miss t'as un 06 (léonie)

Message par Basile le Dim 5 Nov - 21:13

il a déconné, un peu, basile. il a recommencé, dans son délire d'évasion ridicule, à pas donner de nouvelles et juste se tirer sans prévenir. c'est son truc de toute façon, d'esquiver les querelles et de se tailler à la moindre difficulté. un message, une proposition d'hébergement, et il avait déjà réservé son billet d'avion. il vous dira que ce n'est pas de sa faute, qu'une connaissance lui a forcé la main, mais basile il sait très bien qu'il se voile la face à croire à ces insanités, qu'il en avait envie à en crever de se tirer d'ici, de cette vie merdique qu'il s'était construit à son retour. parce que basile, il avait l'impression de ne plus appartenir à son quotidien, de ne plus rien avoir à faire ici, à lyon, perdu entre les départs et les absences. il s'est monté la tête, bercée de désillusions, à croire que plus rien ne le retenait dans ce chez lui fallacieux. alors, il s'est tiré, comme ça, à la première occasion. il a retrouvé le bonheur sauvage de la découverte, la détente de l'exode. mais ça n'a pas marché. en lui est resté ce manque que rien ne parvenait à combler, pas mêmes les rires cristallins, les mains tendues, les paysages époustouflants et les draps défaits des nuits fauves.
changement crucial à son retour, après deux mois voilé par l'enchantement de la distance, basile s'est retrouvé à partager la même case que son compère de toujours, alban. première décision d'une lignée de bonnes résolutions, dont lou. basile, il se sent frère horrible, indigne de sa petite soeur et c'est avec l'ambition de renoué ces liens d'enfance qu'il se pointe devant sa porte, la bouche en coeur, les yeux de biches et le palpitant battant. il veut se racheter après la mauvaise tournure des événements, prêt à se mouiller la chemise et à faire des efforts pour elle, pour l'union perdue de la famille. sa main s'écrase avec une pointe de crainte contre la porte après s'être glissé à l'intérieur de l'immeuble en suivant un jeune éméché malgré l'heure. machinalement, basile réajuste sa veste dans l'attente. pourtant ce n'est que lou, pas de quoi en avoir les mains moites. et pourtant ... surprise. une chevelure sombre, loin du solaire. voilà son encéphale en panne et son myocarde en alerte. et merde.
- Sujets similaires