Inattendu (ft. Leonie)

Message par Valentin le Mar 15 Aoû - 21:12

t'as passé une soirée comme les autres. petite chemise blanche, ton téléphone dans ta poche, t'étais parti pour ton bar préféré. t'avais bu un verre, puis deux, puis trois. t'avais claqué la bise à un peut tout le monde, des gens étaient venus te voir, tu savais plus leurs prénoms, mais t'avais fait comme si. tu fais toujours comme ça, de toute façon tu es incapable de retenir le moindre prénom, c'est fou. à force t'as l'habitude, et t'essaies même plus de te souvenir des prénoms des gens que tu rencontres. du coup tu fais semblant, et les gens sont heureux. il faut dire que tu rencontres beaucoup de monde, ça aide pas beaucoup. t'as retrouvé quelques potes, des habitués de la boite pour qui tu travailles en ce moment. tu les fais rentrer, ils paient une bouteille, tu gagnes une petite commission, tout le monde est content. t'es arrivé un peu avant vingt-trois heures, pour accueillir les gens qui étaient sur ta liste, puis vers minuit et demi, t'es rentré, t'as rejoins tes potes, t'es allé danser un peu, t'as encore bu. t'avais prévu de rentrer accompagné, ce soir. de qui, aucune idée. tu trouverais forcément. t'as beau être un mec, tu sais que t'es loin d'être repoussant, t'as de la tchatche, et un appart. en général, ça suffit pour trouver une jolie fille à ramener dans ton lit. d'autant plus que ça manque pas, à lyon, les jolies filles.
t'es tombé sur cette brune au jolis minois. un petit nez un peu retroussé, des cheveux bruns. châtains. marrons, quoi. t'as jamais su faire la différence, pour toi c'est toujours pareil, c'est juste de jolis cheveux. des cheveux que tu aimes sentir entre tes doigts,
dans ton lit. vous vous êtes rapprochés, vous avez discuté. d'un commun accord,
sans trop avoir besoin de vous concerter, tu as dégainé ton téléphone, aux alentours de cinq heures trente du matin. tu as mis environ trois minutes à trouver l'application uber sur ton téléphone. déjà il a fallu que tu te rappelles comment ça s'appelait, ces taxis à qui t'avait pas besoin de téléphoner, qui t'attendaient là où tu voulais. ensuite, il a fallu que tu te souviennes dans quel dossier de ton téléphone tu l'avais rangé. oui, tu ranges tout dans des petits dossiers qui s'appelles "social", "bouffe", "shopping". ça te donne l'impression d'être organisé. ensuite, t'as du réussir à taper au bon endroit de l'écran de ton téléphone. c'est à ce moment que tu t'es dis, heureusement. heureusement que vous aviez vingt minutes de trajet avant d'arriver, t'aurais le temps de dessaouler un peu. l'air frais t'avais fait du bien, ça t'avait remis les idées en place, un petit peu.
le mec s'arrêta en bas de ton immeuble. il avait été bavard, l'abruti. tu détestes quand les chauffeurs uber sont bavards. il est trop tôt pour discuter avec des inconnus en étant saoul. ou trop tard, tu sais pas vraiment, en fait. tu lanças un "au revoir" bref. qu'est ce que t'en avais à foutre, de sa fille et de son chien, de ses vacances à la montage de l'hiver qui arrivait. toi t'étais à lyon, t'étais saoul, et tu voulais rentrer chez toi pour tirer ton coup. elle avait l'air d'avoir un peu de caractère, mine de rien cette jolie brune. tu ne te souvenais déjà plus de son prénom. peu importe, tu ne la reverrais sûrement jamais. tu fermas la porte derrière elle, comme pour te faire passer pour un gentleman. elle n'était pas encore nue dans ton lit, tu n'allais pas tout gâcher. vous êtes dans l’ascenseur, tous les deux. tu joues un peu avec tes mains le long de son corps, tu frôles le bas de son dos, tu effleures ses lèvres. tu la tentes, tu te fais désirer.
"par là" tu lui indiques le chemin vers ta chambre, pendant que tu jettes tes chaussures dans un coin du salon et que tu récupères une bouteille de vin blanc au frigo. elles aiment bien ça, les filles, le vin blanc. c'est un truc doux et tout, ça fait mec gentil. ça les amadoue. tu attrapes deux verres à pied, et tu files dans ta chambre rejoindre ta conquête du soir. "j'ai pris du vin blanc, ça te va ou tu préfères autre chose ?" tu t'assois sur le lit sans attendre de réponse, et pose le tout au sol, à côté de ton lit. t'étais trop saoul tout à l'heure, mais maintenant, t'as envie de boire à nouveau, un petit peu. faut dire qu'elle est sympa, cette fille. elle a de la discussion, elle a du caractère. tu sens que tu vas bien terminer ta soirée.

*******************

LA MORT DES AMANTS


| L'amour, ce n'est pas la fusion, la dissolution d'une âme dans une autre, ou je ne sais quoi. | C'est simplement un moyen de tromper nos solitudes. |
©️ FRIMELDA

- Sujets similaires