EVENT : incendie (immeuble 3)

Message par LE SYNDIC le Dim 13 Aoû - 15:11

Un incendie a été déclaré dans l'immeuble 3 et proviendrait de l'appartement 42 mais nous ne savons pas s'il a été déclenché par @Basile qui cuisinait, @Ed qui fumait ou @Ily qui s'amusait avec son briquet. Pour l'instant, nous savons seulement que deux victimes ont été recensées : @Ange qui était en train de se doucher quand la fumée l'a fait perdre connaissance, @Jazz qui est parti voler à son secours mais qui s'est également laissé surprendre par la fumée et @Baraa qui est enfermée sur son balcon. @Evy a appelé les pompiers mais ne sait pas d'où provient le feu alors elle a pris l'ascenseur pour aller checker tous les étages et s'est retrouvée coincée dedans car les portes se sont fermées automatiquement.

Vous pouvez rp à la suite de ce sujet. Les pompiers ne sont pas encore arrivés, mais bientôt vous pourrez entendre le son des sirènes. Chacun vaquait à ses occupations quand il a soit ressenti une forte chaleur, soit vu de la fumée par la fenêtre ou dans le hall / les escaliers. Sauverez-vous votre peau ou celle des autres en premier ?   Le syndic passera de temps en temps pour faire bouger l'action.
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Re: EVENT : incendie (immeuble 3)

Message par Invité le Dim 13 Aoû - 17:48

Incendie.
Ange ft. Fire



La douche. C'était le moment qu'elle détestait le plus. Le moment où elle enlevait sa perruque. Le moment où elle effaçait son maquillage si parfait. Le moment où elle retirait cette armure de confiance. Le moment où Ange redevenait Isaac.

Ses vêtements tombent au sol, un à un. Et le corps chétif du petit garçon se découvre petit à petit. Sa peau blanche tachée de cicatrices. Ses petits bras fins. Son torse lisse. Ses cheveux fins. La fragilité vient alors se noyer sous une pluie d'eau brûlante. L'eau efface la confiance de l'ange. L'eau efface la carapace d'Isaac. L'eau dévoile le garçon et fait disparaître la fille.

La vapeur qui s'émanait de la douche envahit la pièce. Et bientôt, une fumée dévastatrice vint se joindre à elle. Et les poumons du petit ange ne l'ont pas supporté. Elle tousse, encore et encore. Ses mains s'appuient contre le mur. Que se passe-t-il ? De la fumée ? Un incendie ? Ange sort de la douche, le corps d'Isaac écrasé par le manque d'oxygène. Et alors qu'elle réussit à peine à attraper une serviette, ses ailes se brûlent et son esprit s'échappe pour laisser son corps de garçon inconscient sur le sol de la salle de bain.

Elle est là, étendue parterre, la serviette couvrant à peine l'appareil d'Isaac. Elle ne voit plus très clair, elle perçoit à peine les cris des habitants de l'immeuble. Elle voudrait appeler à l'aide mais sa voix est éteinte.
made by black arrow

Invité
Invité


Re: EVENT : incendie (immeuble 3)

Message par Ed le Dim 13 Aoû - 18:26

Juste une avant d'aller dormir. C'est comme ça, c'est son rituel, même si c'est avant une sieste, en pleine journée ou en pleine nuit, il faut qu'il fume pour s'endormir, à la place d'écouter de la musique ou de compter les moutons, il s'allonge dans son lit et il regarde la fumer s'élever, il se réveillera en sentant le tabac froid, en général il ne s'endort pas vraiment. C'est son moment hors du temps, il a prit la sale habitude, maintenant elle est coincée.
Puis l'alarme sonne. Il soupire, il peuvent jamais être tranquille dans cet immeuble, il paye un loyer pour être emmerdé par des gosses qui jouent avec des alarmes et provoquent de fausses alertes. Il attend encore un peu avant de se lever, d'entendre les pompiers. C'est vrai que la chaleur a augmenté, d'ordinaire il fait plus frais à cette heure-ci. Surtout dans sa chambre, les rideaux restent presque toujours clos. Merde, c'est quand même pas sa clope de merde qui vient de foutre le feu à l'immeuble.
Ce qui le frappe quand il sort c'est la fumée dans l'appart, qu'à l'air de venir de la cuisine. Il fronce les sourcils en apercevant @Basile , non seulement il va mal dormir s'il s'en sort vivant mais en plus, il risque de crever le ventre vide.  Ooook alors. Ok, si on s'en sort, c'est moi qui fais à bouffer jusqu’à nouvel ordre, j'veux rien savoir.
Il essaye de garder son calme, mais aussi-tôt dit il se tire en courant de l'appart. Non parce que.
Y a le feu en fait. Il va devenir sourd avec ces sirènes. Chacun pour soit.
Le seul qu'il va regretter à la limite c'est @Kaïs mais il l'a pas aperçu.
Il défonce la porte plus qu'il l'ouvre - tant pis y en aura bientôt même plus - une poignée c'est qu'une poignée. Il a pris avec lui ses papiers, mais ça l'emmerde de laisser tout derrière, déjà qu'il avait plus grand chose - ses fringues quoi. Mais il se dit qu'il pourra toujours piquer des affaires à Wade, il se rendra utile comme ça.
Il faut qu'il se barre, il essaye de pas faire gaffe à la fumée qui s'échappe de l'appart d'à coté. Il faut qu'il se barre. Il pense à ce que l'autre manifestante lui à balancé. Égoïste.
Ego- quoi ça se mange ?
Ego- Et merde.
Il frappe. Y a encore du monde ? Des gens ? Ohé capitaine abandonné ?
Une petite voix dans sa tête lui dit de se tirer, de trouver un moyen de se barrer avant qu'il n'y ait plus d'issue, merde, il veut pas crever maintenant Ed. Il veut pas, il lui reste trop de trucs à faire et il commençait vraiment à s'éclater.
Mais c'est ses voisins quand même.
Spoiler:

@Holly ;  @Valentin je tage les voisins qui sont pas K.O, Ed vient donner un coup de main.  
 

Re: EVENT : incendie (immeuble 3)

Message par Basile le Lun 14 Aoû - 13:48

basile il a la dalle, le genre de faim qui vous tord l'estomac. mais y a plus rien à graille de précuit et il a la flemme d'aller s'acheter un kebab. dans les placards des pâtes, rien de bien compliqué. l'eau bout, basile fout les coquillettes dans la casserole. il se dit que le temps qu'elles cuisent il a le temps de se poser devant la télévision. c'est pas bien long des pâtes, mais c'est que ça le fait chier de rester face à face avec elles dans la cuisine. le cul sur le canapé, il se marre devant un épisode des simpsons rediffusé une énième fois.
y a pas à dire c'est de la bonne merde cette série. le genre de truc qu'on regarde, qu'on aime, mais qu'on garde pour soit. puis y a comme une odeur de cramé qui envahi la pièce.
basile il a un peu perdu la notion du temps, hypnotisé par la voix de marge et des doh de omer. merde, qu'il se dit. dans la cuisine, une fumée noire, épaisse. plus d'eau dans la casserole dont le fond a été noircie. plus de pâtes ou du moins plus comestibles. il sait pas trop comment il a fait basile, parce que c'est censé être inratable des pâtes. et en voulant se débarrasser de la merde qu'il a foutu, il se brûle la main, laisse tout tomber par terre.
et y a comme une petite braise qui s'intensifie. et y a comme un début de feu. un peu con, basile fait du vent avec un torchon. ouais pas qu'un peu con le petit. la cuisine commence à prendre feu et quand il se décide à finalement mettre de l'eau, c'est trop tard. les volets, le bois des meubles, y a tout qui s'enflamme. la panique le gagne et y a @Ed qui débarque, lui promets de faire la cuisine pour lui s'ils s'en sortent. c'est maintenant que tu dis ça toi ! ouais parce que finalement ça aurait été plus utile qui le fasse dès le départ. basile aurait pas foutu le feu à l'appart.
faut qu'on se casse qu'il se dit. mais pas sans ses affaires. y a pas grand chose à lui ici,
mais que des choses qui lui tiennent à coeur. basile, il veut pas perdre tous les souvenirs de ses voyages alors il suit pas ed quand il sort de l'appartement. il se dirige jusque sa chambre pour remplir des sacs. c'est bête, il le sait, mais il peut pas laisser tout ça cramer. ça lui briserait le coeur, à basile. sauf que y a le feu qui continue de tracer sa route, à s'entendre à tout l'immeuble. il sent la chaleur monter dans sa chambre et armé de son sac à dos se décide à sortir. mais par où, il sait pas trop bien. y a des flammes un peu partout, c'est fou comme ça prend vite un feu. puis il se dit que d'autres personnes sont peut être coincées et il hésite, entre sauver sa peau ou aller voir les autres. à l'étage inférieur, il se met à gueuler jusqu'à s’époumoner. y a le feu, dehors, dehors, faut sortir ! à qui voudra bien l'entendre.

Re: EVENT : incendie (immeuble 3)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 9:47

Mark, il est tranquillement installé sur la terrasse de sa chambre, occupé à lire. Il est plongé dans le récit, un roman policier. Ses yeux se baladent sur la page, et ses lèvres s'étirent en un long sourire. Il soupire et regarde l'heure. Pas une heure précise, qui lui dicte de manger, de dormir ou de partir. Le blond se lève et se dirige vers sa chambre. Il fout son livre dans son sac et sort son portable. Les photos défilent sous ses yeux. Nourriture, filles, animaux mignons, sport... Il soupire, encore une fois, c'est pas son mode de vie à lui tout ça.
Il y a un truc qui cloche. De la fumée, enfin, ça sent le cramé. Il panique. A priori, ça s'active dans les étages du bas. En plus, il y a @Evy qui ne tarde pas à appeler les pompiers et à descendre avec l'ascenseur. Mark, il fait ses affaires. Il renverse tous ses livres dans son petit sac à dos, il fout ses affaires de cours dans son sac de sport et il abandonne le reste. Sa valise, elle est moche et abîmée, ses fringues, c'est pas grave, il en piquera à quelqu'un. Tout est en désordre, aussi bien dans sa tête que dans ses affaires, il a de la chance d'habiter tout en haut. Il ouvre la porte. "Faut s'en aller tout le monde ! Y a un peu l'feu ! Démerdez-vous, mais grouillez !" Délicatesse habituelle, à l'attention de ses autres colocataires, @Milo et @Jemina. Ascenseur ? Trop long, en plus il ne vient pas. Le blond se précipite dans les escaliers, quatre à quatre. Il court, il se précipite et finit par glisser, en arrivant sur le palier du quatrième étage. Il a peur, il voit les flammes, enfin, presque, celles qui viennent du 42. Ou du 43 ? Il y a peut-être des gens. Après tout, il voit bien un gars taper à une porte. De la fumée est rentrée là-dedans, visiblement... Mark, il hésite, il ne sait pas quoi faire. Dans un élan de courage, il balance ses sacs le plus bas possible dans les escaliers. "Attention aux sacs ! Pas touche surtout !" Genre, les habitants d'un immeuble en feu prendraient soin de le dévaliser. Il sourit et s'approche de la dite porte. "Pas de réponse ? On va faire simple alors." Il balance un coup de pied dans la porte, pour essayer de l'ouvrir comme dans les films ou les livres. Raté. C'est plus sa jambe qui en prend un coup.

Invité
Invité


Re: EVENT : incendie (immeuble 3)

Message par Valentin le Ven 18 Aoû - 16:57

t'étais dans ton lit, peinard. t'avais pris ton téléphone pour regarder un truc vite fait en te réveillant, puis il avait sonné. ta grand-mère qui t'appelait, pour savoir comment ça allait. elle est mignonne, ta grand-mère. ton grand-père il est parti il y a quelques années maintenant, et elle a pas vraiment refait sa vie, mais elle s'amuse. elle est en sacrée forme, elle a même son propre smartphone. à l'heure de la sortie de la wii, elle l'avait achetée pour quand ses petits enfants viendraient, et elle jouait à just dance avec eux. dans ta chambre, il faisait un peu trop chaud. tu ne sais pas vraiment quelle heure il était. tu venais de te réveiller après une soirée bien agitée, tout ce que tu savais, c'est qu'il était bien assez tard pour que le soleil ait eu le temps de chauffer ta chambre. en plein été, tu préférais passer du temps sur la terrasse. tu prenais l'air, et profitais de cet air chaud, presque suffoquant qui est typique à lyon. quand tu étais à cannes, dans ton sud adoré, il ne faisait presque jamais aussi chaud, jamais tu n'étouffais. l'air marin t’accompagnait partout où tu allais, collant à ta peau. l'air marin laissait une pellicule de chaleur et de mer sur ta peau, comme un souvenir de vacances que l'on emmène dans sa valise. c'était ton élément, la mer l'accompagnait un peu partout. tu l'avais abandonnée en arrivant à lyon, ton seul amour de toujours n'avait pas pu te suivre, trop loin de la côte. alors tu sortais respirer ce mélange de pollution et de nature, laisser tes paumes de main devenir moites tout en fumant une cigarette, puis rentrais te rafraîchir dans le salon. au téléphone avec ta grand-mère, tu lui racontais à quoi ressemblait lyon. tu lui parlais de toute ta vie. "euh, je vais te laisser, je te rappelle. je crois qu'il y a un souci" cela arrivait souvent que les voisins fassent brûler leurs plats. cela arrivait de sentir le brûlé, dans cet appart. mais cette fois-ci tu sentais que ça devenait difficile de respirer, il faisait chaud. ton premier instinct, ça a été de sortir sur le balcon, histoire de voir ce qu'il pouvait se passer. il ne faisait pas chaud comme d'habitude, mais tu étouffais encore plus que d'habitude. tu avais l'impression que l'air ne pouvait circuler. une fois dehors, tu pouvais voir une fumée grisâtre s'échapper. les voisins savent vraiment pas cuisiner, tu t'es dit. t'es resté là un moment. cinq minutes, dix minutes, tu sais pas trop. tu vérifiais les réseaux sociaux, les dernières tendances. tu répondais aux commentaires sous le dernier statut que tu avais posté pour ton boulot. puis l'alarme incendie s'est mise en route, t'as pas trop compris. ils avaient l'air de sacrément faire brûler leurs trucs, dans l'appart d'à côté. faut dire qu'en étant jeune, on sait rarement cuisiner.
en rentrant dans l'appart pour te prendre un verre d'eau, te rafraîchir, tu t'es vite rendu compte que t'y voyais rien. ta tête tournait, ta gorge était sèche. instinctivement, t'es ressorti sur le balcon, pour entendre des cris. du vacarme, des portes qui claquaient. l'alarme incendie qui refusait de s'éteindre. quelque chose n'était pas normal. quelque chose se passait, en ce moment même. alors tu t'es rappelé tous ces films, tu t'es rappelé ta journée d'appel. tu t'es rappelé de ces instructions que t'as entendu cent fois. l'air frais est près du sol. couvrez vous le nez et la bouche avec un linge. t'as attrapé le plaid sur le canapé pour t'en faire un masque. t'avais strictement aucune idée de si ça allait être efficace, mais t'as tenté. avant de tenter de sortir de l'appart, t'as pensé à tes colocs. on ne sait jamais, ils pourraient être en train de dormir. à quatre pattes dans le salon, tu frappais aux portes dans l'espoir qu'elles s'ouvrent sur une chambre vide à tous les coups. arrivé devant la salle de bain, tu frappas doucement, pour voir un pied dépasser par l'ouverture. un pied anormalement placé, pour quelqu'un de supposément conscient. tu décidas de te relever pour ouvrir la porte réellement, et fit face à un corps que tu ne reconnaissais pas. a peine couvert d'une serviette, un homme était étendu sur le sol. est ce qu'holly ou ange avait ramené un homme et l'avait laissé là ? tu te sentais à peine gêné, après tout, il était plus important de sauver les habitants de cet immeuble que de s'étonner. tu décida de carrément entrer dans la salle de bain pour secouer l'homme. en s'approchant, tu réalisas que non. ce n'était pas un inconnu. la perruque posée dans la pièce n'était pas une perruque pour jouer. c'était les cheveux de ta coloc, ange. incapable de comprendre, tu te dis que tu réfléchirais plus tard. ta colocataire était étendue sur le sol. ou étendu ? tu ne savais plus. tout ce que tu savais, c'était le feu, la fumée, et la chaleur qui semblaient s'intensifier. tu attrapas le plaid qui couvrait encore ta bouche pour le jeter sur ange (était-ce son vrai prénom, te demandas-tu) et attrapa la serviette pour l'humidifier. tu secouas ta coloc en espérant qu'elle se réveille, prêt à la transporter sur ton dos. tu ne savais même pas quoi faire, dans un moment pareil. appeler les pompiers ? s'occuper toi-même de la faire sortir ? tu croisais les doigts pour qu'elle se réveille, tout en comptant mentalement trente secondes. c'est le temps que tu te laissais avant de tenter de vous sortir tous deux de cet endroit. "ange. réveilles-toi."

Spoiler:
pour tout le monde je suis vraiment vraiment désolée j'ai pas su faire court promis je réussirais au prochain post !

*******************

LA MORT DES AMANTS


| L'amour, ce n'est pas la fusion, la dissolution d'une âme dans une autre, ou je ne sais quoi. | C'est simplement un moyen de tromper nos solitudes. |
©️ FRIMELDA

Re: EVENT : incendie (immeuble 3)

Message par Invité le Sam 19 Aoû - 0:02

Incendie.
Ange ft. Fire



Corps de garçon mais fragilité d'un enfant. Vigilance évaporée dans la brûme toxique. Isaac était si maigre. Isaac était si fragile. Isaac était si pitoyable. Avec sa silhouette toute menue. Sa peau blanche. Ce petit ange mort au milieu d'une douce fumée meurtrière. Isaac, il avait envie de mourir ici. Isaac, il avait envie de ne plus sentir l'air dans ses poumons. Isaac, il avait envie de disparaître. Isaac, sans Ange, il n'était que le cadavre d'un enfant misérable. Si seulement il avait la force. La force de se lever pour s'enrouler dans un peignoir. La force de mettre sa perruque. La force de reprendre le visage d'Ange. Son vrai visage. L'unique.
La fumée se fait de plus en plus épaisse. Les cris. L'agitation. Ange la capte à peine. Elle se sent partir. Elle ne veut pas être conscience quand on le trouvera. Lui. Lui qui représentait la dure réalité. Lui qui représentait l'erreur divine, centre de sa vie de combat. Ange, elle veut s'envoler. Très haut dans le ciel. Elle veut s'envoler et laisser le poids du corps d'Isaac mourir sur le sol. Et les pas se rapprochent. Allez vous en. Deguerpissez. Faites ce que vous voulez mais ne le regardez pas. Il est répugnant, cet enfant. Il est pathétique, cet enfant. Ange, elle voudrait qu'il soit mort, cet enfant.
Mais Valentin, il veut jouer les héros. Valentin, il comprends pas. C'est normal, Ange, elle a rien dit à personne, Ange elle osait rien dire à personne. Ange, elle fermait toujours sa porte à clef. Ange, elle hurlait sur les colocs qui rentraient sans frapper. Ange, elle mettait toujours du temps dans la salle de bain. Ange, elle jouait les princesses avec ses beaux bijoux mais elle arrêtait pas de se cacher. De le cacher. Mais Valentin, il l'a vu. Il a vu Isaac. Et Ange, là, tout de suite, elle a envie de mourir.
Elle sent la chaleur de ses mains sur sa peau humide. Il la couvre, il la secoue, il comprends. Il comprends que Isaac et Ange. Ange et Isaac. C'est la même personne.  "ange. réveilles-toi.". Ange. Debout. Elle tousse. Ses poumons ont de l'air mauvais en eux. Réveilles-toi. Ange. Ange. Ange.
Tes yeux bleus. Vous avez les même, lui et toi. C'est pas un artifice. C'est pas pour décorer. C'est toi. Et quand elle les ouvre, elle voir son regard, à Valentin. Il est perdu, le Valentin. Il est pressé, le Valentin. Et Ange, elle veut pas se réveiller. Mais c'est trop tard. Elle a loupé le train de la mort. Et Isaac, il est derrière elle, à regarder son pire cauchemar se réaliser. Elle est toute molle, Ange. Elle est toute faible, Ange. Elle murmure, elle tousse.
"Ne me regardes pas. Ne regardes pas. Il est encore là. Ne le regarde pas."
Ange, elle divague. Ange, elle a mal. Ange,  elle est triste. Elle voulait pas qu'on la trouve mais c'est trop tard. Ange, elle aurait préféré mourir plutôt que de survivre en Isaac. Mais on l'a trouvé et c'est trop tard. Le secret est révélé.
Mais Ange, elle lâche pas l'affaire. Elle tends le bras. Elle veut récupérer son identité. Elle veut cacher les cheveux d'enfants d'Isaac. Elle veut se cacher. Elle se redresse, elle est molle encore. La serviette glisse et elle l'enroule autour de ce petit corps. Elle a dû mal. Elle essaie de faire vite. Elle tremble, elle voit pas clair. Mais elle perd pas le nord et elle s'appuie sur le grand garçon. Elle se couvre la tête avec sa protection. Ses cheveux d'Ange noirs. Isaac ne gâchera pas ses efforts. Pas aujourd'hui. Hors de question qu'elle lui laisse le plaisir de crever. Elle s'accroche à Valentin. Elle est faible mais elle s'accroche comme elle peut. Elle tousse encore.
" Tirons nous. On parlera plus tard. "
Plus tard. Pour parler, fallait être en vie. Pour parler, fallait sortir d'ici.

made by black arrow

Invité
Invité


Re: EVENT : incendie (immeuble 3)

Message par LE SYNDIC le Dim 27 Aoû - 20:44

Le feu s'intensifie, les flammes lèchent sauvagement les murs de l'appartement 42, elles grimpent jusqu'au plafond, s'élancent, si bien que les cloisons de l'appartement 43 prennent feu à leur tour. Des remparts en cartons qui s'enflamment et menacent les colocataires. La fumée, fourbe et sournoise recouvre les couloirs, remonte les étages. Les pompiers, prévenus depuis quelques minutes maintenant, sont retenus sur une autre catastrophe et seront retardés. @Ange et @Valentin, se retrouvent face aux flammes qui engloutissent rapidement l'espace et ne laissent que très peu d'échappatoires. L'unique solution serait de se réfugier sur la terrasse qui se situe à l'autre bout de l'appartement. Le brasier menace les appartements adjacents, un voisin hurle dans les escaliers que, dans l'un d'eux, quelques bouteilles de gaz sont entreposées et menacent d'exploser, soufflant le pauvre bâtiment délabré, mais également une partie du quartier. @Mark, @Ed et @Basile, encore à l'intérieur de l'immeuble, ont le choix de fuir pour leur vie ou tenter de sauver le plus de mon possible en s'improvisant sauveteurs.
avatar


Voir le profil de l'utilisateur

Re: EVENT : incendie (immeuble 3)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires