goodbye little angel. (enterrement israa w/ everybody)

Message par Baraa le Jeu 3 Aoû - 11:03

des jours que tu broies du noir. tu ne vois rien si ce n'est le léger filet de lumière qui s'est glissé entre tes volets mal bouclés. tu n'as même pas eu le courage de te lever pour les fermer davantage et continuer ta nuit éternelle. enfermée à double tour dans ta petite chambre qui tu parais désormais immense, tu as décidé de faire la morte. parce que c'est ce que tu es baraa. tu n'existes plus. tu es partie lorsque israa t'a offert son dernier souffle. tu n'as même pas pu lui dire au revoir, à cette partie de toi, cette raison qui te poussait à continuer à vivre. tu n'as pas eu le temps de partager tout ce que tu avais à partager avec elle. tu avais encore un tas de trucs à lui confier à ta soeur jumelle. la vie est trop courte. c'est ce que tu te dis à longueur de journée mais, c'est aujourd'hui que tu t'en rends vraiment compte. t'as eu du mal à te faire à l'idée. tu te dis encore qu'israa, elle va venir toquer à ta porte, peut-être même la défoncer pour te faire sortir de là et te demander de te bouger le cul. elle t'apportera peut-être même un kebab en rétorquant que tu as mauvaise mine et qu'il faut prendre des forces.
mais rien de tout cela ne se passe. tes yeux sont mi rose mi noir, de fatigue et de désespoir. tu n'as fait que pleurer, t'apitoyer sur ton sors. le mascara n'est plus à sa place. tu sers les dents, conscience qu'aujourd'hui, tu vas devoir affronter la triste vérité. t'as traîné tes jambes engourdies jusqu'à la salle de bain. appuyée contre le lavabo, tu les as senties flancher alors, tu t'es accrochée de plus belle. tes phalanges en on blanchit. t'as eu la force de prendre une douche et tout en évitant tes colocs, tu as réussi à amener ta carcasse jusqu'à ta chambre pour te préparer. pas besoin de make-up aujourd'hui. pas besoin de nombreuses heures de préparation. juste une robe noire, ta crinière a peine coiffée qui retombe sur tes épaules et des lunettes pour cachées le massacre.
t'as pris une grande inspiration avant de sortir de l'appartement. une plus grande lorsque tu es arrivée en bas de l'immeuble. t'as bougé jusqu'au cimetière à l'arrière de cette grande voiture noire. tu t'es repassée la scène en boucle du moins, tu l'as imaginé. t'as fermé les yeux pour faire taire les bruits sourds. t'as essayé de ne pas penser aux nombreux klaxons qui résonnaient dans ta tête. t'as faire taire ses cris à elle, à ta soeur. putain, pourquoi y a t-il fallu qu'elle monte dans cette voiture, ce jour-là ?! pourquoi ce n'était pas toi ? pourquoi tu ne meurs pas aujourd'hui pour pouvoir la rejoindre ? pourquoi ça ne serait pas ton tour ? tu demandes instinctivement au chauffeur de s'arrêter. tu t'enfuis en courant après avoir posé un billet sur la banquette arrière. tu ne peux simplement plus. pas la voiture. pas cette direction.
tu marches pendant plusieurs heures et pourtant, tu arrives en avance à l'enterrement de ta soeur. ton coeur bat à tout rompre. il se serre à la fois. t'as envie de craquer mais, tu te retiens. c'est plus la colère qui t'envahie actuellement. t'as juste envie de tout foutre en l'air. tu serres les dents. ça va bien se passer.

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: goodbye little angel. (enterrement israa w/ everybody)

Message par Invité le Jeu 3 Aoû - 13:34

Vraiment c'était donc cela la vie ? La vie aimait te prendre les gens que tu aimais, les gens que tu chérissais. Tu t'en voulais, tu en voulais à la vie, tu en voulais à ce monde de merde. t'étais partie comme une voleuse lors de la fête besoin de réfléchir, besoin de penser à autre chose et surtout pas à Ares et t'avais eu ce SMS de Baraa ta meilleure amie, juste quelques mots et toi tu t'en voulais, de pas être là pour elle. Alors tu avais fais demi-tour et tu étais revenus dans cette ville qui était Lyon. La voiture garée devant le cimetière, tu ne pouvais pourtant pas en sortir, tu attrapas ton téléphone et envoyas un SMS à Arès "j'ai besoin de toi". Tu posas ton téléphone, collas ta tête à l'appuie-tête et fermas les yeux. Les larmes coulaient silencieusement sur tes joues, tu n'entendais plus les bruits autour de toi, t'étais dans ton monde. Tu ouvris doucement les yeux et arrangeas ta robe noire, et essuyas tes joues, rajoutant du maquillage. Tu sors de ta voiture, et avance vers l'endroit où tu vas voir ta copine dans un cercueil. C'était trop dur, t'aimais pas la mort t'en avais peur et voilà qu'elle venait faucher une copine à toi. Tu vis Baraa et allas directement vers elle, ne disant bonjour à personne pour le moment. Tu t'approchas doucement déposant un baiser sur sa joue et la prenant dans tes bras sans rien dire. T'avais pas besoin de parler avec elle, pour qu'elle arrive à te comprendre. Tu ne pouvais regarder ce trou, ce foutu trou, t'avais envie de sauter dedans pour empêcher le cercueil  de tomber. T'avais aussi besoin d'Ares pourtant tu savais qu'il ne fallait pas , mais tu étais faible

Invité
Invité


Re: goodbye little angel. (enterrement israa w/ everybody)

Message par Basile le Jeu 3 Aoû - 22:29

basile il sent son coeur moisir chaque jour un peu plus. il se sent mal, il ne se sent plus vraiment en fin de compte. mais basile, il sait aussi que ce qu'il ressent là, au fond de lui, n'est rien en comparaison de la souffrir que doit ressentir baraa et certainement dorian.  israa n'est plus là. c'est dur à dire, dur à assimiler. parfois basile l'appelle, juste pour tomber sur sa messagerie. c'est stupide, il le sait. et leurs disputes lui manquent, son air exaspéré lui manque, elle lui manque. basile, il sent son monde s'écrouler doucement. il a l'impression que l'être suprême a décidé de s'acharner sur eux, sans aucune raison valable. qu'a-t-elle fait pour mériter de quitter ce monde ? que n'a-t-elle pas fait pour ne pas mériter de vivre encore longtemps ? le monde est injuste et tandis que de vieille personne vieillissent dans d’atroces souffrances, des jeunes femmes meurent sur le coup. basile, il a les yeux rouges encerclés de cernes. il dort peu, mange peu, boit beaucoup. un mode de vie loin d'être sain mais qui lui convient en ce moment. il broie du noir, mais la disparition d'israa aura au moins apporter quelque chose de bien : sa réconciliation avec alban.
tout de noir vêtu, basile arpente les rues qui le mènent au cimetière. il a la bouche pâteuse, les traits tirés. ses pas sont lents comme s'ils repoussaient le moment fatidique où il se retrouverait là, face à son cercueil. il a envie de vomir basile, il sent son estomac se nouer, sa gorge se resserrer. le monde est injuste qu'il se répète. israa est partie trop tôt. là, au loin, il entrevoit l'étendue d'herbe dont l'accès se fait par le grand grillage noir. il le voit et ses tripes se retournent. il ne peut pas faire ça, il n'est pas prêt. puis, il pense à baraa, à dorian. il pense aux autres, prend une grande inspiration, et s'avance en direction du cimetière. il doit être présent, même si c'est difficile. il le doit, parce qu'ils le méritent, qu'elle le mérite. des gens sont présents, ils les connaît tous au moins de vue. basile, il reconnait baraa et jasmine, dans les bras l'une de l'autre. il a les larmes qui lui montent aux yeux, mais il s'empêche de pleurer. il ne faut pas qu'il pleure. alors il reste quelques instants là, en retrait. elles sont toutes les deux, les meilleures amies. l'une dans les bras de l'autre et c'est peut-être mieux comme ça pour l'instant. basile, y a sa main qui tremble, il a terriblement envie de fumer. il sait que c'est mal vue, mais il ne peut se retenir. toujours loin des gens, il s'allume sa cigarette qu'il fume machinalement, dans l'attente, peut-être, de trouver le courage et le moment opportun pour les rejoindre.

Re: goodbye little angel. (enterrement israa w/ everybody)

Message par Alban le Jeu 3 Aoû - 23:10

une poignée de secondes, rien que ça. c'est suffisant pour tout foutre en l'air. y'a eu d'abord le coup de téléphone, inattendu, pour annoncer le pire. l'attente à l'hôpital, moment où le monde s'était arrêté, comme ça. c'était magique. y'avait plus rien d'autres, c'était en pause. vraiment. et le verdict, le constat, qui passe pas, qui passera difficilement, de toute façon.
il dort plus, alban, mais, il résiste. il a cette réaction, un peu étrange, qu'ont certaines personnes lors des coups durs. il bouge. il travaille. il cuisine. il fait le ménage six fois par jours. il refuse de s'faire avoir, lui, putain, non. il est pas d'ceux qui restent au lit toute la journée. il veut être d'ceux qui disent merde, et qui vivent. et qui évitent d'y penser un peu trop fort. récemment hyperactif, donc, il se réconforte en se disant que même si sa réaction n'est pas des plus adaptées, elle est vitale, pour le groupe, pour eux. alban, ça l'maintient occupé, c'est l'important. il les appelle, tous, de la bande, dorian, plusieurs fois. il va les voir. et y'a baraa qui refuse tout contact. mais c'est pas grave, ça l'empêche pas d'rester vers sa porte, comme un con, en essayant d'lui parler, et dlui emmener de la bouffe, des pizzas, des crêpes, n'importe quelle connerie qu'il arrive à faire.
et le vlà ici, maintenant. les mains dans les poches, sans trop savoir quoi faire, parce que c'est l'jour j, c'est là, qu'il faudrait assurer. il faudrait qu'il s'approche, évidemment, mais c'est pas facile, putain, y'a ses jambes qui tremblent, qui refusent de coopérer. il aimerait bien retrouver son pote d'avant, pour l'herbe, pour tout le reste. il aimerait bien se démonter la tête, avec n'importe quoi, pour combler l'vide qu'israa a laissé. mais, il résiste, il lutte, pour le moment. rester bien, rester droit. il voit baraa et jasmine, parmi les personnes présentes. son cœur se resserre, parce qu'il sait pas comment agir, maintenant, parce qu'il a envie de les prendre dans ses bras, lui aussi, et de leur dire que ça ira, vous voyez, ce genre de banalités qu'on lance, tout en sachant pertinemment que c'est faux. pour rassurer. parce qu'il est ce gars-là, en théorie. il secoue la tête. il aimerait être ailleurs. et alban voit basile, basile qui, malgré les événements récents, lui semble plus simple à approcher. parce que, au fond, ils se connaissent par cœur. parce qu'ils sont frères. parce qu'il s'doute que lui aussi, il a la trouille à l'idée d'avancer un peu plus près. il s'approche, sans dire un mot. parce que y'a rien à dire. parce qu'il ne peut rien dire, non plus. et il s'allume une clope, lui aussi, il s'dit que si basile le fait, ça rend plus légitime le geste.

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: goodbye little angel. (enterrement israa w/ everybody)

Message par Baraa le Ven 4 Aoû - 10:08

t'as les mains qui tremblent, les genoux qui flanchent. tes yeux rougis derrière tes lunettes de soleil, tu luttes contre les larmes. faut juste que tu t'assoies dans un coin et que tu attendes que le temps passe. on dit qu'il guérit les blessures. qu'il y a que lui qui peut arranger les choses. alors, tu places tout espoir en ce temps qui semble pourtant figé. y a rien qui bouge si ce n'est quelques branches d'arbres qui survolent le cimetière endormi.
jasmine apparaît. elle non plus n'a pas les mots. elle te prend dans ses bras et tu la serres davantage comme si t'avais peur qu'elle aussi te soit enlever. tu te concentres sur ta respiration car tu as l'impression que ton coeur va finir par exploser. tu souffles doucement en essayant de faire abstraction à la bile qui te tombe lentement à la gorge. lorsque tu ouvres de nouveau les yeux, c'est pour apercevoir le reste de la bande, un peu plus loin. y a basile et y a alban. alban qui doit t'en vouloir de ne jamais lui avoir répondu. tu n'avais pas eu le courage de l'affronter. les toutes mes condoléances ou encore ça va aller ne t'inquiètes pas, très peu pour toi. israa était ta seule et unique famille. tu n'avais jamais eu la chance de connaître ta mère. ton père était toujours derrière les barreaux du moins, c'est les dernières nouvelles que tu avais. ta famille adoptive était bel et bien présente mais, c'est pas pareil. eux non plus tu n'avais pas envie de les voir.
" je pense qu'on devrait les rejoindre... " que tu murmures d'une voix à peine audible. celle-ci est rauque, fatiguée, comme si tu n'étais rien prononcer depuis plusieurs jours. c'est le cas, en fait. tu inspires profondément et attrapes la main de jasmine pour te lever et marcher vers les garçons. tous deux la clope au bec, il semblerait qu'ils ne sachent pas mieux s'y prendre. arrivée à leur hauteur, tu décides de faire comme si de rien était. comme si vous n'étiez pas tous bien habillés pour être dans le thème de cette journée merdique, glauque et on ne peut plus déprimante. " personne a un truc plus fort que du tabac ? " cette phrase, elle est sans doute moins adaptée qu'un merci d'être venus mais c'est tellement plus simple aussi.

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: goodbye little angel. (enterrement israa w/ everybody)

Message par Ed le Ven 4 Aoû - 11:21

Ed n'a jamais perdu quelqu'un. Peut-être une grand-mère, sans doute même. Il ne s'en souvient pas, il ne se souvient pas d'avoir pleuré, d'avoir eu mal au coeur. En fait, la dernière fois qu'il a pleuré quelqu'un remonte à une éternité, peut-être même, qu'il n'a jamais pleuré quelqu'un. Et même maintenant, il n'arrive pas à ressentir autre chose qu'un grand vide et une profonde tristesse. Mais il n'a pas envie de pleurer, ni de se lamenter, si ça ne tenait qu'à lui, il serait resté enfermé. Pour une fois il pense à quelqu'un d'autre qu'à lui même, il se force, il se traîne plus qu'autre chose. Ça l'amuse pas. C'est du sérieux, c'est pas une grosse blague, ou si c'en est une. Elle est de très mauvais goût. Pourtant jusqu'à la dernière minute il y croit, Israa va sortir de derrière un buisson et expliquer à tout le monde, qu'elle a voulu les rouler dans la farine et tout le monde la pardonnera. Sauf qu'elle ne reviendra pas. Il a fait l'effort de se trouver un costume - piquer, trouver, c'est la même chose non ? -  mais pour le reste, il se contente de basket. Il fait pas fière allure, en même temps c'est pas un défilé de monde. C'est un putain d'enterrement. Il ne sait vraiment pas quoi penser. Dans le fond, il ne la connaissait pas Israa, il l'a rencontrée comme ça, c'était une pote, un visage très solaire. Mine de rien, c'était quelqu'un, ce petit bout de femme, mais il a jamais vraiment fait partie de sa vie. Puis il a rencontré sa soeur, c'est elle qui l'a prévenu d'ailleurs. Il n'imagine même pas la douleur de perdre sa soeur, alors sa jumelle, ça lui fait penser à la sienne de soeur. Il ne sait même pas ce qu'elle devient, elle peut être morte à l'heure qu'il est et il ne serait même pas au courant. Il a raté beaucoup de chose dans sa vie Ed, maintenant il voudrait pas rater Baraa. C'est son amie. S'il avait su, il aurait fait l'effort de leur rendre visite plus souvent, d'essayer de passer du temps avec elles. Mais maintenant c'est trop tard. Israa restera une énigme. Israa restera la petite fille qu'il a rencontré pendant la nuit. Il ne connaît personne d'autre, il a un peu l'impression d'être un étranger au milieu de tout ces gens pour qui Israa était un quotidien, une amie, une meilleure amie, peut-être même une petite amie ? Il fait un peu tâche. Il salue d'un hochement de tête. Pas sur que commencer son numéro dé présentation soit une bonne idée maintenant. Il a d'autres plans en tête.  Moi ! Moi j'ai quelque chose de plus fort que la cigarette. Et il sait que son ton est trop enjoué, que ce n'est pas forcément le moment de sourire au ange, de sauter aux bras de Baraa et de l’enlacer. D'un air de dire, surprise, je suis venu finalement. C'est la seule chose qu'il peut donner Ed. Pas d'excuse, pas de pitié et de promesses, de sentimentalisme à deux balle. Parce que ça n'ira pas bien. C'est tout. Il faut faire avec.

Re: goodbye little angel. (enterrement israa w/ everybody)

Message par Baraa le Jeu 10 Aoû - 21:55

c'est carrément la merde. t'es là, au milieu de tout ce beau monde. du moins, y a quelques personnes par ici et par là. tu leur prêtes aucune attention. tu te concentres d'abord sur jasmine. vous ne parlez pas. vous n'avez pas besoin de mots pour communiquer. tu sais qu'elle est désolée, triste et qu'elle te promettra d'être toujours présente pour toi. tu sais que tu peux l'appeler à n'importe quelle heure du jour comme de la nuit. tu sais tout ça et elle a pas besoin de prononcer ne serait-ce qu'un mot pour confirmer tes pensées. tu n'as pas envie d'entendre ce discours et ta meilleure amie en a bien conscience. à la place, tu proposes de rejoindre les mecs. eux aussi ils ont une mine affreuse. ils ne parlent pas non plus. tu esquives un léger sourire alors que derrière tes lunettes de soleil, tes yeux sont rouge écarlate. tu demandes un truc fort alors que t'es déjà complètement morte. morte de fatigue plus qu'autre chose. tu veux juste leur prouver que t'es plus forte que ce que tu en as l'air. c'est pas crédible parce que t'as pas répondu à leurs sms, ni même à les coups dans la porte. t'as juste fait en sorte de te couper du monde or aujourd'hui, il faut assurer, assumer au grand jour. ed apparaît dans le tableau. il a pas cet air désolé collé au visage. on dirait presque qu'il est de bonne humeur. forcément, ça te fait plaisir. ça te remonte un peu le moral. en plus, il a ce qu'il faut. " tu peux me dépanner ? " ouais parce que, t'as rien prévu. t'es pas sortie de chez toi depuis des jours.

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: goodbye little angel. (enterrement israa w/ everybody)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires