marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 13:37

Il l’emmènera
Autre part
Pour lui faire oublier. Enfin ça il le sait pas, mais ça lui remonte dans la gorge quand elle le voit. Mark existe de nouveau, Mark, allez vas-y souviens-toi Ismaïl; parce que les gens s’en sortent toujours quand il s’agit de se trouver des excuses, ils sont doués pour ça c’est sûr, regarde. Ismaïl elle le rejoint et quand il apparaît dans son prisme solitaire, y a des couleurs qui apparaissent et qu’avaient disparu depuis un moment. Sa bouche se déforme en un sourire - plein de belles choses, enfin ce qu’elle sait bien faire, construire et déconstruire pour Mark c’est facile. - Depuis le temps elle aimerait se croire habituée à sa présence et ça lui fait rien de le sentir à proximité, elle, elle a sa belle robe de fille bien tranquille qu’a rien à se reprocher, sauf dans sa tête parce qu’elle veut oublier.

Tout oublier et Mark est comme un calmant, elle l’avale, elle l’attrape par la main; elle lui dit « Viens j’veux qu’on aille se baigner. » et ses grands yeux s’remplissent d’impatience - quelle belle comédienne, elle a même prit le temps de remettre les lunettes de soleil du bonhomme en place. Foutue mise en scène.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 13:53

Il a pu payer, un petit séjour, à Marseille, à deux, en amoureux. Mark, il est content, il se dit qu'il a fait son action du mois pour Ismaïl. Le petit ange, l'oisillon, sa petite-amie, une première parmi tant d'autres. C'est juste elle, juste Ismaïl, un tas de premières fois, de choses mal faites, ou pas faites du tout.
Mark, il a mit un jean troué et un t-shirt rouge aujourd'hui, avec marqué en gros "CAPTAIN". Parce que c'est ce qu'il pense être, le capitaine du navire, celui qui dirige tout, d'une main de maître en plus. Il ne sait rien, en fait c'est l'aveugle, le sourd. Il sent qu'elle lui prend la main, alors il sourit. Il a pas l'habitude, ça lui fait tout drôle. Il a l'impression d'avoir des papillons, mais en tout petit. C'est bizarre, ça lui fait pas souvent ça avec Ismaïl. Le blond, il décide de la suivre, le regard amoureux, celui qui dégouline, même s'il est à moitié faux, il est aussi à moitié vrai. "J'espère que c'est pas trop froid. J'suis frileux moi madame." Il serre la bretelle de son sac à dos contre lui, il a le sourire aux lèvres. Il l'accompagne aveuglément, parce qu'il a décidément perdu la vue, il voit pas les petits détails, qui peuvent lui faire penser que ça va pas. Pour lui, tout va bien, tout est normal.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 14:11

Il l’emmènera loin
Il lui rappèlera les fois où ses doigts ont glissé le long de son bras pour lui dire qu’il avait envie de rester, il lui rappèlera les fois où leurs bouches se sont croisées maladroitement sous des sourires, il lui rappèlera les fois où sans raison ils s’appelaient des heures pour se tenir chaud de leurs voix fondantes d’enfants amoureux. Amoureux; ça lui revient en tête, elle est plus petite que lui quand ils s’aventurent sur la plage, elle se souvient du voyage en train - leurs regards étalés, patients et interrompus par des piques murmurées - ils se connaissaient. 
Mark il a toujours été là, toujours. - alors il l’emmènera loin, là bas elle se souviendra pas, quand elle retirera son haut pour dévoiler sa peau mielleuse, entre châtaigne et caramel, les douceurs des vieux adolescents, portés par leurs désirs calamiteux, leurs petites enjambées jusque la plage.
« C’est Marseille idiot. » qu’elle lui dit avant de se retourner pour le voir, mêlant leurs regards et guidant sa main pour mieux se rapprocher, Ismaïl lui dépose un baiser sur la joue. « T’as peur ? »

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 14:28

Mark, il a pas trop envie d'aller à l'eau. Il est frileux, il aime pas l'eau, il en a un mauvais souvenir. Le bonnet qui colle aux cheveux, qui arrache la base des cheveux, celui qui fait mal. Les lunettes de piscine qui collent bien trop et qui laissent de grandes traces rouges après leur passage, comme si les larmes avaient couler dans un sillon. Le maillot de bain qui colle, celui qui moule et qui n'est pas confortable, celui dont on craint qu'il s'en aille au moindre plongeon. Le blond, il a souvent eu la tête bloquée sous l'eau, la respiration coupée, les poumons qui se vident, les bras qui s'agitent, pour au final remonter et respirer à gros coups. Il cligne des yeux et éloigne ces noirs souvenirs d'un battement de cils.
Il se met en tenue, il est prêt à aller à l'eau. Il abandonne son sac à côté des affaires d'Ismaïl, qui l'attend depuis tout à l'heure. "Je sais, c'est moi qui ai choisi la destination." Elle se rapproche. Est-ce qu'il a peur ? C'est certainement ça. Il préfère mille fois lire au bord de l'eau que de nager dedans, à la merci des poissons dangereux, du froid et du regard des autres baigneurs. "Bien sûr que non." Il a ce ton faussement assuré, celui qu'il a eu tellement de fois, qu'il le maîtrise. Il dépose ses lèvres un instant sur le front d'Ismaïl, puis il l'attrape et court vers l'eau. Le sable, les cailloux, peu importe, maintenant, ce n'est plus rien. Le sourire malicieux en coin, il s'arrête juste au bord de l'eau, pour pousser la brune dans l'eau. "C'était trop tentant. Du coup, tu peux me dire si elle est bonne ?" Le sourire rieur, le regard indifférent - ou presque.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 14:48

S’ils étaient que deux ce serait beau, ce serait plus beau que ça. Mais dans l’ombre de leurs silhouettes, elle voit Ilyas, alors elle s’agite pour que ça disparaisse, comme les gosses qui font des dessins sur les murs. Ils font rien de mal enfin c’est ce qu’ils pensent au début, après ça se transforme en créatures factices, courant sur les fondations de la maison; Papa serait pas fier de toi Ismaïl, hein ? 
Leurs corps s’entremêlent dans la chaleur et Ismaïl y pense moins, parce qu’elle va le tenir entre ses mains encore un moment, jusqu’à ce que quelque chose craque à l’intérieur et ouvre une porte vers les douleurs cachées peut être. 
Elle voudrait lui murmurer « fais moi oublier », mais Ismaïl serait chanceuse de se faire cajoler pour des trahisons amères comme celles-ci, alors à la place elle s’imprègne de lui comme un parfum viendrait se coller à sa peau tôt le matin et elle est surprise quand il la pousse à l’eau, perd l’équilibre, se retrouve le cul trempé - foutue victime, elle aimerait avoir honte maintenant. - A la place elle passe une main dans ses cheveux, balayée par une vague, elle se redresse. Ismaïl trouve Mark des yeux. « Amène tes fesses ou j’te traîne jusqu’ici. » Ismaïl se prépare à la perte comme elle appréhende un départ, mais Mark est encore là à faire des traces dans sa vie qu’est une vieille plage - abandonnée puis chérie par des êtres tendres comme Mark, qu'elle mérite pas. « Et elle est chaude, comme toi. » Clin d'œil à la con qui lui reste à moitié dans la gorge. /Elle se savait conne mais pas à ce point./

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 14:59

Elle est drôle, Ismaïl, elle fait des blagues un peu nulles, des sous entendus plus qu'appuyés, mais Mark ça le fait rire. Il a le sourire aux lèvres, le sourire facile avec elle, surtout quand il y a pas l'alcool ou les problèmes de la vie. "D'accord, j'arrive, j'ai tellement peur !" Il sourit, mets le bout des orteils dans l'eau. Elle n'est pas fraîche, pas chaude, ça lui va. Il s'approche d'elle et l'entoure de se bras, il ne l'a jamais vraiment fait ça, sauf lors de leurs moments privilégiés, les nuits, ou d'autres fois. Il n'a pas l'habitude, ses gestes sont maladroits et tremblants. "C'est sûr que là on aura chaud." Entre ses mains moites et mouillés par l'eau salée, il prend la nuque d'Ismaïl. Ses lèvres gercées rencontrent celles douces de la jeune fille. Il l'a fait tellement de fois ce geste, qu'il arrive presque à en oublier son hésitation, ses gestes tremblants et pas du tout assurés. Mark l'entraîne plus loin, vers les large, jusqu'à ce qu'il n'ait presque plus pieds. Seule sa tête dépasse, hors de l'eau. Il panique, sa respiration s'accélère. Alors il se colle à la brunette, il cache sa peur sous une étreinte amoureuse.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 15:17

Elle fera des dégâts, exploser des choses qu’elle avait qu’avec lui, c’est comme ça que ça va se passer; au fur et à mesure tout va se détacher jusqu’à ce que y ait plus ‘d’ensemble’, on dira ‘nous’ mais très vite ce sera fini. Y aura plus que des soupirs sous les couvertures, des intimités qui se multiplient, qui se précipitent comme la bouche de Mark contre la bouche d’Ismaïl, leurs mains qui se prennent l’une dans l’autre comme un poisson dans un filet. Elle le regarde, elle lui demande si ça va avec sa voix de gosse un peu floue qui lui caresse le bord du visage parce qu’elle voit bien que y a pas que ses baisers, c’est leur mer qui s’fait complice du malaise qu’elle sent contre elle et dans leurs échanges, Ismaïl. Alors elle commence à s’faire des films, ce qui était de simples mauvais souvenirs d’enfance pour Mark deviennent des inquiétudes pour Ismaïl. Et s’il savait, elle se tord, elle a les yeux rivés sur lui, sur celui qu’elle appelle son petit ami sans hésitation depuis des mois, celui qu’elle perd en tendresses, pour elle, pour lui. « T’es sûr que ça va ? » Elle lui embrasse le cou, elle le distrait comme elle peut; elle a peur de la chute, Ismaïl.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 20:27

Il est perdu. Qu'est-ce qu'il faut lui répondre ? Il se dit qu'il la fait peut-être flipper à force, qu'elle se demande s'il y a pas un truc qui lui cache ? Il retourne le problème dans tous les sens, il ne peut que lui balancer à la figure que oui, il a peur. Mark, il soupire, c'est pas son truc. Sa gorge se noue, il ne sait plus trop quoi dire. Il attend, il cherche ses mots. "Ou... Non. Non, ça va pas. J'aime pas l'eau, j'aime pas nager, j'ai peur de me noyer." Il balance ça sur un ton rageur. Il est blessé d'exposer ses faiblesses, à Ismaïl surtout, il ne sait pas pourquoi. Peut-être qu'avec quelqu'un d'autre, genre Ily, il aurait pu le dire directement. Son meilleur ami se serait foutu de lui, puis ça se serait arrêté là. Avec Ismaïl, c'est différent, il a pas envie de passer pour le mec peureux, il a peur de la décevoir. "Désolé." Il soupire et remets ses cheveux en ordre. Il se mordille la lèvre. Puis lui vient cette idée, vue et revue, totalement kitsch, celle des films de romance à deux balles, pareil pour les livres. Mark, il se sent pousser des ailes, il a le sourire qui revient d'un coup. Avec délicatesse, il embrasse encore une fois la brune. "Mais avec toi, pas de problème. Comment tu pourrais me noyer ?" Il lui rit au nez, avec dans le regard cette lueur de défi. Oui, il la défie, qu'est-ce qu'elle peut bien faire ? Lui faire perdre ses moyens ? Ça fait bien longtemps que Mark n'a plus d'hésitations, d'appréhensions sur les faits et gestes d'Ismaïl. Il n'y a que les retrouvailles, les contacts de retour.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 22:06

C’est dingue comme la pression redescend d’un coup, pfff, vos bouches qui s’croisent et se rencontrent, ça la fait ralentir dans son élan, elle qu’était en pleine chute, ça y est c’est fini elle va pouvoir se relever. Ismaïl elle fout ses mains dans ses cheveux, elle lui dit « Je sais mais t’es avec moi tu risques rien. » Un mensonge de plus. Avec elle il risque tout, il va sûrement s’noyer avec le reste quand elle aura tout emporté dans sa tempête Ismaïl. C’est ironique étant donné la situation;
Elle s’attarde, elle est pas patiente d’habitude mais elle a l’impression qu’elle doit se rappeler de ce qui va se passer aujourd’hui et de la façon dont elle va l’envahir avec ses caresses et ses délicatesses, elle sait qu’elle doit pas mettre ça de côté jamais. Pourtant elle l’a déjà fait plus d’une fois et - la mer reprend rien, elle la laisse dans son trou noir qu’elle a creusé elle-même, sans l’aide de personne, même pas Ily. - Il la charrie alors elle fait pas mieux « Tu veux que j’appelle Ily, peut être qu’il te rassurera ? » Un sourire illumine son visage, elle lui embrasse la nuque.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 15 Aoû - 22:32

Mark, il sourit. Puis là, il est assailli de doutes. Pourquoi elle veut appeler Ily, ils sont en week-end à deux, pas à trois. Il prend son air renfrogné, ses sourcils se plissent. Cette fois-ci, ses bras sont assurés, ils attrapent Ismaïl avec fermeté. "On est venu ici à deux, pas à trois. Pourquoi le ramener ? Pour tenir la chandelle ?" Il a cassé leur petit délire, le cocon qu'ils s'étaient formé. C'était beau au début, puis il y a eu le doute de la brune, la peur du blond. Maintenant, il y a cette jalousie, qui pointe le bout de son nez. Elle reste cachée, tout au fond du coeur de Mark, il dit rien sur ses soupçons, ils sait que c'est pas vrai. Elle ne pourrait pas lui faire ça, ils sont en couple, il est tout le début, elle ne pourrait pas faire quelque chose de ce genre sans lui en parler. Il est naïf au fond, clairement aveugle. Le doute et les soupçons laissent vite place au sourire rayonnant. Il se détache d'elle, il relève l'ancre, il est parti. Ses bras décrivent une jolie brasse, il s'est toujours appliqué pour nager. Comme un enfant de cinq ans, il nage pas bien, ses bras c'est de la brasse, ses pieds, c'est du crawl. Il mélange tout, il va finir en petit chien. Il a jamais été bon, toujours dans les groupes des nulles, de ceux qui apprennent à nager. Mark, il en a honte de tout ça, alors il s'arrêter. C'est qu'il est à une dizaine de mètres d'Ismaïl maintenant, et il flippe, il n'a plus pieds.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 0:39

Jouer l’illusion du trio encore existant c’est pas facile, elle est au courant, elle savait pas que mentionner Ily créerait une vague pareille et peut être qu'elle aurait mieux fait de se taire mais fallait que la carte de l'amitié increvable sorte à un moment histoire que ça pique moins. Puis elle l’a regardé qui s’est éloigné du bord avec sa bouche de fille mordue, les bras enfoncés dans l’eau, à se demander s’il allait bien parce que c’était pas son genre de se braquer comme ça. Mais évidemment qu’il allait pas bien Ismaïl, et toutes les crasses du monde allaient lui tomber dessus alors, forcément, elle l’appelle, elle se contrôle pas. « Mark tu fais quoi ? » Elle se met à nager, gamine elle a jamais eu de problème avec ça, en fait Ismaïl c’était un poisson dans l’eau et là, elle était en train de littéralement en noyer un autre. « T’éloignes pas ! » Elle articule quand elle a la tête hors de l'eau, ses yeux piquent. Ismaïl aurait pas dû, mais y a des tas de choses qu’elle aurait pas dû. Elle le retrouve plus loin, Ismaïl, Mark elle l’empoigne, elle le fixe avec de grands yeux. « Fais pas le con. »

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 12:45

Il ne bouge pas, quand elle l'appelle. Il se dit que c'est pas un chien, il va pas rappliquer quand on l'appelle, il va pas suivre la baballe aveuglément. S'il savait réellement ce qu'il se passait, il ne serait certainement pas comme ça. Mark, il sait pas trop ce qui se passe, ses muscles sont tendus, il garde avec peine la tête hors de l'eau. C'est pas un grand nageur, il peut dire adieu aux championnats du monde, aux jeux olympiques, aux médailles d'or. Le sport, de toutes façons, c'est pas son truc, lui c'est les bouquins. Dommage, il n'y a pas d'épreuve lecture, celle où on doit être le plus rapide à lire un roman. Ou alors une épreuve où on doit résumer un bouquin, le raconter dans toute sa longueur dans un petit résumé. Ça, il sait faire, très bien même. C'est comme crier, hurler, gueuler, trouver des synonymes, insulter.
Ismaïl, elle l'attrape. Il comprend pas au début, il se débat dans le vide, pour rien. C'est elle, c'est pas un maître nageur à deux balles qui regarde de haut, non, c'est Isma. Celle qui a été là pendant longtemps, qui est encore là, celle qui partira jamais vraiment, enfin, c'est ce qu'il se dit. Mark, il pense que leur couple, c'est à la vie, à la mort, à tout jamais, vers l'infini et l'au-delà. Il pense que leur relation, elle est sans failles, ils iront loin. Il se trompe sur toute la ligne, tout ça, ça a commencé par sa faute, mais il est beaucoup trop aveuglé par sa brillante personne - et son égo - pour le voir, tout ça. "C'est bon. J'suis pas con non plus." Le blond, il glisse un jeu de mots, c'est nul, c'est pas brillant. Il s'appuie sur elle, il la tire vers lui. Ses yeux observent les moindres détails du visage de la brune, et il sourit. "T'es belle." Il peut cocher le compliment sur sa liste imaginaire, ça y est, il n'a plus besoin d'en faire.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 14:30

Des fois elle se souvient de ce qu’elle avait quand c’était pas amer au fond de sa bouche, dès fois elle essaye de revoir les petits souvenirs carrés encadrés dans un coin de sa chambre comme pour faire des prières et se retrouver à espérer que ça va durer. Des fois, elle a encore cette image d’elle - amoureuse - qu’ils disent mais ça fait longtemps qu’elle y croit plus et ça elle le lui a pas dit. Y a leurs amours étalés, laissés à la mer abandonnés, elle le dira pas non plus mais elle se battra plus pour aller les récupérer. Des tas de fois Ismaïl s’est remise en question, parce qu’on perce pas un abcès du jour au lendemain, elle s’est accommodée de la situation et quand elle regarde Mark, elle voit un gentil garçon; un garçon lumière qu’étincelle tout ce qu’il touche, déclenche des mécanisme propres au coeur qui l’éblouissent; Mark il a nagé vers elle et ses paupières ont battu dans le soleil, ses pupilles se sont dilatées - pour dire je t’aime, j’voudrais que ça dure, j’voudrais une chance de pas conclure, qu’on s’en tienne à ta main sur ma cuisse et le temps fera son affaire, comme il l’a toujours fait depuis le début. -
Mark c’est le genre à mettre dans les livres les filles les plus douces, celles qui glissent sur les couvertures et s’attardent sur le titre. Ce sera quoi le titre de ton coeur brisé, Mark ? Question qui la perce de l’intérieur mais elle en laisse rien paraître et s’colle à lui comme pour le faire disparaître.
Pourtant Ismaïl, ses baisers tracent des planètes sur les bords du visage de Mark, Mark il va garder une marque, indélébile, un de ces accord débiles d’amoureux, elle est folle de croire que ça pourra tenir debout. Elle s’écarte, ses pouces dessinent des lignes dans le creux de ses joues, elle était pas encore partie. Mais ses silences disaient beaucoup.
« J'me souviens que quand on s'est rencontrés, tu m'as dit la même chose, et j'espère qu'tu m'aimes pas pour ça. »

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 16:33

"Pas que...?" Une question sans réponses, Mark, il n'a pas la force de lui répondre plus. Il sait pas quoi dire, sous ses grands airs faussement sérieux et assurés, il doute et il sait pas trop pourquoi elle agit comme ça. En fait, ça a toujours été simple, dans sa tête. Avec elle, il est gentil, moins vulgaire, enfin ça dépend des moments. Tout sort tout seul avec elle des "me fait pas chier" aux "je t'aime", c'est presque mécanique, automatique. Sauf que là, il bug, il n'y arrive pas. C'est comme si Ismaïl, c'était plus la même, qu'il y avait quelque chose qui les séparait. Une vitre. Un mur imaginaire. Mark, dans sa tête, il imagine des choses dignes des plus grands romans fantastiques, comme une barrière runique, des sorts plus fous les uns que les autres. C'est une sorte de pansement, de vaccin, au fond, il sait bien que c'est pas possible, que c'est juste... eux le problème. Il s'imagine des choses, pour se rassurer, se dire que c'est pas de sa faute. C'est lui le centre du problème, le cerveau. Mais il est ignorant.
Il attire Isma vers la plage, mais il s'arrête à mi-chemin. Il à pieds jusqu'aux côtes, il est à l'aise. Ses mains se baladent dans les cheveux bruns de la jeune fille, il la regarde, sans trop comprendre. "Toi aussi, t'es sûre qu'il y a rien ?" La question qui peut s'avérer explosive, tranchante.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mer 16 Aoû - 22:42


Simple comme les lignes de sa main qu’elle trace, elle lui donne vingt silences d’affilée et des yeux inquiets. Pas foutue de les ravaler, pas foutue de se les garder pour soi, fallait que le spectacle se fasse maintenant - les inquiétudes, les palpitations dans les doigts, comme une gamine, elle vient de décevoir son roi.
Simple, c’était simple quand leurs yeux se suivaient dans le noir, qu’elle traçait les contours de ses doigts - les gamins s’aimaient, ils tournaient pas en rond dans un manège atroce, elle pouvait en sortir, se tenir au bord et respirer, prendre tout l’air qu’on se donne pas à deux. Et puis un jour il lui a dit d’attendre ici.
Alors elle a pas bougé, elle est restée au milieu de leur monde à s’approprier des bouts de lui pendant qu’il ramassait les bouts d’elle;
C'est là qu’il lui a présenté Ilyas. Ilyas et Mark, comme deux flammes qui se confondent au milieu de la nuit, elle se demandait comment convenir à son roi, depuis ce jour-là. A donner toujours les mêmes tendresses, maintenant elle se demande ce qu’elle fout là, bug infernal aux pixels endommagés, elle arrive plus à lui faire les mêmes sourires, les coins de sa bouche se fendent sous les mensonges,
elle veut qu’il ait pied toute sa vie, qu’il se fasse pas prendre tout son air par une autre, elle voudrait rester là à lui tenir la main. 
Mark et elle ça peut pas s'arrêter, ils vont encore tenir, ils doivent tenir; Sinon à quoi ça sert, et pourquoi on s’attache et pourquoi on se détache ? Question qui la tiraille.
« Pourquoi tu dis ça ?
Non mais ça va.

Moi ça va.
Bien sûr que ça va.
»
Fallait que tu les multiplies, que t’en lâches des copies comme des flyers sur son visage, que t’espères l'avoir dans le creux de tes paumes. Une fois de plus. « Tu me manques, Mark. »
Elle fond en larmes.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 22 Aoû - 10:31

Mark, il est dépassé. Elle est étrange, la réponse d'Isma. C'est pas une réponse digne d'une Ismaïl en état normal, c'est celle... D'une fille inquiète ? Soucieuse ? Ou bien tant d'autres choses ? Il ne comprend pas, pourquoi est-ce qu'elle est nerveuse ? Pourquoi elle ajoute des copies de la questions ? Pourquoi elle fond en larmes ? "Oui." Rien de plus n'arrive à sortir de sa gorge. Il est bloquée, sa gorgée est nouée, les larmes lui montent. Non. Il ne doit pas pleurer, c'est lui le mec, ils ne peuvent pas se morfondre à deux, devant tout le monde. Impossible, ce n'est pas acceptable. Il détourne la tête et balaye ses larmes d'un revers de main. "Je sais pas. T'as l'air... perturbée." Mark, il se doute bien qu'elle ne va pas lui servir les explications sur un plateau d'argent, il va falloir lire entre les lignes, trouver des problèmes éphémères et imaginés. Trouver un coupable, même si ce n'est pas lui, même si ce n'est pas ça.
Il passe sa main dans les cheveux d'Isma. Ses yeux sont dans le vide, il pense à tellement de choses, qu'il ne peut pas fixer quelque chose. Son geste est mécanique. Il réfléchit. Qu'est-ce qui peut bien la mettre dans cet état ? Elle a été agressée ? Il s'imagine les pires scénarios. Impossible. Il ne voit rien, il ne voit pas. Il ne reconnecte pas à la réalité. L'air toujours absent, il soupire.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Invité le Mar 22 Aoû - 12:40

If this was meant for me
Why does it hurt so much
And if you're not made for me
Why did we fall in love


Si ça continue elle va s’évaporer, se désintégrer, dépasser les mondes et atteindre d’autres planètes où elle pourra fuir sans rien dire, sans faire de révélations. Son coeur se brise à l’intérieur de sa poitrine quand elle le voit, regard trouble, autant que le sien, ses mains passent sur son visage, maladroitement elle efface ses faiblesses.
« Mark. » Ses doigts se perdent dans son cou, fondent sur sa peau tiède, les gouttes dégringolent, tragiquement jusque le sol, le long de ses jambes. « Il s’est rien… On m’a rien fait. »
Elle s’entend renifler, elle le pousse plus loin sur la plage, sa bouche s’effondre contre la sienne, son corps s’essouffle contre le sien, leur balance devient chaotique, elle perd le sens de la gravité, juste pour lui vider la tête, espérer effacer les dernières minutes, elle qui sait pas faire grand chose sinon pleurer, ses gestes mal calculés, désastreux.
Peut être que faut lui dire, que c’est le pire et le meilleur moment ? Sous le soleil marseillais, y a leurs deux silhouettes qui s’enfoncent dans le sable.
Mark est en train de disparaître, si elle le marque pas encore dans un coin de son esprit, elle pourra rien garder, alors pourvu que ça marche, pourvu qu’il s’efface pas.

Invité
Invité


Re: marseille soleil (ismark)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires