MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Mer 2 Aoû - 22:42


Ruben
à faire pâlir les marquis de sade

prénom y avait le choix, t'as écopé du pire. d'celui que tu voulais pas, d'celui auquel t'as fini par t'habituer. il te colle à la peau, ruben, il te baise l'aine, ruben, il te remplit de haine, ruben. t'sais même pas pourquoi. il t'inspire juste des trucs trop sombres. t'aimes pourtant quand elles le soupirent, quand elles le déchirent. t'aimes quand elles griffent ton dos et écorchent ta peau, ruben. peut-être que t'aimes souffrir, mais ça te fait toujours de l'effet quand tu l'entends soufflé dans le noir. ruben. t'crois que les gens le connaissent ? t'préfères l'écrire en lettres de sang et le laisser sécher. séché comme toi. lieu de naissance paris lumière, paris la grande. la belle ville du centre. t'as connu paname avant de connaître ton nom, t'as grandi sur la ligne quatre et t'as probablement besoin de te le faire extraire à coup de hache. âge vingt-deux. c'est un beau chiffre, double nombre, le même dans les deux sens. tu devrais l'aimer. mais t'en as juste rien à foutre.  job ou études t'as jamais été bon pour les études. tu fumais, tu buvais, t'as déconné. alors quand t'es parti, t'as laissé tout ça derrière toi. t'as jamais eu de diplôme, t'as même pas eu le bas. alors, tu fais quoi de ta vie ? t'es qu'un pauvre livreur de pizza. t'as passé ton permis pour une bécane moche, un truc de merde. t'as l'air con avec ton casque rouge sur le crâne. mais t'as un salaire et t'as le droit à des réductions sur le menu. alors tu te plains pas. faut de tout pour faire un monde, comme dirait l'autre. situation ils te l'ont toujours dit : personne t'aimera. alors personne ne t'aime. et toi t'aime personne. c'est une belle idylle, vous deux en tête à tête depuis toujours. t'aimes les gens, une nuit ou deux, tu les aimes pour un café et puis tu les vires. parce que t'es con et qu'ils mettent jamais bien longtemps à le voir. choix d'immeuble le deuxième. parce que t'as pas les moyens de plus, qu'au fond tu t'en fous, que t'as juste besoin d'un endroit où crécher. avatar cykeem white. pseudo hdk.


La coloc, choix ou obligation ? Quelles sont les raisons pour lesquelles tu souhaites emménager avec 3 inconnus ? t'es pas un sociable, t'es pas un gars cool. t'as jamais aimé vivre avec les autres, tu mènes ta vie dans ton coin. mais t'as pas eu le choix. parce que t'as pas de thunes, parce que t'as pas d'avenir, un boulot qui paie à peine assez pour couvrir ta part du loyer. alors t'as pris ce qui venait, sans te poser de questions, sans attendre plus. on a que ce qu'on mérite et t'aurais mériter la rue. mais t'es arrogant comme gamin, alors tu prends le bras quand on te donne un doigt. la colocation, c'pas ta passion. mais t'as vite fait comprendre que, de toute façon, t'étais juste là pour le toit.
Tu rentres après une journée de boulot épuisante en n'ayant pas eu le temps de manger le midi, et tu découvres que le frigo est vide parce que Tom a oublié d'aller faire les courses, tu fais quoi ? tu t'en branles très probablement. parce que presque tous les soirs, tu ramènes ta pizza de ton boulot, des parts de pizzas différentes, comme un patchwork, une pièce d'art moderne totalement abstraite. alors le frigo, tu l'ouvres même pas. t'es avec ton mélange que t'oses appeler nourriture et tu vas direct vers ta chambre. ça te touchera que si t'entends gueuler tes colocs jusqu'à la fin de la nuit. là tu sortiras. juste pour jouer le king du chaos et alimenter la bagarre. parce que t'es un connard et que t'arrives pas à te soigner.
Quelle est la répartition des tâches idéale pour toi au sein d'une colocation ? (Tâches ménagères, courses, règles de vie...) chacun sa merde et advienne que pourra. t'es capable de faire ce qu'il faut, tu fous pas le bordel en dehors de ta chambre, tu laisses rien pourrir dans le frigo, tu ranges des baskets démolies près de ton lit. si il faut, tu mets la main à la pâte, tu passes l'aspirateur. mais t'as pas envie de voir les autres, t'as pas envie de te mêler au groupe. alors t'es d'accord pour le minimum syndicale, mais tu feras pas la bouffe pour toute la baraque. t'es bien dans ton coin, en tête-à-tête avec ta pote solitude et son frère comportement de merde.
La nuit, tu es plutôt du genre... Dodo à 20h ? Grosse soirée jusqu'à 3h du mat' ? D'humeur séductrice, une conquête dans ton lit ? les conquêtes s'enchaînent, tu t'en excuses même pas. le sexe, c'est une bonne façon d'oublier. c'pas rare d'entendre la porte la nuit ou de voir une culotte passer le matin, quand t'arrives à pas débiter de conneries avant le petit dej. les cris, c'possible, tu t'en caches pas, t'aimes quand ça bouge. c'plus souvent le bruit du lit qui cogne contre le mur. sinon, t'es un fêtard, mais loin de chez toi. dans l'appart, c'est rare que tu sortes le nez de ta chambre, à part pour aller vers la salle de bain. t'as pas envie de ramener la fête chez toi, tu préfères bouger jusque là-bas.
décris le caractère de ton personnage en quelques mots t'es taciturne, t'es solitaire, t'es un connard, t'es vulgaire, t'es grossier, t'es violent. t'es pas un gars bien, pourtant les gens veulent toujours te parler. tu comprends pas l'intérêt, alors tu finis par les faire fuir. parce qu'être désagréable, ça tu sais faire. c'est un talent que t'as depuis longtemps. t'es capable d'énerver n'importe qui, c'est ton passe-temps. pourquoi ? parce que tu sais pas gérer le positif. t'sais pas quoi faire de quelqu'un qui veut t'aimer. par contre tu connais la haine, tu connais la rage, tu connais la souffrance. tu sais comment parler à un mec énerver. mais seulement pour amplifier la merde dans sa vie. tu t'expliques pas, c'comme ça. t'es mal à l'aise avec le bonheur, t'aimes pas ça. mais t'es un amateur du chaos, t'aimes tout dégommer sur ton passage. alors quand les gens essaient de t'approcher, t'finis toujours par les faire dégager. peut-être juste parce que t'es vraiment con, comme ils le disaient. ou peut-être parce que t'as juste décidé que le monde méritait plus d'anarchie.

donne 5 anecdotes sur sa façon de vivre au quotidien one : t'as une passion pour les litchis. ce stupide fruit que tu peux manger aux kilos. t'as le savon avec l'odeur, les fruits dans le frigo, la glace dans le congélateur. c'est la seule chose que tu laisses dans les pièces communes, parce que t'aimes que ce soit frais et t'as pas la thune pour un frigo dans ta chambre. c'est bizarre, tu le sais, tu t'attends pas à ce qu'ils comprennent. mais c'est comme ça ; y en a toujours dans l'appart, peu importe sa forme. two : la pudeur et toi, ça fait quelque chose entre trois et vingt-cinq. t'es un animal sur beaucoup d'aspect, particulièrement sur le sexe. t'es une machine, ils se foutent de toi. mais t'as besoin de ça dans ta vie, t'as besoin de te défouler. alors c'pas rare de te voir à moitié à poil dans l'appart, c'pas rare de te voir baiser la porte ouverte ou de te croiser près de l'évier de la cuisine en pleine nuit quand t'as soif, une nana attachée à ta tête de lit. tu caches en rien tes penchants, c'est limite si tu l'offres pas en spectacle. elles repartent le matin avec ses bleus sur les cuisses et on se demande si tu les bats pas. mais tu leur fais du bien, et elles t'en font en te permettant d'expulser la merde que t'as dans le crâne. alors t'es pas forcément le plus agréable quand les colocs sont celib et en manque, mais t'offre le porno gratuit si y a plus d'internet. three : t'aimes la musique, celle qui pulse, qui fait trembler les murs. alors t'es pas le genre à en faire profiter tout le monde, t'as même pas de baffles pour que tout le monde entende ; mais t'as souvent ton casque sur les oreilles, ton téléphone dans la poche et la musique qui te pète les tympans. quand t'entres dans une pièce, ils entendent vaguement le son qui sort. et tu t'en fous, dans le fond. la musique t'empêche de penser et c'pas plus mal. t'es moins con quand t'as l'esprit occupé. même si quand on te veut te parler, t'aimes jouer à plus con encore en refusant d'enlever le casque. t'aimes nier les gens. ça les agace. four : tu fréquentes une salle de sport. t'aimes la castagne, t'aimes frapper des objets inanimés. ça te permet de pas frapper les personnes autour de toi. t'es un violent, tu le sais, un putain de sanguin qui réagit trop vite. dans la vie de tous les jours, t'essaies de te calmer, mais c'est pas rare que tu t'énerves quand les gens te cherchent un peu trop. parce que tu fais le malin, t'fais tourner les gens en bourrique, mais t'es pas mieux. un rien te saoule et tu fais souvent peur, avec ton regard noir et tes poings qui se serrent. t'sais pas ce que se disent tes colocs, si ils pensent que tu vas les buter dans leur sommeil. dans le fond, tu t'en fous. mais c'est pas rare que tu t'énerves. et alors, tu te braques et c'est même pas la peine de te parler. five : tu fumes. t'évites de le faire dans les pièces communes - comme quoi, t'as un minimum de bon sens, mais ta chambre sent le tabac et t'as toujours ta fenêtre ouverte ou presque. ça rafraîchit l'air et ça peut devenir dérangeant. mais comme pour tout, tu t'en fous un peu. que ça fasse des courants d'air et fasse choper un rhume à machin, c'pas ton problème. si ils râlent, tu vas fumer dans le salon. parce que t'aimes faire chier et que t'as probablement rien de mieux à faire de ta journée. c'beau la vie sans hobby.


Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Baraa le Mer 2 Aoû - 22:47

bienvenue par ici
hâte d'en savoir plus

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Mer 2 Aoû - 22:56

OKAY.
ALORS.
TROP D'EMOTION.
les mots me manquent pour te dire à quel point je suis heureuse que tu sois là.
mais genre, c'est trop la bonne nouvelle du soir.
je t'aime putain.

t'es doux.
bon courage pour ta fiche, ma belle.

j'suis genre :
Spoiler:


et



et



et même


et bien plus encore.
bienvenue.
j'te bise, jtm.

EDIT : et puis ce début, putain, tu m'tues.

Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Mer 2 Aoû - 23:11

t'es bien beau toi dis donc
bienvenue chez toi petit coeur

Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Mer 2 Aoû - 23:17

comme il a l'air ouf ce ruben.
bienvenue à toi.

Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Léonie le Mer 2 Aoû - 23:19

qu'il a l'air boooooon ce personnage, j'adore ce que je lis, bienvenue I love you I love you

Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Mer 2 Aoû - 23:33

merci vous tous, ça fait super plaisir !

léa, t'sais bien, je te baise quand même la narcissique

Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Mer 2 Aoû - 23:38

oh mon dieeeeeu alors là, de un on a le même âge, signe du destin ne crois-tu pas ? de deux le même immeuble, pitêtre des coloc ? mon dieu que de signes je t'aime déjà doux ruben

Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Jeu 3 Aoû - 0:17


Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Ed le Jeu 3 Aoû - 15:04

CYKEEM
CYKEEM
BAE.
Ruben > perfection.
I love you
Bienvenue !

Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Jeu 3 Aoû - 17:28

quelle plume, puis ce personnage
immeuble 2, appartement 71 avec @Nanna , @Mia et @Louna

Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Jeu 3 Aoû - 17:41

bienvenue parmi nous et bienvenu à l'appart, mon grand !

Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Ali le Jeu 3 Aoû - 18:41

bienvenuuue! et comme l'a bien dit nanna, bienvenue dans l'appart! I love you

*******************


On a cueilli des fleurs.
« -Où elles sont? -Elles sont parties. C'est des fleurs qui s'envolent quand on les cueille. -Alors pourquoi on les cueille? -Parce que c'est joli quand elles s'envolent. Et après on les regrette. -J'en veux aussi. »

Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Invité le Jeu 3 Aoû - 18:54

Merci à tous ! Que de compliments

Invité
Invité


Re: MARCHER SUR LES TOITS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires