et d'un coup, il est tombé (lou)

Message par Basile le Jeu 10 Aoû - 16:47

une nuit agitée qui précède ce réveil en sursaut. basile, il avait difficilement fermé l'oeil après ce qu'il s'était passé chez lou. il lui était pour l'instant encore difficile de croire que son meilleur ami et sa soeur étaient maqués ensembles. rien que cette pensée lui faisait monter la bile jusqu'à l'oesophage et lui donnait la gerbe. mais ce qui l'avait tenu éveillé c'était tous ces petits détails auxquels il n'avait pas fait attention, toutes ces bribes de conversations qu'il aurait facilement pu décrypter. basile, il est convaincu que cette relation lui pendait sous le nez, qu'il lui aurait suffit d'être un peu plus attentif, observateur, pour qu'il perce leur secret à jour. et de cette manière, il n'aurait pas eut à vivre cette scène qui marque ce matin encore ses prunelles voilées par la fatigue. c'est la sonnerie de son téléphone qui le sort de son semi-coma. d'une voix rauque, comme s'il venait de passé la nuit à hurler, il décroche sans prendre garde à l'identité de son interlocuteur. et c'est la voix tremblante de sa mère qui émane de l'autre bout du combiné. une voix nouée par les larmes, alarmée. ça lui suffit à basile, pour émerger de son sommeil, pour se mettre en alerte. parce que sa mère, il ne lui a pas parlé depuis des lustres et qu'il sait qu'elle ne l'appellerait pas s'il ne s'agissait pas d'une urgence. et ses mots s'enchaînent, incohérents. basile, il ne comprend pas tout de suite de quoi il s'agit, puis cet enchaîne lui fait comprendre la gravité de la situation. ton père, échelle, avc. ça lui fait mal de savoir qu'il est à l'hôpital, vraiment, étrangement. même s'ils n'ont plus de contact, son père reste son père, quoi qu'il en pense, quoi qu'il en dise. et sa mère répond qu'elle n'a pas réussit à contacter lou. voilà la raison de son appel. basile, il soupire presque, promet qu'ils arriveront bien vite. lui il sait pourquoi elle ne répond pas, du moins il s'en doute. et s'il essaye de la contacter sur son portable tout en se préparant à la hâte, il sait que c'est en vain. alors il prend sur lui et compose le numéro d'alban. y a son petit coeur qui bat à tout rompre, l'acidité qui lui monte à la bouche et ses mâchoires qui se serrent quand il décroche. basile il n'y va pas par quatre chemin, il n'a pas envie de lui parler maintenant. alors il dit juste que lou doit se bouger le cul, qu'il vient la chercher parce que leur père a eut un accident et il raccroche, comme ça.
dans la voiture, il attend, en bas de l'immeuble de lou. garé en double file, ses jambes s'agitent dans tous les sens jusqu'à ce qu'elle sorte enfin et entre dans la voiture. dans un silence froid et pesant, il démarre et conduit. en direction de l'hôpital où leurs parents les attendent.

Re: et d'un coup, il est tombé (lou)

Message par Lou le Jeu 10 Aoû - 20:50

tu sors d'un rêve pour en rejoindre un nouveau, lorsqu'en ouvrant les yeux le visage d'alban se matérialise. mais dans son regard inquiet tu captes vite que la réalité vous a rattrapé. quelques mots pour t'annoncer la situation, et aussitôt tu t'habilles, l'embrasses, déguerpis. basile vient encore une fois de gâcher vos instants ensemble.
un accident ? papa ? une échelle ? tomber ? l'hôpital.
tous ces mots s'agitent dans ta tête pendant que tu dégringoles les marches d'escaliers jusqu'à la voiture où ton frère t'attend. tu culpabilises d'avoir coupé ton téléphone pour pouvoir mieux profiter d'alban, si tu ne l'avais pas fait, ta mère t'aurait contacté et tu n'aurais pas été obligée de revoir basile si vite, après la révélation de la veille.
t'es pas prête à affronter la vérité. encore moins à officialiser la chose, maintenant qu'elle est consommée.
mais basile est ton frère et il aurait forcément été mis au courant. "salut" que tu lances froidement en entrant dans la voiture. tu t'installes rapidement et basile démarre. tes mots font la course dans ta tête, à celui qui arrivera à sortir sain et sauf de ce circuit infernal. "je..." suis désolée ? j'aurais dû tout te dire avant ? j'aurais pas dû te parler comme ça ? je vais tout t'expliquer ? "je sais pas quoi te dire" parce qu'au fond, c'est trop tôt pour en parler, c'est trop tôt pour prononcer un "vous" ou un "nous" pour alban et toi, tu n'as pas de compte à lui rendre. t'es sa soeur, il est son meilleur ami, il devrait être heureux de ce rapprochement plutôt que le prendre aussi mal. et par dessus tout, il devrait te faire confiance, en ton bon sens, si tu es capable de croire alban quand il dit qu'il te fera pas souffrir, alors lui aussi devrait pouvoir. t'essaies de t'en convaincre, coûte que coûte, bien qu'au fond, tu sais que tu ne peux pas le blâmer pour ses doutes puisqu'évidement toi-même tu ne croyais pas alban. jusqu'à maintenant.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: et d'un coup, il est tombé (lou)

Message par Basile le Ven 11 Aoû - 19:15

une attente pas si longue durant laquelle il s'occupe à compter le nombre de voiture qui le dépasse. et lou entre enfin dans la voiture. sans attendre, basile démarre. un maigre salut sort d'entre ses lèvres, politesse sans doute. concentrer sur la route, basile est presque soulagé d'être au volant. ça lui donne une excuse pour ne pas avoir à la regarder. et même lorsqu'elle commence à ouvrir la bouche, à balbutier quelques mots pour finir par lâcher qu'elle ne sait pas quoi lui dire, basile ne sourcille pas. son regard figé sur la signalisation et les autres voitures, il se focalise sur sa conduite. merci peut-être ? sourcil arqué, ses yeux ne bougent pas. c'est dur pour lui de tourner le regard dans sa direction, car il sait très bien qu'en la voyant c'est la scène de la veille qui lui reviendra en mémoire. en plus d'être complètement paumée à cause du vieux, maman était morte d'inquiétude que tu répondes pas. ça sonne presque comme un reproche. mais basile, il le fait exprès. il ne veut pas parler de la veille. il sait pourtant qu'il le faudrait, mais là tout de suite, les mots ne lui viennent pas. alors il tourne la conversation en sachant pertinemment qu'elle reviendra sur le sujet, quoi qu'il arrive. alors peut-être que c'est à lui de désamorcer la bombe finalement, histoire que la conversation ne tourne pas en sa défaveur. donc tout roule entre vous ? y a ses yeux qui roulent l'espace de quelques micro secondes dans la direction de lou. basile, il fait référence à la soirée qu'ils ont du passer ensemble. quand il a appelé alban il n'était pas bien certain de pouvoir la joindre elle. mais il faut croire qu'il ne s'était pas trompé et qu'ils avaient effectivement passer la nuit ensemble.

Re: et d'un coup, il est tombé (lou)

Message par Lou le Dim 13 Aoû - 17:03

basile conduit, avec cette aisance naturelle dont il a toujours fait preuve. d'habitude, t'aurais tourné le volume de la radio à fond pour chanter à tue-tête, basile aurait tapoté sur le volant en rythme avec ses doigts et t'aurais profité des moments de publicité pour bavarder avec lui. mais,
silence.
rien qu'à voir son regard qui te fuit, ça remue la rage dans ton coeur. tu lui en veux de dramatiser la chose. il t'a pas surprise en train de te prostituer non plus ? t'étais pas non plus en train de te droguer ? en train de torturer un chaton ou de battre un gosse ? sa tête reste bien droite, concentrée sur la route, comme s'il avait peur d'attraper la gale ou la peste si un de ses yeux se posait sur toi.
merci ? qu'il ose te demander ? c'est plutôt toi qui devrait me remercier ! t'aurais pas les couilles d'affronter papa et maman sans moi. que tu lâches violemment. trop tard pour rattraper la bombe. reste plus qu'à assumer les dégâts. arrête, elle a l'habitude je réponds jamais, c'est toujours moi qui la rappelle. et parle meilleur de papa ! il ne pourrait y avoir pire moment pour les retrouvailles familiales. tu fermes les yeux un instant pour prier que tout se passe bien.
basile change de sujet et attaque de front pour satisfaire sa curiosité mal placée. as-tu eu le culot de rester avec lui après son départ ? c'est ça que sous entend sa question. as-tu oser passer la nuit avec alban malgré les mises en garde de basile ? ouais. en plus c'est cool les parents le connaissent déjà, il y aura pas de problèmes pour qu'il vienne manger à la maison. tu te retiens de lui balancer des détails concernant votre nuit, du genre "on baisé toute la nuit comme des sauvages" car tu te nourris de sa rage mais t'es pas sûre d'avoir la déter d'aller à l'hôpital à pied.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: et d'un coup, il est tombé (lou)

Message par Basile le Lun 14 Aoû - 14:55

basile il prend sur lui, il vient chercher lou, mais elle attaque de plein fouet. et ça l'énerve, plus qu'il ne l'est déjà. parce que c'est pas comme s'il avait souhaité la voir aussi vite, se retrouver dans l’habitacle de sa voiture trop petite pour rester à une distance de sécurité. et là, il regrette presque d'avoir proposé de passer la chercher, parce qu'il a envie de s'arrêter et de la foutre dehors, mais elle reste sa soeur et il a promis à leur mère qu'il la déposerait rapidement. parce que ouais, basile, il est pas encore certain de sortir de la bagnole. c'est qu'il se dit que c'est une bonne occasion de revoir ses parents, mais il garde cette arrière goût d'amertume. et lou n'arrange en rien la situation. les mâchoires de basile se resserre dans une tentative de contrôle. il pourrait s'arrêter là et l'envoyer chier, mais il garde le contrôle. il le faut. arrêtes de parler sans savoir toi. c'est pas une question de couilles, mais de fierté. et au pire qu'est ce que ça peut bien te foutre ? tu crois sérieusement que j'vais te baiser les pieds parce que tu me tiendras compagnie quand je serais avec eux ? là, j'serais presque plus heureux d'être avec eux qu'avec toi alors fais pas la maligne s'te plait. contrôle qui dérive, parce que les mots sortent sans qu'il puisse les penser. y a cette rage qui prend le dessus et elle la nourrit avec ses répliques de merde. j'parle comme je veux, vieux c'est c'qu'il est. et il s'est pas gêné avec moi alors j'vois pas pourquoi j'en ferais pas de même. puis c'est bon arrêtes de toujours prendre leur défense c'est chiant à la fin. on a compris que t'étais la petite fille à papa, mais faut que t'arrête de vouloir que je rentre dans votre moule. c'est un sujet sensible chez basile, les parents. ça presque plus que la relation entre sa soeur et son meilleur pote. mais il essaye d'être gentil et le pauvre, elle continue de l'attaquer. parce que sa question elle avait rien de mal à la base, elle voulait juste désamorcer la bombe. mais non, il fallait qu'elle monte sur ses grands chevaux. tant mieux. vous allez pouvoir former la petite famille parfaite comme ça. il s'exclu de cette image qui lui fout la gerbe. il se retient d'en dire plus parce que ça ne servirait à rien d'autre qu'à attiser les flammes.

Re: et d'un coup, il est tombé (lou)

Message par Lou le Mar 15 Aoû - 23:15

t'as l'impression que le destin se fout de votre gueule. comme si le ptit gars qui tire les ficelles là haut se délectait de votre conflit et avait voulu vous offrir une nouvelle confrontation en faisant tomber le paternel du haut de son échelle. sortons le popcorn et voyons si la famille est vraiment aussi solide qu'on le dit.
c'est le probleme avec la famille, c'est qu'on est coincés avec pour la vie. on peut pas arrêter de s'aimer, mais on peut pas s'empêcher de se détester parfois, parce qu'on se connaît trop, parce qu'on s'aime tant qu'on en crèverait.
mais à tes yeux lou, ce serait l'occasion parfaite pour ton frère de se rabibocher avec les vieux. trop occupée par l'état de santé du padre, toutes rancunes oubliées et le pardon facile à envisager. on s'dira que la vie est trop courte alors pourquoi perdre son temps à ressasser, a s'faire la gueule et à s'détester ? meilleur moyen pour relativiser.
selon toi, avoir trop de fierté, c'est semblable à manquer de courage, dans tous les cas c'est synonymes de lâcheté et ce n'est qu'une excuse déguisée, une façon cachée de se dérober.
mais tu te retiens de lui dire que c'est qu'un ptit connard qui a perdu ses boules, car à entendre la violence de ses mots tu sais plus, tu sais pas, jusqu'où basile est prêt à aller maintenant ? vous n'avez jamais été aussi loin dans vos propos et t'as très peur du chemin sur lequel vous commencez à avancer. mais ses paroles ne se tarissent pas et te heurtent, violemment. tu te sens étouffée dans cette voiture minuscule avec son atmosphère confinée. t'as besoin d'air. t'as besoin de respirer un air différemment que celui de ton frère. tu cries.
"arrête toi ! arrête la voiture ! je veux descendre ! si t'es plus heureux d'être avec eux qu'avec moi alors vas-y, fais toi plaisir ! j'irai voir papa par mes propres moyens quand tu seras parti. j'ai pas besoin de toi ! j'ai pas besoin que tu me fasses la morale et encore moins de ton approbation pour voir alban !"
tu poses une main sur la poignée de la voiture mais tu te retrouves comme une con car tu peux bien évidemment pas l'ouvrir tant que vous roulez toujours, t'es vénère mais pas folle.
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: et d'un coup, il est tombé (lou)

Message par Basile le Ven 18 Aoû - 16:07

elle comprend pas lou, elle comprend rien. normal, les mots de basile sont crus, forts, violents. il le sait, mais hors de contrôle, il ne peut empêcher sa bouche de s'ouvrir, de dire ces mots qu'il ne pense même pas. et putin lou ne comprend pas, vraiment pas. elle s'énerve à son tour, comment pourrait on la blamer pour ça ? elle s'énerve, gueule, beugle, cri. elle veut sortir, mais basile ne veut pas. et en cet instant c'est lui qui, au volant de la voiture, en détient les commandes. les yeux rivés sur la route, les mâchoires crispées, il ne ralentit pas, pris pour ne pas se prendre de feu rouge. parce qu'elle oserait ouvrir la porte et filer dans la rue. parce qu'elle partirait sur cette dispute ridicule et basile il veut pas que ça se termine comme ça. c'est pas possible. y a trop de non-dits, d'incompréhensions entre eux. faut que ça cesse, faut qu'ils se rabibochent. parce que lou, c'est sa soeur et quoi qu'ils en disent, elle le restera toujours.
puis il arrête la voiture, net, sur le pas de la route. il actionne la fermeture des portes et lui lance un regard franc, intense. tu piges pas en fait. c'est pas ce qu'on appelle une bonne approche. c'est possiblement la titiller un peu plus, mais dieu sait combien basile peut être maladroit avec les mots. j'te dis pas que t'as besoin de mon approbation. et si c'était le cas, tu l'as merde. j'm'en fiche, de ça en soit. cette histoire il l'a ressassé toute la nuit et même si elle est encore fraîche, il a compris que ce qu'il le gênait le plus dans cette affaire. j'suis con parce que j'suis blessé, lou ! il s'arrête sur ces mots, espérant qu'ils attireront son attention et la retiendront de partir. ouais j'suis blessé parce que tu m'as menti, qu'on se disait tout avant et ok je comprends que c'est tendu comme histoire, mais putin j'méritais de l'apprendre autrement tu penses pas ? y a ses yeux qui fixent les siens, tentent d'y déceler une réponse. d'un geste lent il déverrouille les portes. signe qu'elle est libre de faire ce qu'elle souhaite. il la retiendra pas.

Re: et d'un coup, il est tombé (lou)

Message par Lou le Mar 29 Aoû - 19:53

tu songes un instant que basile ne te laissera pas t'en tirer comme ça. que la voiture roulera, continuera son chemin vers le drame qui vous attend. peut-être même qu'il serait prêt à griller tous les feux et les stops dans l'unique but de t'énerver un peu plus ? t'es rouge de colère et tu fixes la poignée de porte de la voiture, parce que c'est désormais le seul élément auquel tu peux te raccrocher.
alors quelle surprise lorsque la voiture s'arrête brutalement sur le côté de la route. tu poses immédiatement une main sur la poignée dans le but de l'actionner, mais la voix de ton frère qui résonne dans l'habitacle t'empêche d'aller plus loin. plus le fait qu'il actionne la fermeture de toutes les portes, tu te sens alors prise au piège et tu te prépares à hurler pour sortir. mais tu te figes lorsque basile t'annonces qu'il vous donne son approbation et t'oses lui jeter un regard pour déterminer si c'est une grosse blague et que tu viens de tomber dans le panneau ou pas. mais non, il respire le sérieux. et tu l'entends dire qu'il est blessé. c'est son petit coeur qui se livre, c'est des mots qui se posent enfin sur vos tensions et alors tu comprends. on se disait tout. avant que tu partes. que tu lâches, et ça fait mal. autant à toi qu'à lui sûrement, car c'est la vérité, que personne n'avait prononcée, car c'est une fatalité, que votre relation ait pris un coup avec cette distance engendrée par son absence. car ça sous entend que c'est sa faute, à basile, si t'as pas été capable de lui en parler plus tôt. tu crois que ça m'a fait plaisir que tu me surprennes à moitié à poil sur les genoux d'alban ? bien sûr que t'aurais dû le découvrir d'une autre façon ! j'comptais t'en parler, mais je savais pas comment, et rien n'était encore officiel. les portes se déverrouillent, mais tu peux pas partir, pas maintenant, pas lorsque les langues se délient enfin, pas lorsque votre père est à l'hôpital. mais y a pas grand chose à dire au fond. on a même pas eu le temps d'en parler puisque t'as débarqué ce matin..
avatar

Lou
big boss


Voir le profil de l'utilisateur

Re: et d'un coup, il est tombé (lou)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires