guitar lesson (mathis)

Message par Invité le Mer 13 Sep - 23:23

tu te faufiles dans l'appart des voisins oklm. tu squattes les lieux si souvent que c'est comme si tu faisais partie des meubles. t'en viens à te demander parfois s'ils pensent pas à te faire payer un loyer pour présence abusive. un petit salut aux colocs de Mathis et tu files dans le couloir pour ouvrir sans pression la porte de la chambre du fond à gauche. tu prends plus la peine de frapper, t'entres comme si t'étais chez toi. t'es tellement excitée à l'idée qu'il t'apprennes à jouer de la guitare que les manières s'envolent. aucun instrument de sorti, le casque sur les oreilles, le barbu à la chevelure de surfeur ne t'aurais de toute manière pas remarquée. au contraire, dès que tes iris se posent sur son visage familier, un sourire éclaire le tien. son physique atypique et sa pilosité virile ont toujours ce même effet sur toi, cet attrait. mais si t'as cette sensation particulière qui électrise tout ton corps lorsqu'il est près de toi, t'as vite compris que c'était pas son cas. pire que friendzoned, il t'as sisterzoned depuis le début, sans que t'ais eu le temps de flirter il t'as prise sous son aile. tu continues de façon presque malsaine à profiter en silence de sa proximité, tu fantasmes un rêve idéal qui n'existe que dans ta tête. tu sais qu'un jour ou l'autre tu seras confrontée à la réalité, lorsqu'il se ramènera avec une copine qu'il ne considérera, elle, pas comme une petite sœur. il t'oublieras. tu t'approches doucement de Mathis et regarde par-dessus son épaule. tentative d'entrevoir ce qui le captive assez pour avoir oublié qu'il t'avais promis de t'apprendre deux trois trucs à la guitare.

Invité
Invité


Re: guitar lesson (mathis)

Message par Mathis le Ven 15 Sep - 21:31

mathis, il a pris l’habitude de composer, l’week end. il a pris l’habitude d’fermer sa porte, pour indiquer que si les trois autres zozos pouvaient éviter de le déranger ce s’rait mieux. il a pris l’habitude de s’enfermer dans sa bulle. d’allumer son ordinateur. d’positionner son casque sur ses oreilles, d’allumer le logiciel. et de partir dans son monde. c’est une habitude. et il aime l’avoir pris. il l’aime, cette habitude. il sait, il sent, que parfois, certaines personnes viennent l’observer, comme ils observaient un machin étonnant dans un zoo. et ça le dérange pas. c’est vite chiant quand sa chambre devient un hall de gare, mais y’a trois quatre personnes qu’il acceptera toujours dans sa chambre. tom, son coloc, déjà. ed, quand il vient péter son câble, alors qu’il a juste envie de parler. selene, bien évidemment. et eli. la petite eli.
mathis, il lui donne des cours de guitare, à eli. elle a l’air d’aimer ça, et elle progresse facilement. elle apprend vite, aussi. et pas que mathis soit pas pédagogue, mais ça le dérange pas que quelqu’un lui redemande pas cinquante fois la même chose. au contraire.

donc mathis, il est devant son ordinateur, sa guitare électrique à la main, branchée à l’ordi il enregistre rapidement un riff qu’il entend au casque, et il sourit oui, c’est joli ça, ça lui plait. il pose la guitare, doucement, à côté de lui. et il branche son pad. il connait pas beaucoup d’personne qu’en utilisent un. il sait que c’est connu et tout, mais, ses potes, lui, c’est pas leur truc. il s’en fout. il trouve ça pratique, alors il l’utilise. avec ou non, l’accord de ses potes musicos.

il sait, mathis, que dans quelques minutes, eli va arriver, qu’il avait promit de lui donner un cours de guitare. il l’a pas oublié. il l’oublierait pas. jamais. eli est bien trop importante pour lui. eli, c’est ce genre de fille, qu’elle serait bloquée à l’autre bout du monde, il irait la rejoindre, juste pour pouvoir la réconforter, et lui dire que tout va bien se passer. que tout ira bien. oui.
alors il attend, mais vite, il se perd dans sa musique.
parce que c’est mathis, qu’il est comme ça.
et que quand il compose, rapidement, le monde existe plus autour de lui. et ce, jusqu’à.

mathis, il sent une présence derrière lui. il lève doucement la tête, et se retrouve face à la belle eli, qui regarde l’écran. alors mathis se lève, enlève son casque, le garde dans un de ses mains. et de l’autre, il pousse gentiment eli par l’épaule, pour qu’elle s’assoit à sa place. là où il était, avant. et il lui met le casque sur les oreilles. juste avant d’appuyer sur play, il lui lance un : tu m’diras ce que t’en penses ?

et il lance la musique. il l’a composé avec quelqu’un en tête mathis, son p’tit frère. alors c’est doux, mélancolique, un peu haineux par moment. mais surtout, surtout, triste. et ça, il aimerait que ce soit ce que les gens qui l’écoute ressentent. parce qu’ils connaissent pas son histoire, ici personne la connait. mais au moins, en écoutant la musique qu’il compose, il s’dit que peut-être, ils pourront commencer à la comprendre.

lorsque la barre arrive en fin de portée, il enlève le casque de la tête de la jeune eli, et tourne le fauteuil sur lequel elle est assis vers lui. il s'accroupit devant elle et pose ses mains sur les accoudoirs, pour qu’ils l’encerclent, sans la toucher. alors ? qu’il demande. il la regarde dans les yeux.

eli, elle a de très beaux yeux.
- Sujets similaires