes qu’il chérit tant. situation il aime bien se rouler dans les draps, le garçon, s’étaler, occuper le moindre centimètre de son lit, mais, parfois, quand les nuits froides guettent, quand la solitude pèse, il regrette la chaleur des corps qui s’entremêlement et les éclats de rire qui résonnent et chassent le silence.  choix d'immeuble il roule pas sur l’or, souvent, il gratte le fond de ses poches espérant y trouver quelques pièces, en vain. Etre son boss, ça fait rêver, ça arrache des sourires, des mots doux, piège sournois qui envoie le monde à l’immeuble le plus accessible, l’immeuble 3.  avatar arthur darvill pseudo cesario is dead.


La coloc, choix ou obligation ? Quelles sont les raisons pour lesquelles tu souhaites emménager avec 3 inconnus ? il est facile à vivre, le garçon, il rase les murs, il fait pas chier, fait sa vie dans son coin. c'était pas un choix. c'était pas non plus une obligation. il aurait très bien pu s'trouver un carton crasseux au détour d'une ruelle, pioncer avec ses chats entre deux services, mais il savait, il le sentait que son corps ne suivrait pas, qu'il s'épuiserait et finirait bien pas crever dans un caniveau. alors, ça s'est imposé à lui, comme une évidence, comme quelque chose d'inévitable, l'occasion de récupérer un peu d'argent, de mettre de côté, de vivre en communauté. il a connu ça, harry.
Tu rentres après une journée de boulot épuisante en n'ayant pas eu le temps de manger le midi, et tu découvres que le frigo est vide parce que Tom a oublié d'aller faire les courses, tu fais quoi ? un soupire qui s'échappe d'entre ses lèvres, la tête dans le frigo, son coeur qui balance entre l'envie irrépressible de noyer tom ou de le laisser crever de faim les dix prochains jours. il oublie, pas de meurtre pour cette nuit. il attrape simplement ses clés, le double de tom et met son colocataire à la porte. il ramène à manger ou dort sur le palier, le choix sera vite fait.  
Quelle est la répartition des tâches idéale pour toi au sein d'une colocation ? (Tâches ménagères, courses, règles de vie...) harry, c'est l'père de la colocation. il s'occupe de la bouffe, prépare de bons petits plats, défaut paternel. mais il laisse la merde de ses compagnons croupir dans les différents coins de l'appartement, nettoyant exclusivement son bordel. il est gentil, le garçon, mais jamais il ne deviendra le larbins de trois maudites larves.  
La nuit, tu es plutôt du genre... Dodo à 20h ? Grosse soirée jusqu'à 3h du mat' ? D'humeur séductrice, une conquête dans ton lit ? il a déjà essayé d'aimer, de chérir, de protéger, ça lui a pas réussi, ça l'a détruit, alors, le garçon se contente de sortir, parfois,
il erre dans les bars, descend quelques verres, se laisse approcher mais jamais il ne ramènera une quelconque conquête sous ses draps.
décris le caractère de ton personnage en quelques mots Le garçon, c’est presque le portrait de l’ours mal léché du coin, le voisin qui esquisse un léger sourire à la vue d’un visage mais qui jamais ne fera entendre sa voix. C’est l’fantôme qui rase les murs et ne se manifestera que si vous l’appelez. Il est pas méchant en soi. Il est pas violent non plus. Mais comme un pied fourré dans un nid de guêpes, il se défendra. Si les langues fourchent, si le venin s’échappe, il montrera les crocs, question de survie. Il râle souvent, peste tout le temps, mais si une âme en perdition s’échoue jusqu’à lui, si de faibles éclats de voix l’appellent à l’aide, il soulèvera les montagnes et bravera les océans pour apaiser les maux. Harry c’est l’père des éclopés, des estropiés, des corps meurtris, l’instinct paternel probablement. Le garçon, il aime grimper sur les toits de la ville pour refaire le monde jusqu’à l’aube, prendre de la hauteur, s’éloigner des foules pour se retrouver avec quelques amis autour de cadavres de bières. Il fuit pas l’univers et ses habitants, non, il se frotte aux corps étrangers, échangent quelques mots, parfois plus, souvent moins. C’est pas un adulte. C’est pas un enfant non plus. C’est un entre deux constant. Plus Roi Lion que Luc Besson. Plus boulot que jeux vidéos. Il a le cul entre deux chaises. Harry, il parle pas trop de lui, de sa vie, de son avenir, il esquive les sujets épineux, douloureux, il s’intéresse aux autres sans que l’on ne s’intéresse réellement à lui, ça lui plait, ça lui fout la paix. C’est l’mec qui laisse la porte de sa chambre ouverte, comme une issue de secours pour les êtres peinés, un peu paumés. Il se laisse porter par les espoirs et les déboires de son entourage. Il fait scintiller ses canines et éclate de rire. Harry c’est l’mec bien, comme une épaule sur laquelle se reposer, oiseau aux ailes coupées.   

donne 5 anecdotes sur sa façon de vivre au quotidien UN › harry, il a une gosse quelque part sur cette planète, sa chair, son sang, elle vogue p’tètre sur les océans, elle l’a p’tètre même oublié, mais lui, lui il la pleure encore aujourd’hui, après toutes ces années, après toutes ces péripéties, il a gardé son instinct paternel, ses p’tits réflexes de papa poule. cuistot en chef, psychologue improvisé, il panse les maux de son entourage, de ses connaissances, il enlacera les âmes peinées, il grondera les êtres égarés. le garçon, c’est l’super daron relou, mais qu’on est heureux d’avoir à nos côtés quand notre existence s’effrite tout autour de nous. DEUX › quand des invitations se perdent à ses oreilles, quand la nuit l’appelle, harry, il refuse pas, il refuse pas une occasion de sortir, boire un verre, deux, p’tètre même dix, il a la descente facile, le garçon, ça lui joue des tours. parfois, il picole seul, ça lui arrive de se laisser bercer par la chaleur de l’ivresse, de monter sur les toits, d’être en tête à tête avec sa bouteille. TROIS › il fait pas chier le monde, il vit, il erre entre les différentes pièces de l’appartement, il répond quand on lui parle, il se tait quand aucune voix ne résonne, il va, il vient, il sourit souvent, mais il ne colle pas les gens. il aime parfois se retrouver autour d’une table, partager un bon repas, parler, parler jusqu’à l’aube, jusqu’à ce que de doux rayons transpercent les vitres. harry, c’est un entre deux constant, il aime son indépendance comme il aime la compagnie, il chérit le respect comme il punit le mépris. Il craint l’abandon, le délaissement, alors il ne s’attache pas, il n’appelle que très rarement ses amis, son entourage, ses connaissances, c’est plus facile, moins douloureux. QUATRE › quand il reste chez lui, quand rien ne l’oblige à mettre le nez dehors, le garçon, il aime se balader dans des tenues improbables. du vieux pyjama à la couleur passables, claquettes chaussettes, ou vêtu d’un simple caleçon aux mille et un motifs, ton style ferait rougir de jalousie le plus grand couturier de ce pays. CINQ › harry, il dort beaucoup, trop peut-être. Le garçon est capable de se lever au milieu de l’après-midi, d’attraper un bol, d’avaler quelques céréales et de taper une sieste la minute d’après. Il aime pioncer, ça permet d’oublier, d’évacuer le stress, de fuir la réalité et toutes les merdes qui l’accompagnent.  


Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Ed le Lun 31 Juil - 23:47

#PrayForCesario
J'peux avoir un chaton svp ?

Re: haut les coeurs

Message par Invité le Lun 31 Juil - 23:50

Bae bae bae bae bae bae bae I love you

Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Léo le Lun 31 Juil - 23:53

re pd

*******************


sick of loosing soulmates

Re: haut les coeurs

Message par Invité le Lun 31 Juil - 23:56

ed → I love you I love you I love you
Spoiler:

marie → bae bae bae bae bae

léo → tu veux un bn ?

Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Invité le Lun 31 Juil - 23:58


Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Léonie le Mar 1 Aoû - 10:57

#prayforcesario
rebienvenue chez toi petit chat, j'espère que bb harry va te remotiver à fond les ballons

Re: haut les coeurs

Message par Invité le Mar 1 Aoû - 11:04

rebienvenue, chez toi.

Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Invité le Mar 1 Aoû - 11:17

(re)bienvenue

Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Invité le Mar 1 Aoû - 12:39

rebienvenue, et #PrayforCesario

Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Invité le Mar 1 Aoû - 12:40

je finis de faire mon deuil.
hâte d'en lire pluuuus

Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Invité le Mar 1 Aoû - 14:24

bah. bah. Je viens de percuter le changement en finissant de lire ta fiche mais trop enthousiasmée par ce nouveau personnage ouhh
Re, du coup

Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Invité le Mar 1 Aoû - 15:03

vous êtes tellement perf avec votre hashtag jpp.
merci à tous les haricots, vous êtes les meilleurs, on fera soirée tacos pour l'enterrement de cesario.

Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Micky le Mer 2 Aoû - 11:16

(re)bienvenue chez toi I love you
Cesario mais Harry est une pépite, trop un sexy dad, je l'adore déjà
puis Arthur est perf comme choix d'avatar

Re: haut les coeurs

Message par Invité le Jeu 3 Aoû - 20:48

@Micky t'es trop douce merci ma belle I love you

Invité
Invité


Re: haut les coeurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires