people help the people. (ft chad)

Message par Invité le Mer 2 Aoû - 14:55

Léa sait qu'elle a besoin d'aide. Le peu de personne pour lesquelles elle compte, lui ont déjà assez dit. Elle a été sermonnée, souvent, peut-être un peu trop. Alors, depuis quelques temps, elle s'est inscrite à ce groupe de parole. Comme si le fait d'être assise en cercle avec des presque inconnus pouvait l'aider à mieux se comprendre, et à aller mieux. Elle ne savait pas si cela pouvait marcher, mais elle devait essayer. Quoi qu'il arrive. Lorsqu'on est dans sa situation, toute aide est bonne à prendre, même la plus mauvaise. Léa a pas tellement l'habitude d'être raisonnable, et se reprendre en main est pour elle quelque chose de nouveau. Elle a envie de reprendre sa vie là où elle l'avait laissé, sans plus jamais retourner dans des trafics, tels qu''ils soient.
Elle regarde autour d'elle, écoutant parler de leur vie, des personnes qu'elle connaît à peine. Elle, a du mal à s'ouvrir et à dire ce qu'elle a sur le coeur. Alors, elle préfère rester ainsi, assise, à bêtement hocher la tête pour signifier qu'elle comprend, ou compatit. Certaines personnes ont des histoires hallucinantes, elle se sent comme une petite ex taularde de pacotille à côté de ces gens qui ont au maximum tué quelqu'un, au minimum commis des crimes horribles. Elle n'a rien fait de tout cela, ayant eu des délit bien mineurs comparés à certains. Elle écoute. Tourne la tête vers chacun, heureuse de voir que tout le monde participe. « C'est ton tour, nous t'écoutons. » La personne qui gérait le groupe de parole interroge un peu au hasard. Pour cette fois, elle jette son dévolu sur un jeune homme, silencieux depuis le début de la séance. Mais, en retour, l'homme ne semble pas vouloir parler. Il ne répond même pas, fait un simple signe de tête signifiant un "vous pouvez rêver". Et ça, Léa, ça l'énerve. Elle voit rouge quand des personnes viennent simplement pour se nourrir du malheur des gens. Il vient, mais ne participe pas lorsqu'on lui demande. A quoi bon ? Encore un connard, ici juste pour écouter des histoires d'horreurs qui ne le concerne pas.

Elle commence à s'énerver un peu, regardant le garçon comme s'il était le diable en personne. Parfois, elle s'énerve vite, elle voit rouge et se met à taper sans raison. Une vieille habitude de prison, il fallait frapper pour ne pas être frappée. Elle croise les bras sur sa poitrine, ne prenant même pas la peine de demander la parole. « C'est quoi ton problème ? On est pas assez bien pour que monsieur puisse nous parler ? » Elle est à deux doigts de se lever, et d'aller lui en mettre une. Elle est dans ses mauvais jours, nul ne peut rien y faire. C'est pour cette raison qu'elle est ici, pour extérioriser, et ne pas s'en prendre à quelqu'un de son entourage.
Elle continue de le regarder, serrant les dents. « Si t'es venue que pour bouffer les quiches du buffet, tu peux repartir directement. » Ouais, elle pensait un peu à ce film où la meuf vient dans des groupes de paroles, avec des personnes atteintes du cancer, alors qu'elle est en pleine santé. Juste pour le buffet. Elle regarde peut-être un peu trop la télé, ça l'empêche de penser à sa vie.

Invité
Invité


- Sujets similaires