BACK (COMMUN)

Message par Léo le Dim 24 Sep - 11:00

Spoiler:
oui j'ouvre des sujets communs tout seul bc je refuse de mourir ici

tu planches sur ton dossier depuis une heure et t'as déjà mal à la tête. il a fait gris toute la journée, et même vos gueules sont grises aujourd'hui, déjà fatiguées par les heures de boulot qui vous rattrapent tous à la fin de l'été. tu te lèves, bien décidé à ranimer les couloirs devenus moroses. t'envoies un message à tout ton répertoire, vide le frigo de ses bières que tu poses sur le palier. puis tu traînes la chaîne hi-fi du salon dans le couloir. tu défiles les musiques sur ton téléphone. il faut un truc de merde, pour faire bouger les boules et ramener un peu de soleil. un truc electro espagnol. mais pas despacito. pi-tié. bingo. tu balances le son au volume maximum. les portes tremblent, la cage d'escalier vibre. et tu pars tambouriner comme un fou à toutes les portes pour annoncer la soirée.


*******************


sick of loosing soulmates

Re: BACK (COMMUN)

Message par Invité le Dim 24 Sep - 11:10

Spoiler:
oui je suis schyzo je rp avec moi même je vous pas où est le pb

jeudi soir. le coup de sort. t'étais juste venu acheter une paire de basket d'occas à une fille de l'immeuble. les yeux éclatés par l'effet abrutissant des anxiolytiques, eux seuls te permettant un contact social un tant soit peu normal. sans panique. gérable. tes nouvelles pompes aux pieds, fière comme une poule, tu dégringoles les escaliers. et là, une musique envahi l'immeuble. tu sens la rambarde vibrer sous ta main. c'est quoi ce bordel. tu descends, prudemment, te rapprochant du son. tu tombes nez à nez avec une chaîne hi-fi poussée à fond, accompagnée d'une bonne trentaine de bière pleine posées à côté. sans personne. t'entend tambouriner aux portes des étages en dessous. quelques voix, quelques cris, quelques rires commencent à émerger. et tu restes là, figée, assourdie par la musique trop forte. animal sauvage, bloquée, tu ne sais plus par où t'échapper.

Invité
Invité


Re: BACK (COMMUN)

Message par Baraa le Dim 24 Sep - 12:00

t'as encore des affaires à récupérer chez ta soeur. chez ta soeur si tu peux encore appeler cet endroit ainsi. tu n'es plus que l'ombre de toi-même ces derniers temps. trop d'alcool au compteur. tes poumons détruits par toutes les conneries qui te passent sous les doigts. t'as plus envie de rien si ce n'est t'enterrer chez toi et y crever d'ici quelques mois voire quelques jours. t'aimerais t'en sortir parce que c'est ce qu'elle aurait voulu israa seulement, t'arrives pas à aller de l'avant. alors, quand tu sens que la musique fait trembler les couloirs, tu esquives un sourire et t'abandonnes la raison pour laquelle t'es venue. tu te lances porter par la mélodie et tu choppes une bière qui traîne par ici. t'as pété les plombs ou quoi ? t'sais on est qu'au début de l'année, t'as pas fini mon vieux. clairement, qui de nos jours fait une soirée improvisée au beau milieu d'un couloir d'immeuble. surement un gars qui a peur qu'on lui saccage son appart. tant pis toi, ça t'arrange un peu faut le reconnaître. encore une fois, tu peux oublier la réalité des choses et n'en faire qu'à ta tête.

schizo va

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: BACK (COMMUN)

Message par Dany le Dim 24 Sep - 12:19

Ps:
Désolée,  je suis sur téléphone.Jpp.
Une fête est annoncée, un petit mec frappe à ta porte pour l'annoncer.  C'est pas dans ton lottissement, mais au fond c'est pas grave. Il est tard et tu viens de laisser tomber l'uniforme d'agent de police. En vrai c'est pas hyper l'égale de mettre de la musique en semaine à partir d'une certaine heure... Mais bon. Tu as bien envie de t'amuser, de rencontrer du monde, sûrement n'y aura t'il pas grand monde de ton âge.  Dommage. Une fête en plein milieu du couloirs... Ok, originale ou simolement prévoyant.  Les personnes de l'immeuble numéros 3 risques de rapidement péter un plomb par contre.

- Hey. Salut, les jeunes.

Tu es en débardeur blanc, tes cicatrices encré sont visibles, ton short de sport laisse également apercevoir tes jambes, tes tatouages.

Re: BACK (COMMUN)

Message par Léo le Dim 24 Sep - 12:30

t'as réveiller tout l'immeuble, le quartier, et presque toute la ville en un rien de temps. tu remontes sur ton palier, gravissant les marches quatre par quatre, comme monté sur ressort. y'a baraa, une copine d'alban. et une autre fille immobile qui vous regarde avec des yeux étonnés. t'as pété les plombs ou quoi ? t'sais on est qu'au début de l'année, t'as pas fini mon vieux. t'attrapes une bière que tu décapsules avec ta ceinture et tu la tend à l'inconnue dans l'escalier. « baraa baraa baraa...BELE BELE BELE ! ♫ » tu t'esclaffes de ta blague nulle avant de t'ouvrir toi aussi une binch, bien décidé à en découdre ce soir. « mais JUSTEMENT, si on perd le rythme ça va être une CA-TA-STROPHE » et là, une brune tatouée débarque. en petit débardeur et en short. tu déglutis, prend ton air de grand charmeur et ta voix grave de don juan. « Hola chica. » tu l'invites à se servir d'un coup d'oeil aux bières.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: BACK (COMMUN)

Message par Valentin le Dim 24 Sep - 19:03

t'étais censé rejoindre un pote pour boire une bière ici. immeuble numéro deux. t'y mettais jamais les pieds d'habitude, mais là t'avais envie de bouger un peu sans pour autant aller dans un bar. t'étais tes bières à la main, ton téléphone collé sur l'oreille, en attendant que ton pote te réponde. cet abruti devait être endormi, encore. encore et toujours. une vraie marmotte, ce mec. tout d'un coup, t'entends de la musique à l'étage d'en dessous. bien trop fort pour que ça soit dans un appart. intrigué, t'es descendu par la cage d'escalier. toi et ta petite chemise, vous êtes contents d'entendre de la musique. il n'y a pas photo, toi et la fête, vous êtes bien copains. tu vois léo, tu vois toinon. des têtes que tu connais pas trop. ça a l'air d'avoir commencé, et léo a l'air de frapper à toutes les portes. tu n'es même pas étonné, au final, léo est fidèle à lui même. tu arrives à son niveau, un sourire narquois scotché sur le visage.

"mais t'es vraiment un casse-couilles jusque chez toi mec... heureusement que tes voisins ont pas l'air chiant"

tu ris. toi et les blagues, ça fait un. tu aimes taquiner les gens, après tout, tu viens pas du sud pour rien. tu aperçois toinon du coin de l'oeil. t'as envie d'aller l'embêter, elle aussi. tu souris à l'assemblée. une femme est présente, elle a l'air tout aussi sympathique, quoi que plutôt calme. c'est certainement l'occasion de rencontrer toujours plus de monde.

Spoiler:
léo je sais plus si on avait dit qu'on était copains de kékétte mais du coup j'ai fais tout comme au pire je changerai ça si cépabon What a Face

*******************

LA MORT DES AMANTS


| L'amour, ce n'est pas la fusion, la dissolution d'une âme dans une autre, ou je ne sais quoi. | C'est simplement un moyen de tromper nos solitudes. |
©️ FRIMELDA

Re: BACK (COMMUN)

Message par Baraa le Dim 24 Sep - 19:30

évidemment, t'entends de la musique, tu débarques et tu te fais rapidement ta place. léo perd pas de temps et toi, tu roules des yeux d'un air blasé tout en décapsulant ta bière à l'aide de ton briquet. ah, ah ! tu sais à force, elle est vraiment plus drôle celle-ci ! j'attendais mieux venant de ta part ! t'arrêtes de compter le nombre de fois qu'on te l'a faite. et puis pour le coup, il a raison léo, c'est justement parce que c'est le début de l'année qu'il faut s'y mettre. toi, t'as arrêté les études alors, c'est un peu le même train train quotidien tous les jours de l'année or, tu compatis. t'as raison pour le coup ! tu hausses les épaules avant d'adresser un léger sourire aux nouveaux arrivés. t'as rien à leur dire pour le moment. t'as pas assez bu pour être sociable sans doute.

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: BACK (COMMUN)

Message par Léonie le Dim 24 Sep - 22:28

Spoiler:
hé les gars, y a aussi la fête foraine en tc, viendez-y

c'est @Micky qui t'a prévenu de la soirée, et comme c'est elle, t'abdiques, même si tu n'as pas envie de te soustraire à la chaleur de tes draps. c'est le pouvoir de micky, l'amie prodigieuse, le modèle à qui t'aimerais davantage ressembler, sans pour autant t'élever plus haut qu'un pâle brouillon. de tes gestes félins, tu bondis dans le premier jean à ta portée et glisse une main aérienne dans ta crinière farouche en esquissant une moue face à ton reflet dans le miroir. les yeux bleus cerclés de noir, tu transpires le manque de sommeil à plein nez. c'est l'angoisse qui te tiraille le ventre et accompagne l'insomnie mais aussi les nuits passées derrière un écran à prétendre être une autre que toi.
et finalement, tu descends de ta colline, achète une bouteille à l'épicerie du coin, et te laisse envahir par la musique qui résonne depuis le hall. t'es jamais allée chez micky, léo. c'est toujours elle qui dort chez toi, elle qui tient à te raccompagner, elle qui te couve comme les soeurs que tu n'as plus, isolée ici. tu cherches la silhouette de ta blonde, introuvable, sourit doucement à la belle @Baraa en souvenir de cette soirée si bien achevée et bloque malgré toi sur son interlocuteur (@Léo). tu le reconnais, comme une évidence, en te souvenant précisément du poids de son billet froissé entre tes doigts tremblants. t'en voulais pas, t'en veux toujours pas mais il dort sagement dans ton sac, au cas où. au cas où lyon vous réunisse à nouveau. parce que t'es assez stupide pour croire à la magie des rencontres et aux signes du destin. spontanément, tes phalanges fébriles cherchent le coupable et la honte, cuisante, mord tes joues en souvenir alors que tes doigts se referment sur le billet. tu t'approches, vodka à la main et cinquante balles dans l'autre, pour les rendre à leur propriétaire légitime, loin de la menace évaporée du vigile. tiens, je crois que ça t'appartient. que tu souffles en le regardant à peine pour ne pas perdre contenance. parce que la douceur de ton timbre, de ton visage, tranche avec la fermeté de tes gestes. tu profites de l'effet de surprise pour lui fourrer le billet entre les doigts et tourner les talons. tes prunelles cherchent à s'accrocher à micky, mais ne rencontrent que des quasi inconnus. cette fille prostrée près de l'entrée ("@Toinon"), ta voisine de palier (?) ("@Dany") et puis ... @Valentin ? le coup d'un soir qui n'en aura pas été un, chassé par l'alcool et le sommeil, friendzoné par la gêne du lendemain. hm. tu lui offres un pâle sourire en coin, incertaine de la conduite à adopter.
alors tu restes là, léo, incapable de t'ouvrir tout à fait aux autres sans alcool dans le sang, drapée de la gravité qui te leste le coeur et les traits. 

Re: BACK (COMMUN)

Message par Invité le Dim 24 Sep - 22:56

t'attrapes la bière entre tes doigts frêles en esquissant un remerciement, confuse. t'es bloquée, prise au piège. tu trempes des lèvres dans la boisson au houblon avec un brin d’appréhension. elle te semble étrangement moins amère que dans tes souvenirs. rendu plus légère par l'opportunité du moment, ce renouveau inespéré. aucune personne ici ne te connaissait avant. aucune n'est en mesure de jugée cette nouvelle toi que tu essayes d'accepter. l'angoisse se tapi un peu au fond de ton estomac. un gars descend l'escalier et te frôle. tu reconnais ce gars, valentin, celui qui te demandes toujours de sortir. tu prierais presque pour que mathis déboule te sauver de là comme à chaque fois que ce type apparaît. mais non, pas de mathis à l'horizon. t'abdiques toinon, tu te fais spectatrice et t'assois sur la marche. tu sais pas trop ce que tu fais là, c'est étrange comme situation. tu oses un sourire pincé et timide en direction de @valentin, avant de dérober tes yeux sur tes baskets fraîchement acquises.

Invité
Invité


Re: BACK (COMMUN)

Message par Léo le Lun 25 Sep - 10:49

t'es content de voir du monde autour de toi, de réussir à réveiller ces couloirs endormis par une rentrée arrivée trop tôt. t'aurais voulu que l'été dure encore quelques mois, au moins. t'hausses les épaules, mimant un air faussement hautain à baraa. la blague bara bere c'est la base, tu la fera jusqu'à la fin. et là y'a val qui débarque, et t'es trop heureux de voir un mâle arrivé dans le game, et pas n'importe lequel. tu souris de toute tes dents « haaaaaaa, je vais prendre ça comme un compliment. » t'as juste le temps de le tcheker qu'une autre fille débarque. un visage qui te dit quelque chose. et des doigts qui te tendent un billet de cinquante euros. t'hausses un sourcil en scotchant sur l'argent dans ta main. tu lances un regard inquiet à valentin. ta mémoire te fait défaut. tes yeux oscillent entre la monnaie et le corps frêle de la brune qui s'est déjà soustraite sans te laisser le choix. tu te rapproches de val et tu lui souffles. « tu crois que c'est un coup d'un soir que, trop saoul, j'ai pris pour une pute ? » tu grimaces. t'as du sacrément la vexé, c'est plutôt compréhensible.

*******************


sick of loosing soulmates

Re: BACK (COMMUN)

Message par Alban le Lun 25 Sep - 13:04

y'a les cours qui le font chier, parce qu'il a perdu l'rythme le pauvre garçon, et il a franchement du mal à se concentrer sur la même chose pendant des heures. ça l'désespère, et il s'ouvre une bière en s'disant que le processus de l'apoptose rentrera peut-être mieux dans l'crâne avec ça, et il attrape son portable et il est totalement foutu, parce qu'il commence à ouvrir facebook, et son doigt glisse mécaniquement sur son portable. et voilà quinze minutes de perdues, et une bière de finie.
et faut croire que c'est vraiment pas les plans du seigneur (lol) qu'il révise ce soir, parce que d'un coup, y'a d'la musique, et du boucan qui arrive assez vite. et il comprend pas trop, alban, parce qu'on est même pas jeudi soir.
et comme alban, il est faible, et que y'a l'appel sacré de l'alcool, il se sent obligé de lever son cul, et il sait pas trop où sont ses colocs mais il s'casse de l'appart les mains dans les poches et débarque. "bon on s'met une caisse ou quoi?" il gueule, à moitié, et il déchante un peu en voyant les bières. et pas le genre de bière qui dépasse les huit degrés, alors ça l'rend un peu moins enjoué, d'un coup, mais tant pis il en attrape une et se pose sur les marches à côté de @toinon, et il s'demande s'il l'a connait et s'il l'a oublié ou pas. ce genre de malaise. "ça roule?" il lance, pour briser la glace, le truc qui devrait passer qu'ils se connaissent ou pas.

*******************
j'mens surtout à moi-même quand j'répète que j'essaye de faire de mon mieux

Re: BACK (COMMUN)

Message par Invité le Lun 25 Sep - 15:22

Spoiler:
ptin jsuis même pas au sport j'ai trop la flemme d'y aller mdrrrrrrrrr

tu descends ta bière assez vite, pour te donner l'air occupé au milieu de cette bande avec laquelle tu n'as surement plus rien en commun. pourtant t'es scotchée sur ta marche, retrouvant un semblant d'espoir de peut être passé une soirée normal. sans que tu sois obligé de t’éclipser comme un sauvage, le souffle coupé, la ventre noué et la tête plein de brume noire. un gars débarque les mains dans les poches en gueulant. il a l'air de connaitre les gens qui sont là, lui. tu te sens de moins en moins à ta place. et pourtant, ce gars (@alban), tout jovial, il vient s’asseoir à côté de toi. toi, l'inconnue, la nouvelle, prostrée dans ton escalier comme sur une île déserte au milieu d'un océan. ton coeur rate un battement. « ça roule ? » tu déglutis, tes yeux se dérobent. tu voudrais pouvoir bomber le torse, redresser les épaules, faire passer tes cheveux d'une épaule à l'autre en papillonnant du regard, comme tu le faisais si bien avant. à la place un léger sourire timide se dessine sur tes lèvres. tu voudrais faire bonne impression. alors tu cognes doucement ta bière contre la sienne. « comme sur des roulettes ! » tu t'entends le dire. et tu regrettes aussitôt. t'es presque désolé pour lui. tu baisses les yeux sur ta bière, désespéré de tes relations sociales réduites à néants. « c'était tout claquée comme réponse, j'ai honte de moi. » que tu lui lâches en riant un peu.

Invité
Invité


Re: BACK (COMMUN)

Message par Tom le Mar 26 Sep - 21:37

We are here to drink your beer

Tu suivais un copain. Un collègue. Tu discutais. Tu discutais du boulot, puis vous avez dû dériver. Sur des conneries, sur tu ne sais plus quoi, et tu t’étais retrouvé sur le pas de la porte de son appartement. Et puis tu l’as laissé. Tu l’as laissé vaquer à sa vie privée, sa vie sans toi, sans les autres, sans personne pour l’observer. Tu l’as laissé, et tu es retourné dans les escaliers.
La musique t’a saisi. Un de ces trucs qui passent à la radio. Un de ces trucs qui agitent les bars en fin de soirée. Tu ne te souviens plus du titre, mais ça a suffi à attiser ta curiosité. Tu as découvert la chaîne-hifi au milieu du couloir. Des bières. Des éclats de voix, des rires. Une fête. Tu ne sais pas ce que ça voulait dire, si c’était une manière de souffler que c’était ouvert à tous. Et puis tu as vu @Toinon, postée près de la porte. Postée dans l’escalier. Tu la vois rire. Discuter. Est-ce que tu dois aller l’embêter ? Est-ce qu’elle n’allait pas en profiter pour s’envoler comme un papillon effrayé ? Tu n’en avais aucune idée. Mais, quelque part, c’était le seul visage connu dans cet océan intriguant. Alors, tu as attrapé une bière. Tu as attrapé une bière, pour venir la claquer contre la sienne, et contre celle du jeune homme (@Alban). Juste pour sourire de toutes tes dents, juste pour saluer. « Bah tiens, t’es dans l’coin ? » as-tu demandé à ta colocataire. Presque banal. Parce que tu ne voulais pas tant t’imposer. Parce qu’au fond, tu ne voulais pas vraiment les déranger. Tu filerais, si tu sentais que tu n’étais pas désiré. Tu filerais, si tu voyais qu’elle avait mieux à faire que te supporter.

Re: BACK (COMMUN)

Message par Dany le Mar 26 Sep - 21:48

« Hola Chica » c’est un jeune dragueur qui semble te sortir le numéros du charmeur parfait, tu lui souris, flatté, il faut l’avouer. Un clin d’oeil, tu es flic pas moine. C’est exactement pour ça que tu lui offres ton sourire, après il reste sûrement beaucoup plus jeune que toi. T’attrapes une bière, tu la décapsules puis apporte à tes lèvres le goulot de la bouteilles. L’alcool coule le long de ta gorge. Agréable.  Ce soir, tu ne seras pas Flic, tu seras femme et putain ça va te faire du bien.

Dans le groupe il y a ta voisine de palier, tu l’as déjà vue, puis d’autres personnes, un type plutôt mignon, des jolies nanas. Bref, beaucoup de petits jeunes, ils doivent avoir tous la vingtaine. Bon, tu n’ai pas beaucoup plus vieille, mais voilà.

- Alors c’est toi qui à eu l’idée de faire la fête dans.. Les couloirs ?

Tu tapotes l’épaule de @Léo, il est actuellement en situation illégale, mais ce n’est pas si grave, il n’y a pas de soucis.

Re: BACK (COMMUN)

Message par Paola le Mer 27 Sep - 11:10

Ça doit faire deux semaine que tu es revenu dans ton appart, certains de tes coloc's sont partis et ta pas vraiment pris le temps de voir qui était encore là dans l'immeuble. C'est une nouvelle année qui commence, mais elle commence assez mal niveau socialisation... Tu regrettes un peu de ne pas être resté pendant les vacances pour ne pas perdre de vue toute les personnes que tu avais rencontré durant l'année.
M'enfin là tu entends de la musique qui viens du couloir. Toi qui en avais marre de rester enfermée dans ta chambre ça tombe à pic ! Déjà le gars ne déconne pas, on voit qu'il veut ramener tout l'immeuble dans ce couloir. Tu enfile une robe et des chaussures après avoir fait un tour dans la salle de bain.
Tu fermes à clefs l'appart derrière moi, les gens de cet immeuble ont une fâcheuse tendance à inonder les apparts... Pas mal de monde ont déjà répondu à l'appel de la sono, tu prends une bière qui traîne par là et tu restes là juste le temps de te mettre dans l'ambiance.
Spoiler:
Je m'incruste

Re: BACK (COMMUN)

Message par Baraa le Mer 27 Sep - 22:02

la blague de léo n'est pas terrible mais comme toujours, elle passe un minimum. faut dire qu'on te l'a tellement faite que t'as décidé de ne plus y prêter attention. peut-être qu'un jour, une autre chanson sortira alors, il se trouvera une autre cible. on croise les doigts. en attendant, tu vois alban arrivait mais, il te calcule pas vraiment. tu te demandes s'il t'en veut encore de t'être éloignée de la sorte. c'est vrai que t'as pas beaucoup donné de nouvelles et que tu t'es légèrement (beaucoup) renfermée sur toi depuis le décès d'israa. t'as pas forcément envie qu'on te prenne en pitié. tu veux pas qu'on te voit différemment. tu veux tes amis d'avant quoi. bref, il va s'asseoir à côté d'une fille que tu connais pas (toinon) du coup, tu tournes la tête et tu bois ta bière comme si de rien était. débarque quelques personnes mais c'est surtout paola que tu aperçois ramasser la première bière qui passe par là. tiens, la biatch est de retour ! c'est que tu nous aurais presque manqué ! tu souris faiblement tout en reprenant quelques gorgées.

*******************
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels

Re: BACK (COMMUN)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires